Provoquer l’impossible

12 04 2011

Carême pédagogique

Jour 33

Pensée 33

« Oser demander l’impossible, l’incroyable, l’inouï, c’est ouvrir l’autre à toutes ses ressources. »

Jacques Salomé, Bonjour Tendresse, 1992

Que savons-nous de nos élèves, de leurs rêves cachés, de leurs ressources intimes, de leur potentiel i-révélé?

Pas grand-chose en définitive. Un point de grammaire à approfondir? Une notion de mathématique à acquérir? Un savoir-faire à développer? Certes, et c’est déjà beaucoup.

Mais à trop vouloir attendre de l’enfant une réponse attendue, ne risquons-nous pas de le contenir dans un espace restreint de connaissances? restreint parce que trop limité à notre champ de vision, restreint parce que soumis à une prévisibilité qui ne laisse guère de chance à l’incroyable d’advenir?

Oser demander l’impossible à un enfant, n’est-ce pas lui faire preuve d’une confiance absolue en sa capacité à se révéler, à s’imaginer, à s’inventer au-delà de ce que lui-même pensait possible?

Quelle place laissons-nous dans nos classes à cet inouï et à cet improbable?

Quel chemin ouvrons-nous pour permettre à nos élèves d’accéder à leur

excellence propre?

Telle est la question que je me pose en lisant cette si jolie pensée de

Jacques Salomé.

Partager

Tags : , ,

Actions

Informations

4 réponses à “Provoquer l’impossible”

12 04 2011
christian montelle (16:49:04) :

Hé là ! Hé là ! On ne décolle pas un peu trop ? Un peu trop dans le new age ! Il s’agit aussi, un tout petit peu, de leur enseigner quelques notions de grammaire et de mathématiques à ces chers petits !

Je n’aime pas Salomé, le gpurou qui guérit tout, tout en s’enrichissant !
Exemple d’âneries dudit :
« Jacques Salomé, auteur de nombreux ouvrages sur l’amour et la vie de couple, nous convie ce soir là, à un véritable voyage à la fois poétique et relationnel au travers une lecture de textes sur la magie, les émerveillements et les éblouissements de la rencontre amoureuse. Il nous dira aussi, de façon vivante et émouvante, quelques uns des impasses, des pièges, des malentendus et des errances qui parsèment une vie de couple. Il nous rendra plus vigilants à nos interrogations les plus profondes, en parlant des deux alternatives qui sont au cœur même d’une vie de couple dans la durée : oser réinventer au quotidien la relation entre deux êtres qui s’aiment et qui désirent vivre ensemble dans la durée ou prendre le risque de trouver la bonne distance voire de se séparer sans se détruire.

Accompagné par Levon Minassian, grand maître de flûte arménienne (le doudouk existait déjà au temps d’Abraham) et de Serge Arribas au piano, Jacques Salomé déroulera le fil d’un voyage intime qui nous fera découvrir, au delà des différents visages de l’amour, les possibles d’un partage où chacun peut se respecter. »
Ça mange pas de pain, mais où est la réalité ????

12 04 2011
David Batch. (17:50:30) :

Dites-donc, vous vous faites taper sur les doigts par le « grand gourou » de la pédagogie… Il me semble que ce n’est pas la première fois. Vous ne devez pas être (encore) totalement dans la ligne… politico-pédagogique.

12 04 2011
David Batch. (18:07:08) :

Vous avez dit dyslexie ?

UN B34U JOUR D’373,

J’37415 5UR L4 PL4G3 37 J3 R3G4RD415 D3UX J3UN35 F1LL35 JOU4N7 D4N5 L3 54BL3. 3LL35 CON57RU15413N7 UN CHÂ734U D3 54BL3, 4V3C 7OUR5, P4554G35 C4CH35 37 PON7-L3V15. 4LOR5 QU’3LL35 73RM1N413N7, UN3 V4GU3 357 4RR1V33 37 4 7OU7 D37RU17, R3DU154N7 L3 CH4734U 3N UN 745 D3 54BL3 37 D’3CUM3.J’41 CRU QU’4PR35 74N7 D’3FFOR7, L35 F1LL37735 COM3NÇ3R413N7 4 PL3UR3R, M415 4U CON7R41R3 3LL35 COURRUR3N7 5UR L4 PL4G3, R14N7 37 JOU4N7 37 COMM3NÇ3R3N7 4 CON57RU1R3 UN 4U7R3 CHÂ734U. J’41 COMPR15 QU3 J3 V3N415 D’4PPR3NDR3 UN3 GR4ND3 L3ÇON. NOU5 P455ON5 UN3 GR4ND3 P4R713 D3 NO7R3 V13 4 CON57RU1R3 D35 CHO535 M415 LOR5QU3 PLU5 74RD UN3 V4GU3 L35 D3MOL17, L35 53UL35 CHO535 QU1 R3573N7 5ON7 L’4M1713, L’4MOUR 37 L ‘4FF3C71ON 37 L35 M41N5 D35 G3N5 QU1 5ON7 C4P4BL35 D3 NOU5 F41R3 5OUR1R3.

N’est-ce pas provoquer l’impossible ?

13 04 2011
Ostiane (16:34:08) :

JOL1 73X73, OU L’4V3Z VOU5 D3N1CH3 D4V1D?
3N VO1L4 UN 4U7R3 POUR VOU5:

Le povuoir phoémanénl du crveeau huamin. Soeln une rcheerche fiate à l’Unievristé de Cmabridge, il n’y a pas d’iromtpance sur l’odrre dnas luqeel les lerttes snot, la suele cohse imotprante est que la priremère et la derènire letrte du mot siot à la bnone palce. La raoisn est que le ceverau hmauin ne lit pas les mtos par letrte mias ptuôlt cmome un tuot. Étonannt n’est-ce pas? Et moi qui ai tujoours psneé que svaoir élpeer éatit ipomratnt! Si vuos poevuz le lrie, fitaes le svirue !!

Laisser un commentaire