Ecologie ou philosophie

15 12 2008

A la Une du webpédagogique cette semaine, un dossier sur l’eau et le développement durable…Pour cette occasion, voici ma contribution…dont la source d’inspiration découle directement d’un « petit » livre que je recommande à tous…Nouvelle petite philosophie, Albert Jacquard. Ed. Stock, coll. Livre de Poche. 2005

 » Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement vous vous apercevrez que l’argent ne se mange pas. » Un indien Cree

                                Entretient avec Albert Jacquard

En orange des extraits de l’ouvrage du philosophe, en bleu, des interprétations personnelles, mais égalemnt en vrac, les questions de mes enfants ou celles de mes élèves.

Il s’agit de prendre enfin en considération la petitesse et la fragilité de notre planète, sa finitude […] Il y a un début et une fin à tout. On naît, on meurt. Et si nous, les hommes, nous étions responsables, durant notre court passage sur Terre, de maintenir notre planète en vie? Pour les suivants…Cette planète, c’est un peu comme notre mère à tous, notre maison, notre source de vie. Aujourd’hui, faible et malade, n’est-il pas temps de lui rendre ce qu’elle nous a donné sans compter depuis des milliards d’années? Ca paraît si simple à comprendre!

Aujourd’hui que nous sommes six milliards d’humains, nous devons admettre qu’il n’y a plus d’ailleurs […] Lorque nous aurons asséché les ressources de notre planète, irons-nous vivre sur Mars? C’est bien d’explorer les confins de l’univers, mais peut-être faudrait-il commencer par donner à boire aux enfants privés d’eau, ici, à côté de nous ou un peu plus loin? Un peu plus loin, c’est juste à côté finalement…Plus nous sommes nombreux, plus forts nous devrions être, non?

La lucidité est le point de départ de la sagesse. Malheureusement, le changement en profondeur des comportements n’est obtenu qu’avec retard, longtemps après la généralisation de la lucidité, elle-même décalée par rapport aux constats faits par le scientifiques […] Il y a des adultes qui disent que c’est trop tard, mais si c’est trop tard pour eux, ce n’est pas trop tard pour nous! Les grandes personnes se plaignent, elles font de grands discours, mais elles ne bougent pas. Elle ne font rien en réalité. Elles passent, elles consomment, elles s’en vont. « Après moi le Déluge! ». Bon, les enfants, on se calme…

Il faut dès l’école donner un sentiment de culpabilité à celui qui se permet de gaspiller un bien épuisable […] La culpabilité, ça ne sert à rien. Et puis, c’est pas à nous de nous sentir coupables. Nous, nous sommes responsables de l’avenir, pas du passé! C’est toujours comme ça. Les adultes n’assument pas. Oui, bon, question suivante!

L’eau, peut-être même avant le pétrole, pourrait devenir cause de conflit. A qui appartient l’eau du Jourdain? La réponse ne peut être proposée que par des instances mondiales. Celles-ci devront affimer non seulement le droit des nations, mais aussi le droit des peuples[…] Et pourquoi pas élire un super président planétaire responsable de l’eau? Avec les satellites et les super équipements technologiques qui existent aujourd’hui, que manque-t-il pour agir? Un peu de C.O.U.R.A.G.E et de G.E.N.E.R.O.S.I.T.E

Mais la générosité, c’est comme un miroir… »L’autre passe avant moi, je suis pour l’autre » Emmanuel Lévinas

Des sites pour en savoir plus:

La cité des sciences

Le CI EAU Junior

Le CNRS

Jeux d’eau

Eau Junior

Aqua Junior

Votre goutte d’eau

Et voilà pour ma petite revue du web! C’est tout pour aujourd’hui!

On termine par un petit diaporama?