En avant décembre!

1 12 2008

 » Quand secs sont les avents, abondant sera l’an! »

                 Question du jour… 

Qu’est-ce donc que l’AVENT?

Tags : , , , ,

Actions

Informations

7 réponses à “En avant décembre!”

2 12 2008
claudine (19:57:21) :

Institué au VIe siècle, c’est la période qui précède Noël, débutant le dimanche le plus proche du jour de la Saint-André (30 novembre) et comprenant quatre dimanches. Les quatre semaines de l’avent sont conçues comme une période de préparation spirituelle et de pénitence joyeuse par le jeûne avant la fête de Noël. Joyeuse parce qu’elle est promesse de la Nativité.

Dès la période de l’avent, on commençait autrefois à chanter des noëls, non seulement à l’église mais aussi chez soi et dans les rues, et l’on préparait la fête : on cuisinait les petits sablés, les gâteaux secs (tous différents selon les régions) et l’on commençait à décorer la maison. Avant tout, on nettoyait de fond en comble, car si l’homme doit être en paix pour Noël, la maison doit elle aussi montrer son harmonie.
Enfin, si l’on avait emprunté un outil, on devait le rendre et aucun travail commencé ne devait rester inachevé à la fin de l’avent.

3 12 2008
samystl (08:45:41) :

L’Avent c’est pour se préparer à Noel ce que les enfants aiment.(Et c’est le dernier mois avant de passer en 2009.)

4 12 2008
Ostiane (20:43:35) :

Merci Claudine et Samy…Bientôt, c’est promis, un petit article sur Noël! Parce qu’il n’y a pas que les enfants qui se réjouissent! Préparer, attendre, faire place neuve…oui, ces semaines qui précèdent Noël, ne les gâchons pas à trop courir…Etre prêt signifie avant tout être là, être disponible, offrir son temps, sa parole, son écoute, sa présence.

5 12 2008
Christian Montelle (08:15:04) :

Une coutume franc-comtoise de Noël ?

Pas de Saint-Nicolas, ici, mais un père Noël importé qui a pris la place de la Dame de Noël franc-comtoise. Edith a longtemps donné des spectacles en incarnant cette bienfaitrice qui apportait les jouets aux enfants sages, en compagnie de son âne comme saint Nicolas. Une vieille dame nous a dit qu’enfant elle avait, durant l’Avent, dans la poche de son tablier, une carotte ou un morceau de pain pour l’âne de la dame de Noël. Celle-ci cuisait des gâteaux dans sa grotte et c’est pour cela que le ciel est si rouge à cette époque.
Juste au-dessus de notre maison, dans la falaise (le « curon » dit-on ici) s’ouvre une des nombreuses grottes de la dame de Noël.
Les papas coupaient en deux et creusaient un gros tronc d’arbre qui s’ouvrait grâce à un ingénieux dispositif déclenché par une cheville.
Le soir de Noël, la « tronche » était recouverte d’un drap et les enfants étaient invités à la frapper avec un bâton pour qu’elle « caque » ses friandises. Mais la cheville n’était pas en place et la tronche ne s’ouvrait pas.
– Allez dire à la maman les bêtises que vous avez faites ! disait le papa. Pendant leur absence, il plaçait la cheville et la bûche s’ouvrait enfin.
On disposait alors la souche dans l’âtre et on allait à la messe de minuit. Au retour, le bois était presque consumé. On râpait ce qu’il en restait et cette poudre était réputée avoir des vertus protectrices. On en jetait dans le foin en cas de maladie des rouges bêtes (les vaches). On en entourait la ferme lorsqu’un gros orage menaçait…

Autrefois le rêve n’était pas exposé dans le supermarché !

5 12 2008
bouge-toi (23:58:45) :

La dame de Noël dont tu parles, Christian, était appelée Tante ou fée Arie, par ici. Elle distribuait des gâteaux et les cadeaux de Noël aux enfants, entre autres. En effet, d’après ce que j’ai ouïe dire, elle aidait aussi les jeunes gens dans leurs tâches quotidiennes.

Et les gâteaux que je préfère à Noël, après la bûche traditionnelle, ce sont les sèches franc-comtoises (bien que l’on en déguste régulièrement toute l’année… gourmandise oblige…).
J’aurais aimé vous en présenter une photo, mais je ne peux pas l’insérer dans le commentaire…
Dommage !

8 12 2008
Christian Montelle (10:31:46) :

Nous avions beaucoup de « Dames » autrefois en Franche-Comté. Dames vertes qui punissaient ceux qui abusaient de la nature, Dames blanches (Tante Arie est une Dame blanche), qui punissaient les maris volages, les enfants désobéissants et récompensaient les filles sages !
Elles sont mises en scène dans une foule de récits populaires dont la meilleure source est contenue dans les quatre volumes de Gabriel Gravier :
http://gabriel-gravier.kienlen.com/Biographie.htm
Ses travaux ont été interrompus par un dramatique accident survenu alors qu’il changeait une ampoule électrique : triste destin.
Bonnes sèches et bon goumeau pour Noël !

9 12 2008
louis garces (18:03:19) :

l’avent c’est pour atendre nöel ou pour passer un bon moment

Laisser un commentaire