Dis-moi, conte-moi le monde!

6 05 2009

« …les contes ne sont pas faits pour endormir les enfants, mais pour éveiller les hommes à la conscience d’eux-mêmes… » E. Brasey & J.P. Debailleul

Un conte? Oui, mais lequel…

1/ un conte de randonnée
2/ une menterie
3/ un conte facétieux
4/ un conte d’animaux
5/ un conte merveilleux
6/ un conte de sagesse
7/ un conte mythologique
8/ une légende

…à vous de les reconnaître et de les choisir en fonction de vos goûts, de vos envies, de votre humeur du jour! A vos abscisses et vos coordonnés…

(…/…) =

( chiffre/ lettre) = titre

a/ Il court, il se fait et se défait, telle une rumeur, c’est un récit incroyable qu’on raconte de bouche à oreille. Authentiquement narré par l’usurpateur ou le dupé…

b/ Il débute avec la nuit des temps et nous plonge au plus profond de notre mémoire collective. Ce conte là prend sa source aux racines du monde et des hommes lorsque ceux-ci, encore mi-dieux mi-bêtes découvraient leur destinée entre ciel et terre…

c/ Conter, compter, une même origine latine: computare. Il se répète, il compte, il énumère, il se promène dans le monde et l’univers. Entre récit, jeu rythmique et chanson de gestes, ce type de conte nous invite  à entrer dans la ronde de ses personnages….

d/ Entre fait historique et invention poétique ce conte nous emporte au cœur de l’histoire avec un grand H. Oyez, oyez bonnes gens…

e/ Il nous invite à réfléchir, à philosopher, à dialoguer avec nous-même pour découvrir en nous la Vérité du monde et de l’humanité…Un conte comme une parole, une parabole…

f/ Son héros est plutôt d’humeur taquine, souvent il nous joue des tours et nous entraîne dans ses détours, usant et abusant de la ruse pour parvenir à ses fins…Mieux vaut en rire qu’en pleurer!

g/ Rien de tel pour nous divertir, nous enchanter, nous emporter dans un monde de raffinement et de féérie où les décors et les personnages s’unissent au surnaturel pour le plus grand plaisir de notre imagination…

h/ Pas si bêtes qu’on le pense, le loup, le renard et la belette! Domestiques ou sauvages, ces personnages là ne sont pas près de nous lasser avec leurs aventures ou leurs mésaventures…

= Le chevreau de mon père

= Les musiciens de Brème

= Mille-Fourrures

= L’Arbre à soleils

= Le Garçon qui aimait trop la sieste

= La jarre de Pandore

= Le Rocher percé

= Diable, Dieu et autres contes

Le conte, un regard sur les hommes, une vision anthropologique du monde, une dimension thérapeutique, un parcours initiatique, un détour très pédagogique…