Hors sujet

11 02 2009

Une nouvelle rubrique sur blog bleu primaire, celle de tous les possibles…

Hors sujet, telle est son titre…

Hors sujet…huuum, ça me rappelle bien des errements, bien des égarements…Tenez en philo par exemple, qui n’a pas fait le douloureuse expérience du 5/20 éliminatoire?

Et pourtant quels délicieux hors pistes que ceux du hors sujet, non?

Sortir du cadre pour en mieux cerner les limites. Partir pour mieux revenir. Quitter les chemins balisés et apprendre à se repérer. La construction intellectuelle n’a-t-elle point besoin, pour se forger une identité personnelle des ces temps d’évasion, de ces espaces d’exploration?

La pensée qui défile, qui mord à l’hameçon et qui laisse filer les pensées. La conviction qui prend le pas sur le conformisme. L’expression qui détrône la raison. Quelle douce sensation…

Je sais, ce n’est pas très convenable. Il existe des règles tout de même; règles et choix d’écriture imposés par le sujet lui-même. Non, ce n’est pas convenable. C’est vrai. Mais c’est parfois, souvent si bon.

On a tous en nous quelque chose de rebelle, quelque chose de nous-même qui ne répond pas forcément aux canons de la pensée présupposée construite. Ce quelque chose, parce qu’il n’est pas conforme ici et maintenant est-il pour autant illégitime en toutes circonstances? Rares sont les espaces réservés à la digression assumée, constructive, libératrice. En famille? difficile…Dans le milieu professionnel? dangereux. A l’école? impossible!

Toujours répondre avec justesse, selon des critères précis, respecter avec rigueur et la forme et le fond, observer avec discernement les contours de son propos; surtout rester dans le sujet, surtout ne pas sortir du sujet. Attention, danger d’expression! « Ce que vous dites est bien joli, mais ce que vous dites n’a pas de valeur puisque vous ne dites pas ce à quoi on s’attend… » Non conforme au sujet. Débordement illégal. Elucubrations aléatoires.

Et pourtant! Le hors sujet est une porte ouverte sur le labyrinthe de l’intériorité, une précieuse ouverture sur des mondes intérieurs inexplorés. Sans hors sujet, sans ces détours intellectuels, sans ces fausses notes formelles, sans ces dérapage d’humeur, sans ces dé-raisonnements imprévus, il ne reste guère que le convenu, l’attendu, et bien souvent le déjà vu…

Mais je m’égare! Revenons à notre sujet du jour: le hors sujet.

Voilà, nous y sommes; parce qu’il n’y a pas que l’école dans la vie, mais également pourrais-je dire parce que tous les chemins mènent ou ramènent à la culture et donc à l’éducation, je m’offre le luxe de mettre en ligne cette nouvelle rubrique. Hors sujet. Il y sera question de tout ou de rien. Peu importe, il y sera question d’autre chose. Et qui sait, de cet autre chose naîtra de nouvelles zones de contact, de nouveaux points de rencontre, traits d’union entre vous, nous, ils.

A bientôt donc!