B comme…

24 09 2009

Voici notre mot du jour:

« barbacole »

A vous de jouer…postez votre définition dans la boîte à commentaires…

Top chrono!

A vos dicos!

http://clippss.free.fr/livre/1%20(2).gif

Tags :

Actions

Informations

4 réponses à “B comme…”

27 09 2009
Julos (15:40:39) :

Bof, trop fastoche. « barbacole » c’est quand un papa a mangé une barbe à papa, alors on lui dit :

« ta barbacole papa ! »

😉

28 09 2009
JPM (07:23:32) :

Proposition de JPM

Expression d’origine machiste, à l’origine d’un conflit esthétique et d’un enjeu de pouvoir. Expression Tartare – Époque de Gengis Kahn.

Au Moyen Age les femmes des tribus nomades des déserts tartares excellaient en équitation.Elles portaient lors des fêtes un superbe caraco de soie, cela leur donnait une allure altière. De cette attitude est née l’expression caracoler.

Le gente masculine jalouse de cette prise de pouvoir équine et esthétique décida de se faire pousser la barbe. Toujours taillée élégamment, sertie de pierres précieuses, entrelacée de rubans de soie, les cavaliers avaient fière allure. Lors des fêtes, disputant d’audace en de fières chevauchées, est née l’expression Barbacoler (qui a remplacé pendant des siècles l’expression caracoler)…

et oui !
JPM

28 09 2009
Ostiane (08:15:35) :

barbacole: n. m. XVII è siècle

Dans un de ces textes intitulé  » La querelle des chats et des chiens et celles des chats et des souris » Jean de La Fontaine (1621-1695) évoque le barbacole.

Le terme désigne alors un maître d’école qui ne dédaigne pas affirmer une vénérable grandiloquence en portant une longue barbe symbole d’autorité incontestable et incontestée.

Il convient également de rapprocher ce terme de l’italien Barbacola, patronyme du maître d’école qui intervient dans le ballet-mascarade de Jean Baptiste LULLY (1632-1687) intitulé le Carnaval.

A en croire La Fontaine…je n’ai plus qu’à me laisser pousser la barbe pour gagner respect et obéissance! Je n’y avais encore jamais songé…

😉

28 09 2009
Marc (17:26:35) :

Def 1. Membre de la famille des barbapapas. A la faculté de faire se relier n’importe quelle chose ou personne entre L.

Def 2. Rite / jeu médiévale où les participants uniquement masculins devaient se tenir la barbe en dansant. Le dernier à lacher la barbe remportait l’épreuve et marquait sa victoire en criant : barbacole !

Def 3. Soupe paysanne à base d’ingrédients fondus qui se déguste grace à une louche passée de mains en main et plongée dans un chaudron partagé. Un gage est convenu à l’avance pour ceux qui y laisseraient des poils.
Ce jeu est devenu assez populaire dans certaines contrées et les barbus y sont activement recherchées pour les raisons que l’on devine aisément …

Laisser un commentaire