Une visite enrichissante pour de jeunes lycéens

Une classe de première ES, accompagnée d’une classe de seconde ayant choisi l’option Littérature et société, sont allées visiter l’imprimerie du journal quotidien Midi-Libre à Montpellier.

 

(c) C. Huguet, 10/04/2018

Le Midi-Libre est un journal quotidien régional Français, fondé en 1944. Le siège de celui-ci est placé prés de Montpellier plus précisément à Saint-Jean-de-Védas. Ce journal a été racheté par de nombreux groupes, en 2001 par Le monde, en 2007 par Sud Ouest et en 2015 par La Dépêche. Il est diffusé dans une grande partie de la région Occitanie.

Sa toute première publication date du 27 août 1944 lors de la Libération de Montpellier à plus de 50 000 exemplaires.

Les deux classes ont effectué la visite du site de l’imprimerie de Midi-libre et ont pu découvrir diverses activités.

Premièrement, deux guides, anciens employés du journal, leur ont présenté le fonctionnement du site et les différents journaux que celui-ci imprime et distribue dans toute l’Occitanie.

Ensuite, ils leur ont expliqué les contraintes chronologiques de rédaction d’un article sur une journée voire moins selon l’actualité. Ensuite, il a été question de mise en page, de la façon dont un article placé au sein du journal et au sein d’une page pour être mis en avant et interpeller le lecteur. Un article mis en avant va être placé en haut de page ou alors, va être mis dans un encadré de couleur pour attirer l’œil du lecteur.

Il y a des rubriques géographiques pour classer les articles (communes ou groupement de communes) ou thématiques (sports, société, annonces légales…).

Les deux guides ont poursuivi en expliquant les aires géographiques de diffusion du journal. Midi-libre envoie ses tirages dans les villes les plus éloignées de l’imprimerie (comme Perpignan) à partir de 20h et les expéditions se rapprochent jusqu’aux villes qui encadrent le site vers 2h du matin. L’un des deux guides informe les élèves que si une nouvelle importante tombe après l’envoi du journal, elle ne sera publiée que le lendemain. Mais pour les journaux non envoyés, les journalistes actualisent l’information et l’ajoutent à la nouvelle édition…

Dans un second temps, après diverses explications, les deux classes ont été divisées en deux groupes et ont commencé la visite du site de l’imprimerie des journaux du Midi. Les élèves ont pu observer des machines de différentes époques, qui permettaient l’impression et la fabrication des journaux, ainsi ils ont pu constater l’impressionnante évolution des moyens de la diffusion des informations.

(c) C. Huguet, 10/04/2018

Puis, ils ont eu accès aux coulisses et sont passés dans de nombreux couloirs où étaient affichés plusieurs articles que le journal avait publiés, des unes et des couvertures des différentes publications de l’Imprimerie du Midi. Après, les élèves se sont dirigés vers les pièces de rédaction où ont lieu non seulement la rédaction des articles mais aussi la mise en page de ceux ci. De nombreux rédacteurs sont présents et ont chacun leur spécialité : le sport, la culture, la politique, etc. Ensuite, ils ont fait la rencontre d’un rédacteur qui lui, s’occupe du site internet Midi-libre, de la présentation, de l’actualisation avec de nouvelles informations. Il a présenté son travail et leur a montré une application lui permettant de savoir à chaque seconde l’information la plus lue par le lecteur. De plus, le rédacteur les a sensibilisés sur l’importance de s’informer et d’apporter une attention particulière à l’authenticité et à la vérification des informations. A la suite de la rédaction, chacun des articles est envoyé aux spécialistes qui préparent les supports pour l’impression. Ils préparent sur une fine plaquette d’aluminium la gravure de l’article afin que l’encre s’intègre dans les sillons et que celui-ci apparaisse sur le papier.

(c) C. Huguet, 10/04/2018

Enfin, les élèves sont allés visiter le stock de papier qui sert à la fabrication du journal. Une question revient souvent lors des visites : «Combien d’arbres sont utilisés pour la fabrication du papier ?» La réponse est que le papier utilisé est seulement un papier recyclé. Les chutes de papier non utilisées lors de l’impression et les journaux invendus sont envoyés à une société nîmoise qui les transforme en isolant thermique écologique (l’encre utilisée pour les journaux étant une encre alimentaire). Ils ont aussi vu les machines servant à dérouler les bobines de papiers or celles-ci étaient à l’arrêt car elles ne fonctionnent que la nuit. C’était une expérience enrichissante, tout simplement parce qu’elle a permis d’apprendre et comprendre la charge importante de travail effectué pour réaliser un journal quotidien.

Célia Merindol, 1ES3

mai 7, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *