Laboratoire d’Histoire

12 01 2009

Il était une fois en France….

Le Moyen Âge, la grande épopée d’un Royaume…racontée par Christine de Pisan, une des premières grandes dames de France. Ni reine ni princesse, mais une des premières femmes professeurs de son époque! Eh oui…une pionnière de l’éducation! Ecoutons-la nous conter….

…Clovis, Pépin le Bref, Charlemagne, Charles le Chauve, Lothaire, Louis le Germanique…

« Tout, tout, tout, vous saurez tout sur… » les rois d’France: les gros, les bons, les chauves, les saints, les jeunes, les vieux, les grands et les maudits, les p’tits, les pieux, les bègues, les simples, les forts, les fainéants et les chev’lus!

A vous de jouer, de cliquer, de copier-coller, d’entrer dans le monde interactif du laboratoire d’Histoire…Bonne promenade!

Une astuce pour mes élèves, en cliquant, juste en-dessous, sur le tag « Moyen Âge », vous retrouverez d’autres sites et articles sur le sujet dont le clip vidéo de France Gall! Attention…les chansons populaires ne sont pas des vestiges historiques mais des clins d’oeil à l’Histoire!

Tags : , ,

Actions

Informations

7 réponses à “Laboratoire d’Histoire”

12 01 2009
Christian Montelle (18:09:59) :

Ah ! Christine de Pisan, Louise Labbé, Marie de Gournay, les féministes des XIVe et XVe siècle !
Que de beaux et doux poèmes elles nous ont laissés ! Un peu ôsés, oui, mais le puritanisme imbécile n’avait pas encore frappé.
Christine est une bonne maîtresse pour se promener dans le cœur de nos ancêtres !
Merci, Ostiane, de nous remettre à l’esprit ces pionnières ! Non ! le moyen âge ne fut pas un défilé d’abrutis !!!!

14 01 2009
Christian Montelle (06:29:30) :

Pas de commentaire sur l’enseignement de l’histoire. Je m’y hasarde.
Les deux approches
– l’une traditionnelle aborde l »histoire dans sa cronologie, les événements et les personnages emblématiques.
– l’autre, celle de la « nouvelle histoire », embrasse de vastes ensembles à la lumière de disciplines nombreuses de façon à mettre à jour les mécanismes qui ont généré les événements historiques. Voir, par exemple ce texte de Dolorès Toma : 🙁http://ebooks.unibuc.ro/lls/DoloresToma-Histoire/Nouvelle%20histoire.htm)

Cette nouvelle histoire est infiniment plus complexe et, à mon avis, devrait venir après la mise en place de repères chronologiques, basés sur le narratif. Si on omet cette mise en place de repères – caricaturale, peut-être, mais nécessaire – tout se mélange, dans l’esprit des enfants, en une bouillie informe qui se perd rapidement dans l’oubli. Ils savent raisonner, peut-être, mais n’ont pas d’objet de réflexion ni de culture historique. Les inconvénients surpassent largement les avantages !

La tendance actuelle est de revenir au narratif de façon exclusive, ce qui est une erreur. Les analyses de la nouvelle histoire doivent rester à l’horizon des approches chronologiques, qui, elles devront être de plus en plus prégnantes au fil des cursus.
Les problèmes sont semblables à ceux soulevés par les « mathématiques modernes » ou la linguistique.

14 01 2009
Ostiane (08:47:36) :

Tu soulèves là une des problématiques de tout apprentissage qui se situe, me semble-t-il à la frontière toujours subtile entre réflexion et mémorisation, entre analyse et synthèse, entre écoute et recherche, entre construction et dé-construction, entre savoir et savoir-faire…Les enfants réclament cela! Ils ont besoin de repères fixes,de dates ou de noms; ils restent captivés par l’histoire racontée (hier Berthe aux grands pieds nous a bien fait rire…); enfin, tels de petits chercheurs en herbe, ils aiment créer, contribuer « Madame, on pourrait faire des exposés? Je peux apporter un document sur les châteaux? J’ai un dvd, on pourrait le regarder en classe? Et une visite, je connais un musée sur le Moyen Âge, j’y suis allée avec mes parents, c’est super! »

L’apport « savant » de l’enseignant doit intégrer les réclamations aléatoires mais légitimes des élèves.

L’apprentissage? Un exercice d’équilibreS…

14 01 2009
samy (16:06:29) :

MaitrEsse vous NE nous avez pas encore parlé de : Charles le Chauve, Lothaire, Louis le Germanique. Vous pouvez me parler d’eux?

14 01 2009
Ostiane (17:11:35) :

Ah…Samy le gourmand, le curieux, l’insatiable! Toujours des « pourquoi » et des « comment » et des « encore » et des « oui mais »…

Oui Samy, c’est promis! Mais tu sais, si nous n’avons pas la possibilité de TOUT apprendre en classe, il reste les livres, les musées et même internet! Et puis, tu as encore devant toi quelques années d’école, de collège, de lycée et au delà même! Tu y rencontreras des maîtres, des professeurs, des personnes spécialisées qui j’en suis sûre, répondront à tes questions!

Un conseil de maîtresse: Ne cesse jamais de chercher et de questionner! Même si les réponses ne viennent pas assez vite à ton goût…

Vendredi…nous continuerons cette discussion!

15 01 2009
Nicole (21:47:45) :

j’adore Ce jeu merci maitresse

18 01 2009
Ostiane (17:27:27) :

Merci Nicole! Pour toi qui adore les « mémos » et les « je retiens » à connaître PAR COEUR, voici quelques dates et autres points de repère…

Clovis 1er (465-511)âgé de 15 ans à son avènement; premier roi barbare chrétien

Dagobert 1er (603-639)conseillé par « le bon » Saint Eloi

Pépin le Bref (714-768)fils du légendaire Charles Martel; élu roi; début de la dynastie des carolingiens

Charlemagne (742-814)chasseur, nageur, et grand conquérant; sacré empereur en 800 à Rome par le pape Léon III

A suivre…

Laisser un commentaire