Les animaux ne sont pas des produits de consommation !

En 2017, près de 100 000 chiens et chats ont été abandonnés en France contre 50 000 en 2010. Ce nombre a donc doublé en 7 ans, ce qui est beaucoup trop.

Selon la loi et précisément le code 521 du code pénal, l’abandon des animaux est considéré comme aussi grave que la maltraitance animale.

Cet acte de cruauté est puni de 30 000 euros d’amende et de 2 ans d’emprisonnement.

Les causes d’abandon des animaux données par Le Figaro sont diverses : déménagements, séparations ou encore problèmes financiers des propriétaires.

Selon les chiffres nationaux de la Société Protectrice des Animaux (SPA), les 63 refuges en France recueillent près de 42 000 animaux par an dont 10 000 l’été, principalement des chats et des chiens mais aussi des lapins, des oiseaux, des reptiles ou encore des animaux de ferme comme des chèvres, des cochons ou des vaches.

Surtout n’oubliez pas:

N’ABANDONNEZ JAMAIS VOS ANIMAUX !!!

© logo de la Société protectrice des Animaux

N’achetez pas, adoptez !

L’animal n’est pas un objet, c’est un être vivant qui a des sensations, il ressent la peur, la douleur mais aussi la joie et l’excitation. Ce n’est pas une peluche que tu mets sur le coin de ton lit et que tu oublies, il a besoin d’attention, de câlins, de soins … Il faut bien y réfléchir, un animal a un coût et que ce soit un petit ou un gros, il faut prendre en compte l’argent ; plus l’animal est gros plus il va coûter cher mais ne vous y méprenez pas, un lapin coûte également très cher. Il peut même coûter plus cher qu’un cheval car il tombe plus facilement malade. Un petit animal est plus fragile et lorsqu’il tombe malade la facture du vétérinaire est très chère.

Et dans tout ça, il faut prendre en compte l’alimentation, l’habitat, la litière… Il faut aussi bien réfléchir à quel animal prendre, on ne peut pas prendre un cheval alors que l’on vit en appartement. Cet exemple est peut être extrême mais c’est pareil que si vous prenez un husky et que vous ne le sortez jamais. Un husky peut très bien vivre en appartement mais il faut être au courant de ses besoins, le husky a besoin d’activité physique et mentale. Réfléchissez au choix de la race, ne prenez pas un lapin de ferme lorsque vous n’avez pas de jardin ou pas les moyens de lui offrir un grand clapier.

Tous les animaux ont des besoins et avant de les adopter, renseignez-vous. Il faut aussi savoir le comprendre et l’écouter. Lorsqu’un animal a peur, on le voit : les chiens font des signes d’apaisement, les lapins fuient et frappent du pied, un chat feule et montre les crocs … et lorsque l’on voit cela il ne faut pas les pousser vers leur peur mais plutôt les rassurer, leur parler, même s’ils ne comprennent pas, notre voix les apaise lorsqu’ils en ont l’habitude.

N’offrez pas un lapin à Pâques mais un lapin en chocolat, n’offrez pas un chiot sous le sapin mais une peluche, trop souvent ces animaux cadeaux se retrouvent à la rue une fois adulte. En effet l’animal grandit et n’est plus le tout mignon chiot qu’il était, il fait des bêtises, c’est un chiot ! Vos enfants font également des bêtises et pourtant en aucun cas vous ne les mettez à la rue.

Adoptez un animal, ne l’achetez pas, tellement de loulous vous attendent dans les refuges et associations. Depuis quand une vie a un coût ?

Faites surtout attention aux annonces sur internet :certains animaux viennent d’élevages intensifs, où ils sont les uns sur les autres, ils viennent de pays étrangers et souvent les vendeurs vantent une race alors que le chien n’a pas de papiers. Surtout si vous prenez un animal en élevage, allez absolument voir où il vit, c’est très important. Allez visiter l’élevage, rencontrez l’éleveur et les animaux avec lesquels le vôtre va vivre.

Sixtine Beaudroit – Jade Régis

Sources : lamaltraitanceanimale.over-blog.com ; La-spa.com ; frenchpetslovers.com

février 22, 2019

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *