Une ville, un fruit

28 01 2009

De quelle fameuse mégalopole

la pomme est-elle le symbole?

Tags :


Actions

Informations

5 réponses à “Une ville, un fruit”

28 01 2009
samy (08:11:11) :

MaitrEsse je peuX dire la réponSe?

28 01 2009
Ostiane (12:32:41) :

L’avantage avec le web Samy, contrairement à la classe, c’est que tu n’es pas obligé de lever la main et d’attendre que la maîtresse t’interroge …ou non!

Ecris-nous donc vite (pas trop vite quand même pour éviter les erreurs d’orthographe) ce que tu as à nous dire!

Good luck!

28 01 2009
Christian Montelle (16:31:28) :

Sur ce site :
http://picasaweb.google.fr/Natahiti/BigAppleVueParRox#
le regard de ma petite fille qui passa par la Big Apple, en juin 2006, pour ses 20 ans, en escale pour Papeete.
Un regard jeune sur une jeune ville !

28 01 2009
Ostiane (16:42:11) :

Superbe voyage transatlantique que tu nous proposes là! Merci Christian!

Une ville traversée par une énergie qui vous submerge. On a beau avoir vu des millions de fois les rues de N.Y.C à la télé ou au ciné, quand on arrive là-bas, on est comme saisi. On a tous 20 ans quand on entre dans Big Apple!

28 01 2009
Christian Montelle (19:07:19) :

Il est vrai que l’image ne saurait donner ne serait-ce qu’une idée de la réalité d’un pays. J’ai toujours été étonné par la différence entre les pays que je visitais et la description que m’en avaient donnée mes prof de géographie.
Idem pour les émissions de télé. Une plage de La Réunion, ce n’est pas que du vert et du bleu. C’est aussi et surtout un melt-pot impressionnant, des odeurs de varech cramé et de mollusques pourrissants, un cagnard brutal sur le crâne, des fruits étranges à craquer sous la dent. Quand on a visité un pays et que l’on évoque ces sensations, la leçon devient passionnante et les enfants aiment enfin la géo. Une idée pour le ministère : payer un tour du monde aux aspirants-géographes !

Quant à moi, mon ascendance 50% batave, m’a donné un amour immodéré de cette géographie si peu prisée par les Français.

Laisser un commentaire