Repérer les leaders d’opinion

11 11 2008

Monsieur le Ministre,

Vous l’avez donc remarqué, les enseignants sont concernés par…l’éducation.

De ce fait, nous nous intéressons de près à ce que vous dites et à ce que vous faites. Nous réagissons. Tantôt en accord, souvent en désaccord. Que voulez-vous, entre nous, nous avons déjà bien du mal à nous entendre…

L’enseignant d’aujourd’hui, je ne vous l’apprends pas, n’est plus l’enseignant d’hier. Le monde bouge. Il s’est donc adapté, tel un mutant, aux nouvelles exigences, aux nouveaux défis, en essayant de jamais perdre de vue l’essentiel, son élève, ses élèves, les élèves.

Cette adaptation l’a tout naturellement amené à se saisir d’un mode de communication qui, depuis quelques années a pris un essor relativement important, et qui n’en est qu’à ses débuts, le blogging.

Des blogs de profs, des sites d’instits, des forums de professionnels ont vu le jour un peu partout. Peu à peu ils ont tissé un véritable réseau d’échanges, formidable vivier d’énergies, de propositions, de contre-propositions. Via Internet, les enseignants se sont donc emparés d’un concept directement lié à celui de la démocratie participative, le dialogue en direct.

Il semble que vous soyez intrigué par ce nouveau phénomène.

Des enseignants qui discutent, s’empoignent parfois, en dehors des heures de présence dans l’institution, en dehors des partis ou des groupements syndicaux. La nuit, les jours fériés, les week-end.

Des enseignants qui partagent entre eux leurs aventures pédagogiques, témoignent sans détour de leurs expériences sur le terrain.

Des enseignants qui mettent gratuitement à la disposition de leurs collègues ou de leurs élèves, du contenu personnel, des fiches, des cours, des outils, du temps!

Des enseignants qui s’adressent aux parents, qui expliquent, qui entrent en contact, qui n’ont pas peur.

Des enseignants qui sortent de leur réserve, qui n’ont rien à cacher, qui osent exprimer leurs doutes et leurs réussites, sans gloire ni honte.

Ces enseignants blogueurs semblent vous surprendre.

Qui sont-ils? Que disent-ils? Où sont-ils?

Mais Monsieur le Ministre, nous sommes là! Il suffirait d’un ou deux clics pour que vous entriez dans notre blogosphère, nul besoin d’embaucher des chasseurs, nul besoin de dépenser 200 000 euros, nul besoin d’une équipe de veille. NOUS SOMMES LA!

Vous voulez comprendre? Et bien venez, participez, entrez dans la ronde, vous y êtes invité! Nous ne serons pas toujours d’accord, et alors? Vous ne serez pas forcément accueilli avec les usages du politiquement correct, et alors? C’est le risque à prendre. Mais derrière ce risque, et comme en résonance immédiate, le mot « ensemble » trouve toute sa puissance. Ensemble, même différents. Ensemble même sans être d’accord. C’est cela la force d’Internet. Etre ensemble malgré la distance et en dépit des idées qui nous séparent.

Je puis en témoigner aujourd’hui, après quelques mois de blogging, j’ai tant appris, j’ai découvert tant de talents. Vous cherchez des leaders d’opinion? Si je puis me permettre, Monsieur le Ministre, cherchez juste des enseignants, vous trouverez des femmes et des hommes passionnés, inventifs, acharnés.

Alors voilà, je vous invite à nous rejoindre, je vous invite à tenter l’expérience. Ici et dès à présent. Ici ou ailleurs. Nous sommes des milliers. Si vous vous considérez comme un parmi nous, votre place est avec nous.

Alors, le voulez-vous?

Certains disent WE CAN DO IT!

D’autres N’AYEZ PAS PEUR!

Ce soir j’ai l’audace de vous le demander en direct:

LE VOULEZ-VOUS?




L’Arc de trionfle

11 11 2008

Compte-rendu de sortie

« Tu sais maman, sous l’Arc de trionfle, il y a un un poilu enterré! Il est inconnu, mais on a allumé une petite flamme pour lui! Et tu sais pourquoi on les appelle « les poilus » ? En fait, ils ne se rasaient jamais et ils avaient des poils partout! « 

Ma fille, CP

VUE DE DEHORS

LES 284 MARCHES

VUE D’EN HAUT