« On ne naît pas homme, on le devient. »

24 06 2009

A l’heure des choix d’orientation, des conseils de classe et des diplômes à valider, il est bon de lire et relire certaines paroles. Des paroles d’éducateurs, de pédagogues, de philosophes, mais avant tout des paroles d’hommes. C’est là l’essentiel.

« Si l’école est un lieu où l’homme est aimé pour lui-même, dès ses commencements, il faut que les éducateurs soient eux même au large de leur propre humanité pour éveiller le goût du large. En effet, si l’école est un service préférentiel de l’homme, sa mission ne peut pas se réduire à la seule exécution d’un programme de conformité sociale ou d’efficacité économique. Elle a bien évidemment des responsabilités économiques et sociales décisives, et il est vital pour des jeunes de pouvoir envisager des études comme ce qui les prépare effectivement et efficacement à vivre leur vie d’adultes: leur avenir est une chose sérieuse, ils n’ont que faire d’érudition vaine et de dilettantisme intellectuel. Mais c’est normal aussi qu’un professeur ou un éducateur soient toujours un peu démunis quand on leur demande: » A quoi ça sert les Pensées de Pascal? A quoi ça sert un poème? » A quoi servent les semences? Seul le fruit répondra, longtemps après…Pour qu’un homme puisse appareiller vers son humanité tout entière, il faut entrouvrir une porte vers l’intériorité et la gratuité, qui préserve le rapport de la conscience à la vérité et prépare son rapport à l’absolu. »

Marguerite LENA

« Éduquer c’est, précisément promouvoir l’humain et construire l’humanité…et cela dans les deux sens du terme, indissociablement: l’humanité en chacun de nous comme accession à ce que l’homme a élaboré de plus humain et l’humanité entre nous tous comme communauté où se partage l’ensemble de ce qui nous rend plus humain. C’est pourquoi décider ou même accepter de priver délibérément, ne serait-ce qu’un seul individu de la possibilité d’accéder aux formes les plus élevées du langage technique et artistique, à l’émotion poétique, à l’intelligence des modèles scientifiques, aux enjeux de notre histoire et aux grands systèmes philosophiques, c’est l’exclure du cercle de l’humanité, c’est s’exclure soi-même de ce cercle. C’est, en réalité, briser le cercle lui-même et compromettre la promotion de l’humain. »

Philippe MEIRIEU

 » On ne naît pas homme, on le devient. » ERASME