Parents-enseignants, vers un partenariat possible?

15 04 2009

Sortie officielle!

!

Sur Amazon.fr

Disponible également dans toutes les librairies

Présentation du contenu:

SOMMAIRE

PRÉAMBULE: une collection, un état d’esprit

INTRODUCTION: les problématiques en questions

1. DIALOGUER…cela s’apprend!

– L’enseignant: derrière le professionnel, un individu

– Transformer le destinataire en partenaire

– Établir des ponts de communication

– Mettre en place des outils

– Communiquer pour créer, construire et développer

2. Un partenariat pour DIRE et FAIRE ensemble

– Faire un état des lieux de la structure scolaire

– Définir conjointement les manques et les besoins

– Organiser une méthodologie commune

– Gérer les compétences et le rôle de chacun

– Accompagner et soutenir les différents partenaires

3. L’ENFANT-ÉLÈVE en association avec les PARENTS

– L’élève au cœur du système: une radio d’école

– Spécificité, complémentarité, participation autour d’un spectacle

– Autonomie et responsabilisation: un voyage scolaire

– Génération internet pour bloguer l’école et la famille

– De la semaine de la presse au journal d’école

4. TRANSVERSALITÉ, COOPÉRATION et APPRENTISSAGES SCOLAIRES

– Sortir l’école de son étau mental

– Relier les sphères affectives, sociales et cognitives

– Installer les apprentissages dans une réalité concrète

– Un grand pas vers la citoyenneté et et l’autonomie

– Inscrire la scolarité dans une dimension humaine, culturelle et intellectuelle.

CONCLUSION: 5 points d’entrée pour une nouvelle CHARTE ÉDUCATIVE

Qu’en pense le Café pédagogique?

Recommandé par Cap Canal

Tags : , , , , , , , ,


Actions

Informations

12 réponses à “Parents-enseignants, vers un partenariat possible?”

15 04 2009
devanssay (13:29:10) :

Bravo pour ce beau « bébé » qui a dû te demander beaucoup de travail… C’est un thème vraiment intéressant et vital pour un travail efficace.

Il faudra que tu me dédicaces un exemplaire à la prochaine occasion !

15 04 2009
Ostiane (17:51:26) :

Avec grand plaisir Stéphanie. Des occasions, il y en aura, j’en suis certaine. Vivement le prochain salon de l’éducation ou Forum de l’innovation! A bientôt et merci pour tes encouragements! C’est vrai un premier livre c’est un peu comme un bébé. Beaucoup d’attente et de bonheur et la fin de la tranquillité! (selon certains amis auteurs… )

16 04 2009
Anne (06:33:28) :

A mon tour de te féliciter ostiane et, comme Stéphanie, d’en demander une dédicace à l’occasion ?!
mais où trouves-tu le temps de faire tout cela ? !

Beaucoup de succès en perspective avec ce nouveau support innovant !!

16 04 2009
catherine (14:01:18) :

Félicitations !!
A quand le prochain ?

16 04 2009
Julos (15:06:33) :

Je suis d’autant plus admiratif et bluffé que je n’ai même pas été foutu d’en écrire un, moi ! Ce n’est pourtant pas l’envie qui m’a manqué, juste l’énergie et le courage aussi…

Je me clique une amazone, je lis et… c’est parti pour la critique constructive, toujours constructive la critique ! Mais pas tout de suite tout de suite quand même.

Bravos y besos.

16 04 2009
Ostiane (21:55:46) :

@ Anne et Cathy, merci pour votre soutien. J’espère avec une pointe d’angoisse que vos félicitations tiendront au moins le temps d’un chapitre!

Dis Julos…que sais-tu de ce que te réserve l’avenir…Ce que tu n’as pas fait hier tu peux l’accomplir demain, non? Ou pas. Et alors?

Soit dit en passant…quand tu veux tu nous écris un petit billet ici en guise d’échauffement littéraire…lol

17 04 2009
Julos (07:40:22) :

« Soit dit en passant…quand tu veux tu nous écris un petit billet ici en guise d’échauffement littéraire… »

******************

Je reconnais bien là ton esprit d’ouverture et ta mentalité de partageuse de savoirs ! Tu sais que j’apprécie.

Mais si c’est pour connaître le même sort que les 2 billets de Laurent, un silence glacial de la part des visiteurs… circulez ! y a rien à dire ! brrr… quel échauffement littéraire !?
Allez, tiens, je file de ce pas rejoindre les rivages de ma Bretagne natale. Histoire de me réchauffer les origines, passé, présent, futur, à tous les temps.

Ciao à pluche les zaminches !

😉

(le livre est commandé, il va arriver très vite, semble-t-il)

22 04 2009
Ostiane (12:33:34) :

Je viens de découvrir une association de terrain Ecole et Famille. Un centre de proximité et de ressources.

En voici un lien intéressant sur les cahiers pédagogiques

http://www.cahiers-pedagogiques.com/article.php3?id_article=3916

N’hésitez pas à mutualiser ici vos expériences, vos lectures, vos réflexions.

28 04 2009
P (17:14:43) :

je viens de finir ton livre…
il y a beaucoup de choses, de jolies pistes et d’idées douces qui font écho à du vécu !

Spontanément, j’ai été particulièrement touchée par le passage sur l’ouverture à la différence, parce qu’ayant l’expérience d’ un fils précoce (on l’a su bcp + tard) fâché avec l’école dès la maternelle. Cette différence là nous a value des années de primaire compliquées , même dans le cocon des arrondissements sans problème, de surcroît dans le douillet contexte du privé pourtant censé être plus receptif a la notion de « différence ».

La sixième et la « classe spéciale précoces » semble réussir infiniment mieux au jeune homme…. ouf, pourvu que ca dure !

il y a beaucoup d’autres voies intéressantes dans ton livre, bravo, merci aussi.

28 04 2009
Ostiane (18:09:41) :

Des arrondissements sans problème…ça existe donc?? Dans l’imaginaire des gens peut-être. Les difficultés sont visibles partout, dans toutes les écoles. Les réussites aussi…Bien sûr certaines familles cumulent les difficultés mais on voit alors surgir une chose qu’on ne voit pas forcément ailleurs de manière aussi naturelle…la solidarité! Un film magnifique sur ce thème « la graine et le mulet ». C’est cette solidarité qu’il faut accroître dans nos écoles. Parents et enseignants avons beaucoup a faire en la matière…

Merci pour ce témoignage P. Souhaitons à ton fils une scolarité sereine et source de rencontres tant humaines qu’intellectuelles!

29 04 2009
sylvie (07:10:41) :

bonjour Ostiane
je viens saluer la naissance de ton livre. Événement important dans une vie. Tu continues ton chemin contre vents et marées. J’ai lu que tu avais pris du recul devant la nécessité qu’ont et auront toujours les mères de choisir entre un total investissement à leur travail ou à leurs familles. La réponse est là, à ta question du manque de femmes dans les postes clés.
Je te souhaite beaucoup de succès pour ton livre mais il faut jouer des coudes parmi toute cette littérature qui concerne l’école.

29 04 2009
Ostiane (07:44:45) :

Merci pour ton passage Sylvie.
Tu dis
« mais il faut jouer des coudes parmi toute cette littérature qui concerne l’école »

Jouer des coudes, je ne sais pas mais activer les réseaux oui! Réseaux professionnels, amicaux, familiaux… Qui peut dire « je ne me sens pas concerné par cette affaire là! »?

Vie professionnelle et/ou familiale?…telle est donc la cruelle question!

« Etre une femme »…ce n’est pas le titre d’une chanson par hasard?

A bientôt Sylvie!

Laisser un commentaire