Micro trottoir…

29 01 2009

– Bon, et ta fille alors, elle a classe ou pas?

– Non, enfin je sais pas, j’verrai bien.

– Mon fils lui ira au collège en trottinette, il a une heure de cours ce matin, et puis une autre l’après-midi. Pas de service de cantine mais je lui prépare un sandwich.

– L’école de ma fille? Pas de problème, elle est dans le privé.

– Et alors? C’est pas une histoire de privé pas privé! ça concerne tout le monde!

– C’est vrai à l’école Saint Martin, certains font grève d’autres pas, mais tous ont signé une lettre de solidarité et de soutien à ce grand mouvement.

– C’est bizarre ça, soit on soutient, soit on soutient pas. La demi-mesure c’est du 100% bidon.

– Oui t’as raison, enfin non, bon, c’est pas si simple, à leur place, honnêtement, je ne sais pas ce que je ferai.

– Pour nous, c’est différent, l’école est ouverte mais y’a pas de ramassage scolaire. Donc, pas de moyen pour les y envoyer!

– Moi, j’ai pris ma journée comme ça, je gère au coup par coup.

– Prendre ma journée, tiens, je vais expliquer ça à mon boss, y va en faire une tronche!

– Je pensais aller au bureau en « vélib » mais finalement tous les bus et les métros circulent, c’est bizarre !

– Au fait, tu connais les raisons de cette grève? On entend tellement de trucs et tout le monde s’en mêle!

– Les enseignants nous ont expliqué vaguement. Mais tu sais, y a qu’à lire les infos, c’est vraiment pas folichon ce qui se prépare dans l’éducation.

– Oui, enfin, les profs, ils défendent l’éducation ou l’Education Nationale?

– C’est quoi cette question?

– Tu sais les syndicats, le pouvoir, les réformes, le contre-pouvoir, finalement rien ne bouge quoi!

– En tous cas, aujourd’hui, il fait un froid de canard! Allez à plus, je rejoins le cortège, après tout, papa, prof ou pas, je me sens concerné!

– C’est vrai ça, on se gèle! Bon, ben bonne manif’, moi, j’vais bosser, tu me raconteras?!

-….

Tags : , , ,

Actions

Informations

9 réponses à “Micro trottoir…”

29 01 2009
Christian Montelle (16:36:05) :

« Au fait, tu connais les raisons de cette grève? On entend tellement de trucs et tout le monde s’en mêle! »
Peut-être faisons-nous grève pour ne pas crever. C’est grâce à des grèves héroïques que nos Anciens ont conquis les droits dont nous jouiss(i)ons. TOUT DROIT NON DEFENDU EST TÖT OU TARD PERDU (je l’ai répété inlassablement à mes élèves et c’était le cœur de mon instruction civique). Des négociateurs n’ont de poids que celui de leurs mandants et ce poids ne peut se manifester que dans l’action.

29 01 2009
Julos (17:18:29) :

Je suis allé à la Bastille, 45mn de vélo… c’est vrai que ça caillait, surtout au retour… Je crois bien que je n’ai jamais vu la place de la Bastille comme ça, ou peut-être en 81. Du monde partout. Et joyeux ! Parmi tous les slogans qui tanguaient sur les pancartes et les auto-collants, deux qui m’ont accroché particulièrement : « ni pauvres, ni soumis » et surtout « rêve générale » (le E final est authentique et de fait indispensable).

Une remarque enfin. Avec cette histoire de service garanti/minimum dans les écoles, la plupart des reportages TV se concentrent sur sa mise en place éventuelle. Résultat : on interroge des parents, ils sont contents : « j’ai pu mettre mon enfant à l’école pour aller travailler ». Voili voilou, les raisons de la grève ? ben on s’en fout du coup hein, puisqu’on n’est plus gêné hein ? Pourquoi on se gênerait d’ailleurs ? C’est vrai ça !
Sauf que là, vu l’ampleur du mécontentement, « on » va bien être obligé de la voir, la grève ! Et s’interroger… un minimum. Garanti !

;-))

29 01 2009
Ostiane (18:04:58) :

A Christian, dans l’action, OUI!

Mais cette action ne revêt-elle qu’une seule forme? En classe un jour de grève, peut-on appeler cela de l’inaction, de la passivité ou de la traîtrise?

Manifester un dimanche, oui! J’en étais à l’automne, hein Julos ?

Manifester un jour comme aujourd’hui car je n’ai pas classe, oui!

Mais je l’avoue, n’ayant pas encore le don d’ubiquité, j’ai du mal à défiler les jours d’école même si, comme aujourd’hui, les causes défendues en valent très largement la peine. Le service minimum je préfère l’assurer moi-même…

Je comprends parfaitement que cela puisse choquer. Je comprends aussi parfaitement qu’on fasse grève. Je ne comprendrais pas qu’on prenne pour lâche ou non concerné un enseignant qui ne serait pas sorti dans la rue aujourd’hui tout comme je ne comprendrais pas qu’on traite de déserteur désinvolte un gréviste qui défend son idéal sur la place de la Bastille!

Je ne sais pas si je suis très claire…

A julos

« les raisons de la grève ? ben on s’en fout du coup hein, puisqu’on n’est plus gêné hein ? »

On peut peut-être imaginer l’effet contraire…puisque on n’a pas été gêné, puisque on n’a pas galéré dans le métro, puisqu’on a pu aller travailler, je suis donc d’humeur à mieux écouter pourquoi des centaines de milliers de gens se sont retrouvés dans les rues partout en France.

Ce n’serait pas un scoop ça?

29 01 2009
Julos (18:11:11) :

« On peut peut-être imaginer l’effet contraire… »

Très chère Ostiane, au nom du peu de pouvoirs qu’il me reste, je te décerne la médaille de l’utopiste d’or !

(comme ça , il ne te manque que le bronze)

;-))

29 01 2009
aurore (18:18:01) :

a qui vous parliez dans votre article maitresse?

29 01 2009
Ostiane (18:53:31) :

En fait Aurore, dans cet article, j’ai imaginé un petit dialogue entre des parents d’élèves qui se retrouvent dans la rue, un jour de grève…comme aujourd’hui! Ils se demandent si leur enfant aura classe, si les transports seront bloqués, s’ils vont pouvoir aller au travail, ou bien s’ils rejoignent le cortège de manifestants! Voilà Aurore tu vois, ce n’est pas vraiment moi qui parle dans l’article, je fais parler des gens…

29 01 2009
Christian Montelle (19:33:35) :

Je ne comprends pas très bien comment on peut être solidaire du fond de sa classe.
J’ai fait toutes les grèves, au cours de ma carrière : c’est ma conception de la solidarité. Mais je ne suis pas détenteur d’une quelconque vérité !

Sarkozy riait naguère. Maintenant , il rit jaune.

29 01 2009
David (23:05:44) :

Ostiane… ou l’art du grand écart !

1 02 2009
bouge-toi (21:13:45) :

Ben pour moi : grève et manifestation à Besançon !
Papi, mamie avaient la garde des enfants.
Nous avions distribué aux parents un mot pour expliquer les raisons de cette grève. Aucun enfant n’est venu à l’école (la commune avait mis en place le fameux service minimum).
Dans notre département : 14 postes de RASED en moins, sans compter que beaucoup de RASED étaient déjà incomplets… et tant d’autres raisons qu’ici vous connaissez déjà…

Laisser un commentaire