Spleen

8 01 2009

Malgré le ciel clair, ce soir, le bleu ne m’inspire pas.

Image de prévisualisation YouTube

Quand j’écoute ces paroles, je pense à cet enfant qui, à l’école, entend tomber les bombes; je pense à ce père qui cherche une ombre d’espoir sous les décombres; je pense à ces millions de tombes blanches qui entachent le monde, je pense à ces canons qui crachent la folie des hommes; je pense à cette femme ronde qui porte en elle le plus beau matin du monde; je pense à la peur du noir, à l’odeur du rouge, au silence amer de la neige blanche qui recouvre en hiver le cimetière des terres en guerre; je pense à tout cela et j’ai froid de honte, d’impuissance et de colère.