« Réalisé par Beth David et Esteban Bravo, du Ringling college of art and design aux États-Unis, le film avait fait l’objet d’une campagne de financement participatif au printemps, qui avait remporté un franc succès : plus de 14 000 dollars récoltés sur les 3 000 espérés.

Déjà partagé des milliers de fois en 48 heures, ce court-métrage pourrait bien ouvrir les portes d’une carrière prometteuse à ses deux auteurs…

Ce n’est pas la première fois qu’un petit film d’animation indépendant remporte un succès fulgurant sur le web : début 2016, le court-métrage « The Present », réalisé par un étudiant allemand en animation, avait été récompensé dans plus de 50 festivals à travers le monde. A ce jour, il comptabilise plus de 12 millions de vues. »

« Une façon d’affirmer le caractère subjectif du souvenir, contre la tendance du cinéma à tout objectiver et « présentifier », consiste à souligner le point de vue particulier depuis lequel ce souvenir nous est donné. Des films tels que Citizen Kane, Laura, Rashomon, La Comtesse aux pieds nus et L’homme qui tua Liberty Valance, contemporains du cinéma de Hitchcock, doivent leur renommée à la façon dont ils jouent de la relativité des points de vue et de la mémoire. Chez Hitchcock, on trouve des exemples ponctuels d’une démarche narrative comparable, tels que le récit a posteriori du chauffeur de taxi est-allemand dans Le Rideau déchiré, qui donne à voir une scène à laquelle le spectateur a déjà assisté antérieurement sous un angle et d’un point de vue différents. »

http://upopi.ciclic.fr/analyser/le-cinema-la-loupe/hitchcock-et-le-souvenir-1-prologue/hitchcock-et-le-souvenir-6-souvenirs-relatifs

« Sous ses airs de joli petit dessin animé, Vilaine fille est un film assez terrifiant… Dans une chambre d’hôpital, une petite fille turque de huit ans se remémore de ses vacances passées dans le village de ses grands-parents : les biscuits à la confiture d’abricot de sa grand-mère, les chaussures rouges que lui a offert son grand-père… Mais des souvenirs de plus en plus inquiétants peuplent aussi ses pensées, faisant surgir des monstres tapis dans l’ombre de sa mémoire. »

.https://vimeo.com/303699808

 

Thème

mémoire

Genre et mots-clés

Narratif, hantise, mémoire, souvenirs d’enfance, piscine, bateau.

Age conseillé

7 ans.
Contrôle parental.

Durée

5 min 50 s.

Titre

Jean-François

Réalisation

Tom Haugomat
Bruno Mangyoku

Musique

Julien Benchetrit

Conception sonore

Alexandre Poirier

Production

Cube Creative en 2009.

 

Résultat de recherche d'images pour "art du recyclage"DSC_0015DSC_00160DSC_0016Image associéeRésultat de recherche d'images pour "art du recyclage"ART : Alfredo Longo ou l’art du recyclage !

Image associéeImage associée