La ponctuation, ça sert à quoi?

2 10 2008

Bon, j’ai corrigé vos petits textes…Des idées intéressantes mais parfois un peu confuses, disons, pas toujours très claires. Regardons ensemble ces 4 exemples et dites-moi ce que vous en pensez:

A/ La maîtresse dit la directrice est absente

B/ L’élève pense le maître n’est pas au niveau

C/ Yassine demande papa veux-tu jouer avec moi

D/ Véra chuchote Arthur est un âne

– Y manque le point à la fin des phrases: « Une phrase, ça commence toujours par une majuscule et ça finit toujours par un point! »

– Mais non! même avec un point, ça fait bizarre.

– Dans la A/, c’est la directrice ou la maîtresse qui est absente?

– En fait c’est pas possible, c’est Yassine qui demande à son père de jouer. Là, c’est le contraire qui est écrit.

Bien, bien, bien. Vous voyez, ce n’est pas très facile de s’y retrouver. Allez, mettez-moi donc un peu de sens dans tout ça. Qui dit quoi, qui parle à qui?

Sans enlever, ni déplacer, ni rajouter de mots, juste avec des virgules, des guillemets, des points d’interrogation ou d’exclamation et une ou deux majuscules si vous en avez besoin…

Installez-vous par deux, dans dix minutes nous faisons le point! Proposez-nous des phrases compréhensibles.