Une promenade pédagogique

21 04 2009

En formation à Lyon, à cheval sur les deux semaines de congés scolaires, j’ai pu visiter le temps d’un week-end cette si belle ville. Le soleil et le sourire local ont donné à cette escapade pédagogique un petit air de printemps bien mérité! Et voici qu’au détour d’une rue, je croise Bernard! Oui…Monsieur Pivot juste devant moi et qui me regarde en souriant. Je crois rêver, je m’approche…c’est bien lui! Remarquez au passage la jolie veste bleue…Dans la vie, les hasards sont parfois surprenants! Après avoir échangé quelques mots littéraires sur « les nouvelles nouveautés« , il me conseille de poursuivre mon chemin vers la place Bellecour, rendez-vous hebdomadaire des Lyonnais où je trouverai certainement des librairies garnies d’ouvrages en tout genre. Me voilà repartie, en empruntant les quais de Saône. A ma droite, surplombant la ville, massive et imposante, Notre Dame de Fourvière, veille sur ses habitants.

Voilà bientôt la place Bellecour avec en son centre une statue équestre de Louis XIV majestueux sur sa monture royale. Une vaste place rectangulaire avec en effet à chacun de ses coins de grandes librairies. J’opte pour celle-ci, la devanture est attrayante et Agnès, conseillère au rayon pédagogie m’accueille avec beaucoup d’attention. « Un projet pour…repenser la relation parents-enfants »? C’est une nouveauté, nous venons de le recevoir, vous le trouverez au 1er étage. Je vous accompagne si vous voulez.

Mon coeur tremble un peu…j’allais voir pour la première fois mon bébé dans la cour des grands! pour reprendre l’expression d’une maman d’élève.

Et oui, il est bien là, joliment rangé sur une étagère colorée…ça fait tout drôle tout de même…

Dites, osé-je demander au responsable de rayon, vous pourriez me prendre en photo? En fait…il se trouve que j’en suis l’auteur. Un petit évènement pour moi, vous comprenez…

disponible sur Amazon.fr

Tags : , ,


Actions

Informations

17 réponses à “Une promenade pédagogique”

21 04 2009
David (20:20:18) :

Je ne reconnais pas le maillon Hermès à votre poignet droit … Quant à la bague ce n’est pas du Boucheron (ni van Cleef & Arpels) !
Quelques plaisanteries ne font de mal à personne…
Cordialement

21 04 2009
Ostiane (21:55:44) :

A chacun ses plaisirs David! Souhaitez-moi de devenir riche et célèbre, je verrai alors à quoi j’emploierai ma fortune! Pour le moment, je m’en tiens à des objectifs moins luxueux mais ô combien enrichissants…

22 04 2009
P (08:01:24) :

ah un visage sur des mots….le ravissant prénom est bien porté Bravo, suis émue avec toi, même si je n’ai encore rien lu du « bébé » mais promis je m’y colle…
PS: mais c’est qui à la fin ce David le pas comique qui nous saoule avec ses commentaires ineptes ! un soupirant transi éconduit ???? on s’en fout qu’il aille à la Fnac, chez Boucheron ou van Cleef, on s’en fout qu’il habite rue de la Pompe et passe ses vacances en Normandie, on s’en fout qu’il lise Marianne… David so pathétique on s’en fout …

22 04 2009
Ostiane (10:28:41) :

Bon allez…et si on faisait une trêve?
C’est l’heure de l’apéro non?

22 04 2009
David (20:03:34) :

Comme quoi une simple plaisanterie peut provoquer l’ire de la communauté enseignante. Pauvre France…
Encore « une » (P) qui n’a pas appris à lire correctement… visiblement l’analyse de mon « personnage » est complètement erronée… niveau élémentaire.
Pauvre France… quelle image donnons-nous dans nos représentations diplomatiques à l’étranger ?
(comprenne qui le peut !… rares)

23 04 2009
Ostiane (07:31:07) :

Bon, à la prochaine prise de bec gratuite je censure!

Au coin avec bonnet d’âne sur la tête!

23 04 2009
David (12:06:44) :

Titre de votre prochain ouvrage:
« Repenser la relation enseignant-blogueur » !

@ +

23 04 2009
Ostiane (12:41:35) :

Je vous laisse la lourde tâche d’en écrire le préambule!

27 04 2009
Magali (21:03:05) :

Félicitations Ostiane c’est une excellente nouvelle (petite cachotière). Et dire qu’on te pensait travaillant avec acharnement sur ton portfolio !!!
Plein de bises

29 04 2009
Julos (15:28:27) :

Bon alors je le mets là mon commentaire après lecture ?

*****************
D’abord je me réjouis toujours quand un enseignant se bat pour améliorer la relation famille/école. Je l’ai fait moi-même très tôt dans ma carrière et jusqu’au bout. Pas de quoi pavoiser côté résultats pour autant mais bon, il y a des combats aussi récurrents que nécessaires !
Cette contribution sous forme de livre, petit format facilitant une lecture rapide, te ressemble bien, l’amie : ouverture aux autres, ouverture d’esprit, ouverture au monde moderne, volonté d’avancer vers toujours mieux d’école.
Tu n’ignores pas que bien des suggestions présentes dans ce livre ont déjà été « pensées » et parfois expérimentées par le passé ? C’est pourquoi j’ai compris le « repenser » comme une invitation à « penser à nouveau la relation etc… » Et c’est pourquoi je me permets d’en valider par avance la pertinence.

Ce que j’ai envie de souhaiter surtout à ton « bébé », c’est qu’il saute dans la poche de ces fameux parents qui sont ou bien omniprésents, ou bien toujours absents. Que de la poche, tes propositions et remarques leur sautent aux yeux, puis à l’esprit !
Alors ce sera gagné !

Bonne route au petit guide de poche !

Amitiés.

Julos

30 04 2009
Ostiane (08:21:33) :

Repenser, penser à nouveau, penser autrement…oui Julos, il y a des « combats » ou des engagements qui, pour être entendus, écoutés et/ou compris nécessitent répétition, adaptation, re-formulation.

Les pistes que j’évoque, tu as raison, n’ont rien de révolutionnaires. Elles s’inscrivent pour certains dans la continuité de ce qui existe. Pour d’autres ce sera l’occasion de tenter autre chose. Pour certains, il s’agira peut-être d’une découverte…

Pour tout un tas de raisons, nous ne sommes pas tous au même moment dans les meilleures conditions pour nous engager sur la voie du dialogue et de la coopération…Des obstacles, des freins, des œillères, des choix peuvent légitimement nous éloigner d’une telle démarche.

En écrivant ce livre j’ai d’abord pensé aux parents et aux jeunes enseignants. Mais également aux vieux de la vieille comme on dit, à tous ceux qui n’osent pas ou qui n’ont jamais appris à communiquer ni perçu quels en étaient les enjeux.

Ecrire un livre sur ce sujet n’est qu’un des modes de rencontre parmi d’autres. Il faut également penser à toutes ces familles qu’on ne voit pas à l’école parce qu’elles sont socialement ou culturellement ou linguistiquement totalement hors circuit. Ces familles, ce n’est pas un livre qu’il leur faut…Ces familles ont besoin de relais associatifs ET l’école doit absolument mettre en place des ponts de communication à double sens.

Il existent des associations formidables qui œuvrent dans ce sens, mais trop souvent elles se heurtent à la porte close de l’institution école qui pense être seule capable de répondre à ses propres problèmes. Le problème, c’est que ce ne sont pas SES problèmes, ce sont des problèmes d’ordre humain qui dépassent largement l’enceinte scolaire tout en étant en étroite relation avec elle… »Cela ne nous regarde pas », ou « cela ne vous regarde pas »…2 phrases que l’on entend tellement souvent…

Dans ce petit guide, je souhaite humblement et modestement montrer qu’il est possible, pour peu qu’on se sente impliqué et accompagné, de susciter un état d’esprit qui permette à ces deux phrases de se conjuguer à la même personne…

C’est une question d’éthique. C’est une question d’urgence. Et pour certains de survie.

J’en profite pour glisser un nouveau lien dont je ne suis pas peu fière…
http://www.capcanal.com/capcanal/

Philippe Meirieu, voilà un homme qui outre le fait d’être un immense pédagogue-chercheur-penseur-auteur-militant- est avant toute chose un homme. Pas une « personnalité » au sens lointain du terme, mais plutôt une vraie personne-ressource accessible et en lien direct avec le terrain et les hommes.

30 04 2009
Julos (09:47:20) :

Merci pour cette longue réponse/développement à mon trop lapidaire commentaire.

Je surligne un passage dans ton commentaire qui me paraît en effet d’une importance capitale :

« Ecrire un livre sur ce sujet n’est qu’un des modes de rencontre parmi d’autres. Il faut également penser à toutes ces familles qu’on ne voit pas à l’école parce qu’elles sont socialement ou culturellement ou linguistiquement totalement hors circuit. Ces familles, ce n’est pas un livre qu’il leur faut…Ces familles ont besoin de relais associatifs ET l’école doit absolument mettre en place des ponts de communication à double sens. »

Malheureusement le balancier idéologique penche depuis un certain nombre d’années vers une rescolarisation de l’école qui, à mon avis, ne peut que se traduire par un mouvement de fermeture de l’école sur elle-même. Même si des excès ont pu être commis dans l’autre sens, cela ne justifie en rien d’exagérer dans le sens inverse !
Le travail associatif j’ai bien connu et donné, parfois à la limite de m’en rendre malade. C’est ingrat, difficile et toujours à recommencer.
Mais il y a aussi des « parents militants », ceux-là sont de précieux et souvent d’authentiques partenaires ; avec ton guide entre les mains (ou les oreilles) ils seront d’autant plus efficaces auprès des autres parents et des enseignants tout autant !

PS : as-tu envisagé de contacter fr5 et notamment l’émission « les maternelles » pour un éventuel passage à l’antenne ou une promo pour ton livre dans une chronique ?

30 04 2009
Ostiane (10:07:16) :

« avec ton guide entre les mains (ou les oreilles) ils seront d’autant plus efficaces auprès des autres parents et des enseignants tout autant ! »

Figure-toi Julos que j’ai pensé à des minis clips vidéos sous forme de chroniques-feuilletons dans la continuité de ce petit guide écrit…à creuser crois-tu?

Pour France 5…t’as des contacts??
Je suis preneuse!

Merci Julos pour tes témoignages qui sentent le vécu!!

30 04 2009
Julos (16:26:35) :

Oui bien sûr qu’il faut penser aux ressources audiovisuelles telle que la vidéo ! Attention c’est chronophage ce truc-là surtout si tu veux monter tes images, ton son… tout ça tout ça…

J’ai pensé à fr5 parce que j’y ai vu récemment une copine (Yvanne Chenouf) intervenant dans un dossier sur la lecture justement. Mais je n’ai pas d’entrée à fr5. Via le site des Maternelles tu dois pouvoir trouver un contact pour présenter ton livre. Je suis sûr que le thème les intéresserait en tout cas.

4 05 2009
7 05 2009
Ostiane (07:03:11) :

Le travail de quartier, tellement nécessaire!

Un exemple à Longjumeau

– Recréer du lien du social
– Exploiter l’espace collectif
– Aller au plus près des familles isolées

http://assoc.intermedes.free.fr/

De quoi lire et surfer…

16 05 2009
Ostiane (06:20:32) :

Encore un dossier complémentaire qui s’ouvre sur une jolie devise de départ et invite au partenariat éducatif

« Il faut tout un village pour éduquer un enfant » (Proverbe africain)

http://www.bienlire.education.fr/02-atelier/fiche.asp?theme=3000&id=1433

Laisser un commentaire