A comme Autonomie

2 04 2008

Développer l’autonomie en classe…

Un travail sur la méthodologie au service des capacités de l’élève.

Un investissement essentiel du maître qui ne doit ni s’effacer, ni s’imposer.

Une présence de l’adulte incontournable sans être toute puissante.

Une réflexion globale et transversale axée sur:

1/ les consignes, pour que l’élève lise et comprenne ce qu’on attend de lui.

2/ les objectifs par paliers, pour que l’élève réalise les différentes étapes d’un apprentissage.

3/ les ressources et les outils à la disposition de l’ élève, pour qu’il s’y réfère librement.

4/ la démarche par tâtonnement, pour que l’élève intègre la prise de risque dans sa recherche.

5/ l’auto évaluation, pour que l’élève soit capable de se rendre compte de l’efficacité de sa méthode.

6/ l’échange et l’esprit de groupe, pour que l’élève repère son propre rôle et les compétences de chacun.

7/ la prise de parole et l’écoute réciproque, pour que l’élève prenne conscience de l’importance de la juste formulation.

8/ le travail personnel et le contrat individuel, pour que l’élève soit capable, momentanément, de travailler sans référent adulte.

Une méthodologie au service du savoir faire et du savoir apprendre.

Des capacités au service des savoirs dans les différents contenus disciplinaires (les fameux fondamentaux essentiels).

Des savoirs au service de l’émancipation de l’individu.

Ce qui ne m’empêche pas d’aimer et de respecter la tradition.

Ce qui ne m’empêche pas de lire et d’étudier avec mes élèves les « beaux textes« .

Ce qui ne m’empêche pas de rester fermement ferme sur l’orthographe.

Ce qui ne m’empêche pas d’étudier l’Histoire de France.

Ce qui ne nous empêche pas de remonter jusqu’au latin et au grec.

Ce qui ne nous empêche pas de prendre au sérieux le passé antérieur et le futur proche.

Pourquoi cette guerre incessante et sans issue entre soi-disant anciens et soi-disant novateurs? N’est-ce pas dans le mouvement spiral que nous dépasserons ces clivages nauséabonds?

Les premières victimes, vous les connaissez, ce sont nos élèves, nos enfants.

REUSSITE SCOLAIRE ASSUREE?

Non.

Le SAV ( Service Après Vente) de l’enseignement et de l’éducation n’existe pas. Pas encore.




Lexique scolaire pour parents désorientés. Lettre A.

20 03 2008

Une « chronique spéciale bleu primaire »  pour parents désorientés… La première d’une longue série

Je parle, tu parles…nous parlons, vous…tout le monde connaît! Mais parlons-nous vraiment le même langage? Il faut le reconnaître, la terminologie utilisée par les enseignants peut parfois ressembler davantage à un jargon taillé de toute pièce. C’est pourquoi, il me paraît essentiel et naturel de mettre à la disposition des parents ce lexique un peu particulier.

Car, vous l’imaginez bien, il ne s’agit pas pour nous de brouiller les pistes avec des mots d’usage barbare mais bien d’utiliser un ensemble spécifique de concepts relatifs à l’école car en relation étroite avec les A-pprentissages qui s’y déroulent. Tiens, et si on commençait par la lettre A?

Acomme Alors là brAvo! C’est très bien! Excellent!

A comme Activités différenciés ou pédagogie différenciée) : méthode pédagogique qui part du constat que dans une classe, un professeur doit enseigner à des élèves ayant des capacités et des modes d’apprentissages très différents. Elle tente de donner une réponse à cette hétérogénéité ) des classes par des pratiques adaptant à chaque élève les programmes d’études, l’enseignement et le milieu scolaire. Bien souvent, l’enseignant ne va plus être le centre de la classe mais va mettre l’enfant ou l’activité comme intérêt central. De plus, ces pédagogies ont souvent pour but le développement personnel de l’enfant.

A comme Apprentissage: mise en place de nouveaux savoirs ) ou  savoir-faire  structurée par un processus d’acquisition de connaissances), ( compétences) , attitudes ) ou ( valeurs) , grâce à l’étude, l’( expérience ) et l’( enseignement). Pour parvenir à l’acquisition des savoirs de ses élèves, l’enseignant, tel un technicien des apprentissages, utilise un large éventail de méthodes pédagogiques. Enseigner ne se résume pas à transmettre. Pour que l’enseignement se révèle un geste éducatif, il faut qu’il ouvre l’esprit de l’élève, qu’il forge son intelligence, pour que peu à peu, l’enfant construise ses savoirs, en fonction de ce qu’il apprend à l’école et de ce qu’il découvre de l’individu qu’il est lui-même. Ici, plus qu’ailleurs, l’institution et les familles sont liées par un véritable pacte d’éducation.

A comme Attention: ensemble des processus psychologiques permettant à l’élève de se préparer à effectuer une action à entreprendre, sélectionner des informations particulières et de les traiter de manière approfondie. Les liens entre l’attention et la mémoire sont nombreux et complexes. Ainsi, un objet sur lequel on porte notre attention sera mieux mémorisé. On estime généralement que les processus attentionnels interviennent entre la mémoire sensorielle et la mémoire à court terme.

Acomme A revoir…ou A Apprendre: expression typiquement scolaire visant l’élève et le famille pour notifier un manque de travail ou une méthodologie défaillante quant à l’apprentissage des leçons à la maison.

Et voilà, la lettre B c’est pour Bientôt!

En attendant, n’hésitez pas à consulter mon « Dico d’Educ » sur la barre transversale. Mieux comprendre permet de mieux accompagner vos enfants, nos élèves. École et parents partenaires. Complémentaires.