« Mysterious feelings »

Mysterious feelings

Ce mystérieux sentiment que tu ressens.

Cette sensation qui te fige en un instant.

Tu sens un pincement en ton cœur mourant.

Elle est là, si proche mais tu es pourtant si distant.

Et sa voix résonnante au fond de toi est tout ce que tu entends.

Tu te dis que tu ne peux pas car tu es un mort vivant.

Le vrai toi somnolant pour un avenir clément et aimant.

Tu as laissé cet être impur, insensible et malveillant,

Te remplacer pour pouvoir rêver, rêver éternellement.

 

Cette personne que tu as perdue…

Cette personne que tu as perdue et que tu ne reverras pas

Ton sourire qui a disparu et qui ne revient pas

Ces blessures en ton cœur, cette usure à cause de la peur

Tout ça tu t’en remettras, cette phase se terminera, tu survivras.

Arrête de fuir le monde réel, arrête de t’enfouir dans le virtuel.

Car tu t’éteins… Tu pleures, t’as peur, tu cries mais tu ne dors pas.

Tu passes ton temps à écrire mais tu ne vis pas.

Dis-leur que tu ne tiens plus, dis-leur que tu ne tiens plus debout.

Que tout ce que tu as vécu t’enfonce dans ce trou.

Que tu veux en sortir, arrêter de souffrir même si tu penses avoir tout perdu.

A courir dans tous les sens tu as fini par tomber par terre.

Dans ce puits sans fin, ce puits sans fond où l’anxiété, le vide brisent tous tes repères.

Il va falloir dire stop, se reposer, apprendre à se taire.

Apprends à dormir, et reste fier.

 

 

Love you to death

Lorsque je pensais n’être qu’une impureté

Tu es venue, toi ma merveilleuse étoile pour me guider

Maintenant que tu m’as sauvé

Maintenant que tu m’as changé

Sache que pour toujours je serai et resterai à tes cotés

Je mentirai, je tricherai, je mendierai

Pour que ton sourire et ton regard restent inchangés

La lumière dans tes yeux a conquis les ténèbres de mon cœur déchiré

Laisse-moi être l’épaule sur laquelle t’appuyer

Laisse-moi être les bras dans lesquels tu pourras pleurer

Sans m’en rendre compte tu es devenue ma raison d’avancer

Tu es une drogue dont je ne peux plus me passer

Depuis tout ce temps j’ai enfin compris que cette complicité avait changé

Que ce n’était plus de la simple amitié et de l’ambiguïté

Mais que mes sentiments pour toi ont changé.

Je sais que je ne peux t’aimer

Que ton cœur est déjà affilié

Mais je ne peux m’empêcher de te désirer

Tu as fait apparaître en moi des sensations insoupçonnées

Je donnerai tout ce que j’ai pour être à tes côtés.

 

Hamza Panzarella

février 22, 2019

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *