Budget et éducation

4 06 2010

Il m’a fallu quelques heures de digestion, de veille et de cauchemar avant de réagir aux dernières mesures budgétaires rendues visibles un peu partout dans la presse suite à la diffusion indiscrète des toutes dernières feuilles de route que le Ministère venait d’ adresser aux différentes inspections académiques dans le plus grand secret. Hélas…à l’ère numérique les nouvelles sortent souvent au grand jour avant même d’être lues par les destinataires…

Voir les détails sur l’article du Café pédagogique.

La soupe à la grimace

La recette est épicée…

Il fallait y penser!

Dans les cuisines ministérielles

Chapeautées par Chef Chatel

Depuis quelques temps on s’agite

On s’affaire autour de la marmite

On calcule, on mesure, on soustrait

On divise, on réduit, on extrait

On supprime, on allège, on passe au tamis

Chaque ingrédient est savamment choisi

Ou plutôt, devrait-on dire, judicieusement proscrit

A vue d’œil ou la louche

On en enlève encore une couche

Surtout ne rien laisser au hasard

Chacun n’aura pas droit à une part

Et si certains toucheront double portion

D’autres devront se satisfaire d’une bien maigre ration

C’est ainsi, c’est inscrit, c’est la vie

C’est la vie, c’est inscrit, c’est ainsi

C’est mathématique, politique, économique

Peu importe que ce soit anti-démocratique

C’est la faute à la crise, la faute à pas d’chance

Éducation ne rime ni avec enfance ni avec conscience

Éducation rime davantage avec injonction, suppression, restriction


Quelques ingrédients

De ce super plan?

Par quoi commencer?

Comment vous l’annoncer?

Sans plus polémiquer, voici donc les faits

Qui ce matin m’ont sinistrement inspirée


Suite aux États généraux pour lutter contre la violence et l’échec scolaire,

voici donc les mesures d’urgence éducative assimilées à d’efficaces mesures d’urgence budgétaire…


Il s’agira au niveau du primaire:


d’augmenter au maximum les effectifs des classes

Allez, allez, on se tasse, au fond il reste encore quelques places!

– de mettre un terme définitif aux réseaux d’aides spécialisés pour les élèves en grande difficulté

Allez, allez, dehors Maîtres E et Maître G, vos bons et loyaux services n’ont pas atteint les 100% de réussite espérés, vous êtes virés!

de supprimer progressivement les postes de psychologues scolaires

Allez, allez, assez de bla-bla, de soutien, d’accompagnement. L’école tu l’aimes ou tu la quittes! L’école, c’est pas fait pour s’y plaire!

– de dissoudre les petits établissements et de les rattacher aux super-structures existantes

Allez, allez, du balai les jolies petites cour de récré, regroupons et rationalisons les postes plutôt que de miser sur une école vivante!

d’alléger la formation continue des enseignants de manière à éviter les remplacements. Rappelons au passage que la formation initiale venant d’être réformée,  la question de la formation tout court est une question résolue…

Allez allez, prof, c’est pas bien compliqué! Vous faîtes l’appel le matin, vous signalez les élèves absentéistes, vous prenez les nouveaux anciens programmes et vous en faites un copié-collé pour vos élèves, et voilà le tour est joué. Franchement, y’a pas de quoi en faire tout un tohubohu !

– de recruter chaque fois qu’il est possible des non-titulaires:

Allez allez, qui veut tenter l’aventure éducative du XXIème siècle? étudiants, parents, grands-parents volontaires?

Alors, elle n’est pas bonne la soupe à la grimace?

Allez, pour ne pas terminer ce billet sur une funeste note, une fois n’est pas coutume, je vous laisse en compagnie de Stéphane Guillon

http://www.dailymotion.com/video/xdix73



Partager

Tags : ,

Actions

Informations

2 réponses à “Budget et éducation”

5 06 2010
sylvie (10:09:43) :

Oui, ça y est, c’est fait, en 3 ans contre vents et marées (sans doute pas assez forts de ce côté là!)

6 06 2010
Christian Montelle (08:02:03) :

L’école n’est pas la seule a subir ce tir groupé de destruction massive. Tous les acquis sociaux, toutes les libertés, tout le programme du Conseil national de la Résistance doivent être réduits à néant pour qu’une caste privilégiée puisse réintégrer sa puissance, sa fortune et ses pouvoirs.

Une bonne leçon d’instruction civique :
Victor Hugo, Actes et paroles, Le Monde-Flammarion, 2010 :
http://boutique.lemonde.fr/boutique/product_info.php?products_id=455
Aussi téléchargeable en ebook.

Toute la collection est à lire ou relire.

Laisser un commentaire