« Mon confinement en jeux »


L’annonce du confinement

          A l’annonce du confinement, j’étais dans ma chambre. Je suivais en direct les paroles de Macron sur Twitter. Je suivais en même temps les réactions de tous ceux que je suivais. Il y avait deux camps : ceux qui étaient au collège ou en 2nde et qui voulaient particulièrement la fermeture des écoles (par paresse je suppose) et les 1ères/terminales ainsi que les étudiants en supérieur qui priaient pour qu’on ne soit pas confinés, à cause de leurs examens de fin d’année et des problèmes assez évidents d’organisation qui allaient se dérouler par la suite. Comment vous dire que j’ai vu passer beaucoup de tweets assez différents. Les réactions de tous étaient évidemment personnelles, puisque chacun vivait la chose à sa manière, mais je me retrouvais beaucoup dans ceux qui se plaignaient d’un confinement. J’aimais aller en cours, et j’aimais aussi beaucoup ma classe, alors je me disais ‘’Mais pourquoi je devrais rester chez moi alors qu’il me reste seulement un trimestre pour profiter d’eux ?’’. La première soirée était donc plutôt ennuyante.

 

Les premiers jours

          Le lendemain, on a tous décidé de s’occuper d’une certaine manière, et quoi de mieux que de lancer un appel sur Twitter pour trouver des gens avec qui jouer. C’est à cette période que j’ai commencé à jouer au jeu qui a pour réputation de rendre ses joueurs assez mal psychologiquement: League of Legends. C’est un jeu de stratégie confrontant deux équipes de 5 joueurs chacune, où l’on joue des petits personnages avec des capacités uniques. Le but est de rentrer dans la base ennemie et de casser un gros cristal, couramment appeler ‘’Nexus’’ par les joueurs. Un de mes amis a créé un serveur sur Discord (un équivalent de Skype), et je me suis mise à jouer avec des personnes de Twitter. Certains étaient mes amis et des connaissances, d’autres étaient des inconnus qui ont simplement vu un tweet « Qui LoL ? ». Étant débutante sur  ce jeu, j’étais évidemment celle que personne ne voulait avoir dans son équipe, un peu comme si j’étais la dernière choisie en sport, mais même avec ça, j’ai passé des bons moments et aussi eu beaucoup de fous rires. On avait fait deux groupes chanel sur le serveur, et à chaque début de partie on rejoignait le chanel de notre équipe, même si parfois un membre de l’équipe adverse venait dans l’autre chanel pour se moquer de quelqu’un qu’il avait tué, mais c’était quand même rigolo. J’ai vraiment passé de bons moments sur ce jeu.

D’un jeu à un autre

          Après avoir beaucoup joué à LoL pendant un moment, nous avons tous migré sur Minecraft. C’est un jeu rempli de cubes, où l’on peut construire des choses, combattre des monstres, mais où on peut aussi mettre ce qu’on appelle des ‘’mods’’, créés par des fans et qui permettent de changer la structure du jeu. On a eu la bonne idée de jouer à ce jeu, et de faire énormément de constructions. Un jour, nous avons voulu faire une sorte de compétition sur ce jeu. Il y avait 4 équipes de 4, le but était d’aller dans les bases ennemies et de détruire ‘’la salle de coffre’’ de chaque équipe en s’aidant des ressources collectables et constructibles dans le jeu. On a décidé de construire nous-même notre propre monde dans le jeu et de tout faire de A à Z. On a construit le château de la Reine des Neiges, un grand arbre, un camp de concentration (qui a étonnamment été détruit assez vite), des ponts etc etc. On a aussi marié deux lesbiennes dans le château d’Elsa, avec un pseudo prêtre et des fleurs. C’était plutôt drôle. Nous avons aussi fait de la luge en nous mettant dans un petit bateau sur de la glace (ce qui nous fait aller vraiment très vite). J’ai aussi eu beaucoup de plaisir à jouer à ce jeu avec les mêmes personnes.

Mes sentiments

                                                                 Porte de ma chambre

          Pour la plupart des gens, le confinement a été un moment d’angoisse, de peur, d’inquiétude. Pour ma part, c’était surtout un moment de rencontre, de partage, d’immenses fous rires que je n’oublierai pas de sitôt. J’ai passé la quasi-totalité de cette période dans ma chambre, à jongler entre mon lit, ma salle à manger et parfois mon piano. J’ai appris énormément de choses en restant avec ces personnes, car elles sont toutes totalement différentes et m’ont transmis des connaissances que je ne possédais pas. Certaines encore ont de l’influence dans ma vie, comme mon petit copain actuel ou mon meilleur ami que j’ai tous les deux rencontrés durant le confinement. J’étais une personne très très heureuse durant cette période. Mais je regrette aussi un peu certaines choses, comme d’avoir mis un peu de côté les études, et de ne pas avoir été la plus assidue des élèves. Je regrette aussi d’avoir un peu délaissé ma maman, qui devait se sentir seule. On n’habite que toutes les deux et vu que je m’amusais avec d’autres personnes, je n’étais pas très présente pour elle. Je me demande parfois si elle était mal pendant ce confinement. Ce qu’au moins je sais, c’est que si nous sommes reconfinés, je ferai les choses d’une autre manière, tout en restant celle que j’étais avant. Je ne pourrai que passer d’autres bons moments en faisant cela.

                                                                                                                           Jennifer Leullier

 

novembre 24, 2020

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *