Caractéristiques et référentiel de compétences…

8 11 2008

Portrait tiré de la parfaite instit’! ( texte inspiré d’un document discrètement glissé dans mon casier…Y aurait-il là, le message déguisé…d’un admirateur masqué?)

                                      

part bosser avec un Eastpack plein à craquer et 3 cabas qui débordent

connaît au moins 14 Dylan et 28 Léa

se ruine en stylos rouges, correcteurs et cartouches d’encre

connaît la différence entre boulet, boulard et mammouth

sait ce qu’est un mandala et un référentiel bondissant

fait une leçon de savoir-vivre dès qu’on lui coupe la parole

est la seule à souhaiter la bonne année au mois de septembre

mange du poisson pané tous les midis à 11h30

 passe son temps lors d’un diner entre amis à répéter « chut, chut, moins fort, à chacun son tour! »

fait l’appel en vacances, avant de passer à table ou en sortant du super-marché

préfère les bonnes vieilles Kickers aux escarpins branchés

fait la collec’ de pot de yaourts et de papier d’emballage

 compte et recompte, dans les transports en commun, le nombre d’enfants en cas d’évacuation intempestive

 fête ses 40 ans,  un mercredi après-midi autour d’un 4/4 et d’une bouteille de Banga

connaît tous les noms et pouvoirs des pokkémons et autres personnages mangas 

dessine soigneusemnt 3 jambes aux « m », 2 pour les « n », un joli petit pont aux p et 2 boucles bien symétriques aux « f »

sait changer le toner d’une photocopieuse, jouer de l’hamonica et tricoter des colliers de nouilles

fait la grasse mat’ tous les mercredis

utilise une lotion préventive « anti-poux » en guise d’eau de Cologne

commence l’année au sédatif PC et la termine au « Red Bull »

                                                      

Tags : ,

Actions

Informations

2 réponses à “Caractéristiques et référentiel de compétences…”

10 11 2008
Christian Montelle (19:40:21) :

Tss,tss, tss… qu’est-ce là ? La voilà l’institutrice parfaite de notre bon darcos (excusez la minuscule, mais une majuscule, ça se mérite) :

http://www.bmlisieux.com/curiosa/colet001.htm

Et de Lisieux, madame !

Extrait :
« Elle est dans la nécessité de se choisir un état, et son instinct la pousse à devenir institutrice. Elle sait juste assez de grammaire, de géographie, d’histoire, de piano, de dessin, de mots estropiés d’anglais et d’italien pour se présenter avec assurance aux mères insouciantes qui confient aveuglément à une étrangère la direction de l’esprit et du coeur de leurs filles. Avec ces teintures superficielles de toutes choses, l’institutrice de vocation se dit en état de faire une éducation complète. Convaincue naïvement de ce qu’elle vaut, sans orgueil comme sans modestie, elle étale hardiment son savoir universel ; on y croit, on en essaie, bientôt on en doute : l’élève n’apprend rien, mais l’institutrice de vocation se retranche sur le peu d‘aptitude ou d’application de son écolière ; elle propose des maîtres étrangers pour stimuler l’élève indolente ou étourdie. D’abord deux leçons par semaine, et seulement pour les arts d’agrément, suffiront, dit-elle. Mais bientôt la mère, enchantée des progrès inattendus de sa fille, accorde des maîtres tous les jours, non-seulement pour les arts d’agrément, mais encore pour les langues, pour l’histoire, pour tout ce que l’institutrice proteste toujours connaître à fond. Dès lors elle n’est plus qu’une surveillante en réalité fort inutile, mais dont on ne pourrait se passer, car l’institutrice de vocation se prête à tout ; elle excelle dans les ouvrages à l’aiguille, fait des bourses et des bonnets grecs pour monsieur, des collerettes et des chiffons pour madame, ajuste les robes de bal pour mademoiselle, la coiffe au besoin, brode à la veillée un meuble de tapisserie pour le salon, fait la lecture, écrit les billets d’invitation, règle les comptes, surveille les domestiques, se multiplie, devient une espèce de factotum, et n’a plus que le titre d’institutrice. »

14 01 2009
maraghni (17:45:47) :

très rigolo c emoticones

Laisser un commentaire