Rythmes scolaires

5 02 2009

1 pas en avant, deux pas en arrière

Trois pas sur l’côté

Trois pas d’l’aut’ côté…

C’est la nouvelle rengaine à la mode, à la mode!

Et oui, in fine, la semaine de 4 jours…c’est pô top..

Les enfants sont fatigués?…ben oui, fallait s’y attendre…

Tous en parlent:

Les parents

Le ministre

Alors on fait marche arrière…et on réintègre ici et là le mercredi matin?

Ben non! justement, c’est le moment de présenter une vraie réforme du temps scolaire!

Réduire la journée scolaire, mieux répartir le temps de classe sur la semaine, rééquilibrer sur l’année les périodes de congés…

Suggestions:

– sur 5 jours mais avec une journée moins lourde?

9H-15H les L/M/J/V

mercredi 9H 12H

– un temps de déjeuner moins long?

1 heure avec possibilité de panier repas pour les non demi-pensionnaires?

– des ateliers périscolaires au sein ou hors des établissements à partir de 8h et après 15H ainsi que le mercredi après midi et le samedi matin?

sport, arts, théâtre, parcours personnalisés

– des temps de vacances réorganisés?

6 semaines l’été et un découpage annuel réaménagé…

– et bien d’autres possibilités à envisager, à décliner…

Bon, pour ceux qui fréquentent ce blog depuis une petite année, vous aurez remarqué que je ne suis pas très copine avec les chiffres… La comptabilité des heures ou des annuités, ce n’est pas vraiment mon fort et je laisse volontiers ce décompte subtil, légitime, rigoureux et indispensable à d’autres experts budgétaires incontournables. Ce petit panorama n’est qu’un cadre général. De nombreux spécialistes se sont penchés sur cette question car elle demeure centrale à toute proposition de réforme, à partir du moment où l’on parle de vraie réforme. Une réforme qui servirait avant toute chose les intérêts de l’enfant. (Et oui, c’est mon job que voulez-vous, je suis indécrottable…) Une réforme qui aurait pour principale finalité de replacer l’enfant dans un espace temps conçu avant tout pour lui.

Alors inévitablement, ça déplaira à d’autres! Bien sûr et je le comprends, mais notre petit confort d’adulte ne passe-t-il pas juste après les besoins fondamentaux pour ne pas dire vitaux des enfants? C’est en terme de besoins essentiels qu’il faut réfléchir et agir non en terme de privilèges, de confort, d’habitudes, de réalités économiques qui ne sont en fin de compte réelles que parce qu’on les a crée parfois -souvent- artificiellement.

Le besoin, lui, est inné, qu’il soit d’ordre psychologique, physiologique, biologique.

Ne pas respecter ces besoins spécifiques, c’est nier la personne de l’enfant et maltraiter l’adulte qu’il deviendra…

Maintenant il est vrai, pour que tout cela soit possible, une répartition des tâches entre tous les acteurs de la petite enfance est nécessaire: institution scolaire évidemment mais également, services municipaux, collectivités locales, associations de quartiers, les parents, etc

Bon, maintenant je vais vite me cacher…avant de me faire luncher!

Non d’ailleurs, je ne vais pas me cacher, j’attends plutôt vos réactions, vos contributions, vos propositions, vos réflexions, vos expériences dans ce domaine. Peut-être avez-vous déjà expérimenté ici ou à l’étranger différentes situations qui peuvent favoriser l’élaboration d’un projet concerté?

Pour en savoir, voici quelques lectures sur un sujet de société:

Un collectif de scientifiques: Etudes Inserm

Un rappel des cas possibles et le témoigage d’une directrice de Maternelle

Un regard de l’OCDE sur ce qui ce fait ailleurs

Ce qu’en Hubert Montagner, spécialiste en la matière

L’avis du Professeur François Testu

Une désynchronisation risquée annonce le Pr Yvan Touitou

 

Tags : , ,

Actions

Informations

4 réponses à “Rythmes scolaires”

5 02 2009
Julos (21:09:08) :

« – des ateliers périscolaires au sein ou hors des établissements à partir de 8h et après 15H ainsi que le mercredi après midi et le samedi matin ? »

**************

Mais bien sûr que c’est possible et même recommandé ce type d’organisation au sein de la journée scolaire ! J’y ai personnellement participé en maternelle, ça a duré 10 ans. On a mis 5 ans à imposer le projet en l’élaborant avec les responsables et des animateurs municipaux du service Enfance. Ça s’appelait « les ateliers de l’après-midi », de 13h30 à 14h30. On avait fini par supprimer carrément la récré de l’après-midi qui provoquait une rupture aussi perturbante qu’inutile, pour tout le monde. Les enfants adoraient leurs « zateyers »… même si c’était assez fatigant pour les adultes, avec un surcroit de travail de préparation notamment et des réunions de régulation et de concertation régulières avec les « zanims » !

😉

5 02 2009
Ostiane (21:20:41) :

oui Julos, ton texte « maternelle blues » évoque très bien ce travail de terrain et d’équipe mené pendant plus 10 ans. Oui, c’est donc possible…Serait-ce possible d’en faire aujourd’hui « une priorité absolue »…

http://tribune.education.free.fr/spip.php?article21

6 02 2009
Julos (08:18:26) :

C’est pourtant vrai que je commence à radoter… Tu as l’oeil, Ostiane, je l’avais déjà dit, ailleurs en effet et peut-être ici même ?!?!
Ah nonda diou faut qu’je m’surveille !

😉

6 02 2009
ReJulos (10:47:16) :

Ah ben oui mais non ! J’ai cliqué sur le lien de tribune.education et je m’aperçois que le texte « maternelle blues » évoque l’évolution pédagogiue et éducative de l’école EV, sans rien dire de ces fameux ateliers « rythmes de vie ».
Si ce n’est pas ici que j’en ai parlé c’est sur un autre forum, celui du monde.fr par exemple…
Pas grave. Tout est possible !

Laisser un commentaire