Besoin de toi pour devenir moi

29 03 2011

Carême pédagogique

Jour 19

Pensée 19

Si c’est en sortant du ventre maternel qu’on vient au monde, n’est-ce pas en sortant de soi qu’on fonde notre véritable humanité?

Et cette sortie de soi, ne se situe-t-elle pas toujours en relation avec l‘Autre?

Cet autre que je ne connais pas et qui ne me connaît pas mais qui pourtant fera de moi un être doué de cœur et de raison comme je ferai de lui un être doué de cœur et de raison, cet autre donc est celui par lequel mon existence prendra une saveur, une couleur, une tournure, un sens particulier. Il me fera devenir moi au sein des hommes…

Provoquer cette rencontre n’est-elle pas au cœur des enjeux de l’école?

Et, si au centre de cette rencontre, nous y placions le savoir?

Et si le fruit de cette rencontre était la connaissance?

Et si le lieu de cette rencontre était cet espace inconnu à construire ensemble…

Comment l’école peut-elle se saisir de cette question là?

Comment peut-elle imaginer un tel lieu qui n’existe pas encore?

Un arbre à palabre…

Un atelier philosophique…

Un groupe de chercheurs en herbe…

Une équipe de reporters…

Une chorale…

Partager

Tags : , , ,

Actions

Informations

2 réponses à “Besoin de toi pour devenir moi”

29 03 2011
Christian Montelle (12:48:40) :

« Et cette sortie de soi, ne se situe-t-elle pas toujours en relation avec l‘Autre?
Cet autre que je ne connais pas et qui ne me connaît pas… »
Je place une nuance importante entre l’autre et l’Autre !
Avec l’autre, se fonde l’enfant dans un dialogue enrichissant, dans une socialisation harmonieuse, si l’école parvient à créer de tels lieux. Tu le dis magnifiquement, Ostiane. Toute une pédagogie doit l’organiser.

Nous existons et nous magnifions chaque jour dans les yeux de l’Autre s’ils sont amour ; nous régressons et nous desséchons implacablement quand les yeux de l’autre ont perdu l’amour qui nous maintient droit.

29 03 2011
David (19:36:34) :

Vous voilà adoubée dans le club très fermé des meirieuphiles.
Belle promo !
Avec toutes mes félicitations.
Batch.

Laisser un commentaire