Un accueil sans écueil au musée Albert-André de Bagnols-sur-Cèze

Pour elles, la journée commence par un rituel bien établi, saluer Albert André, lui souhaiter le bon jour… Elles, ce sont Marie-José Possème et Odile Deloye, qui nous ont accueillies au Musée Albert-André.

Accueillir les visiteurs, c’est leur métier, elles sont agents d’accueil et de surveillance du patrimoine. Elles ont pour mission de s’occuper d’eux en leur donnant un ticket (ce qui permet ensuite au musée de comptabiliser le nombre d’entrées annuelles ainsi que la provenance des visiteurs). Elles présentent aussi le parcours de la visite ainsi que les salles auxquelles le public peut avoir accès.

Selon les périodes de l’année, la fréquentation varie énormément : en été, il y a plus de visiteurs individuels, alors que durant l’année scolaire il y a surtout des groupes d’élèves du primaire au lycée. Les journées sont toutes différentes, selon le nombre de visiteurs, la dose de travail n’est pas la même en fonction de la surveillance à apporter. Durant la période estivale deux personnes ne suffisent pas, alors qu’en période hivernale cela suffit amplement. Il y en a toujours une des deux qui suit les visiteurs dans les salles et l’autre qui reste au bureau d’accueil.

Les deux agents d’accueil ont rejoint le Musée suite à un reclassement professionnel. Odile travaillait auparavant à la halte-garderie municipale, elle est désormais au musée depuis 15 ans environ. Marie-José, la « petite nouvelle », est là depuis seulement 3 ans. Avant elle était auxiliaire de vie.            

© C. Huguet – 05/02/2019 – Marie-José Possème et Odile Deloye        

Selon Odile et Marie-José, les qualités essentielles à ce métier sont le respect, la politesse, l’amabilité qui permettent la communication avec les visiteurs. Il y a quatre agents d’accueil, pour couvrir l’ensemble des horaires d’ouverture du Musée*. Quand l’une d’entre elles n’est pas là, un(e) autre doit venir afin de la remplacer car pour des raisons de sécurité, le musée ne peut ouvrir ses portes avec seulement un agent d’accueil. Elles travaillent à temps partiel et sont payées au SMIC, selon le nombre des week-ends de permanence effectué une prime leur est versée. Elles ont appris le métier directement dans les salles du Musée. Elles ne prennent pas de décisions seules, il faut toujours l’accord de leurs supérieurs. La monotonie qu’on pourrait prêter à leur travail se dissipe assez vite, car elles l’apprécient réellement, il leur permet de s’enrichir culturellement parlant, mais aussi socialement en rencontrant des Bagnolais et des touristes qui ont toujours une anecdote à raconter.

A propos d’anecdotes, Odile et Marie-José nous ont confié avoir reçu quelques célébrités… comme les petits-enfants de Paul Cézanne ou encore le cinéaste Patrice Leconte (réalisateur des Bronzés). D’autres acteurs se sont mêlés incognito aux touristes en visite au Musée mais ça c’est une autre histoire…

Quand on discute avec elles, on s’aperçoit qu’elles ne sont pas que de simples collègues de travail, elles sont aussi complices. Elles s’entendent bien dans leur travail et elles soulignent aussi une très bonne entente avec l’ensemble de l’équipe du Musée.

C’est peut-être pour cela qu’il est toujours agréable de se rendre au Musée Albert-André, on est toujours bien accueilli, avec le sourire et un mot aimable. N’hésitez pas à en faire vous-mêmes l’expérience !

*Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Fermé en février et les jours fériés. 

Weded El Bouazzaouy et Andréa Lievens (1ES3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *