Résolutions pour la rentrée 2008

Les rentrées, comme la Saint-Sylvestre, sont l’occasion de formuler des voeux et des résolutions avant d’entamer un nouvel exercice.

N’ayons pas peur d’être ambitieux pour mes chers élèves, et pour moi-même :

1. Que les élèves viennent en cours d’HG avec plaisir

J’avais envie de commencer par cela. Je commence les présentations avec mes classes par « Bienvenue en salle 31 ». Je souhaite que mes élèves passent du bon temps en classe. Des études montrent que beaucoup d’élèves (et de professeurs aussi) sont stressés dans leurs établissement. Si ce stress peut être légitime, ou même normal, nous tenterons d’évacuer toute forme de malaise ou mal-être en classe. Pour cela, une nouvelle gestion des oublis d’affaire et de travail a été mise en place dans l’établissement sous la forme d’un permis à points. Ce système vous permettra toujours de compenser un oubli à condition que vous soyez honnêtes. Cela fait appel à votre responsabilité également, et c’est très important pour apprendre à grandir et à devenir un citoyen responsable.

2. Que les cours soient attractifs et intéressants pour le maximum d’élèves

Difficile de tous vous convaincre que l’HG est la matière la plus chouette ! D’autant que certains préfèrent déjà l’Histoire à la Géo, ou inversement. Aussi, je vais revoir mes angles d’attaque, surtout sur les sujets qui me plaisent le moins, car votre professeur a aussi ses préférences en terme de sujets ! Pour cela, je reste à l’affût du document qui titille, de la vidéo qui fait bing, ou d’un sujet d’actualité qui  fait mouche. En espérant éviter le splash ! Ce blog témoigne des coups de coeur, des découvertes que j’ai envie de partager et d’utiliser en classe.

Parallèlement, les activités seront variées. Nous utiliserons les nouvelles technologie en classe, en salle informatique, comme des exercices avec Google Maps ou Google Earth par exemple. Nous profiterons des ressources du CDI. La configuration de la salle changera aussi en fonction des activités, notamment celles faites en groupe.

3. Que les apprentissages soient harmonieux et progressifs

Je vais tenter de m’adresser à votre « zone proximale de développement » ! Un peu barbare comme terme, n’est-ce pas ? En fait, c’est un chercheur soviétique du nom de Vygotsky qui a développé ce concept dans les années 1930. En simplifiant, il s’agit de créer des activités qui permettent de solliciter vos capacités, en exigeant à chaque fois un peu plus, de façon à vous faire progresser. Pour cela, une étape obligatoire : les évaluations diagnostiques sur les compétences.

4. Que les évaluations soient diversifiées et adaptées à votre progression

Pourquoi toute évaluation déboucherait-elle sur une note qui compterait dans la moyenne ? Cette année, plus encore, je développerai l’évaluation par compétences, liées au socle commun. Pour cela, nous ferons des évaluations diagnostiques (qui font état de votre niveau de compétences), des évaluations formatives (qui permettent d’assurer une progression ou un apprentissage) et des évaluations sommatives (qui vous donneront une note, les contrôles si vous préférez).

Ne soyez donc pas surpris si vous obtenez des A, B ou C, des acquis ou non-acquis, etc.

Voici un exemple d’évaluation diagnostique en 5e, sur l’expression écrite

Voici un exemple d’évaluation formative pour les 3e, concernant l’apprentissage des repères pour le brevet des collèges

5. Que l’expression écrite ne soit plus un obstacle

Ah, le paragraphe argumenté ! l’Everest à escalader en classe de 3e… L’image n’est pas abusive tant les élèves s’en font une montagne. Et bien nous l’escaladerons en équipe, en établissant des camps de base. Sachez que vous ne progressez pas tous au même rythme, et que le déclic peut parfois arriver juste avant le brevet.

L’expression écrite est une capacité qui se travaille depuis la 6e. Cette année, avec Mme Morzadec, nous avons développé une grille de capacités en expression écrite qui nous permettra de vous faire progresser à votre rythme, en fixant avec vous les objectifs à atteindre dans le trimestre.  Ainsi, les évaluations sommatives seront en partie individualisées (quelques points à chaque fois selon vos objectifs), et des exercices de remédiation vous seront proposés.

Notre 5eC sera même gâtée, puisque nous avons créé un nouveau blog spécialement pour elle autour du Moyen Age : le Ménestrel.

6. Que les élèves apprennent sans s’en rendre compte !

…et le pari sera gagné, et la boucle sera bouclée. Je sais que vous êtes nombreux à apprécier le ping-pong (non pas le sport, mais notre activité collective de questions-réponses). Le ping-pong de révisions est une très bonne activité qui vous fait poser des questions, et nécessite d’apprendre la leçon pour gagner le jeu. Les grilles de mots-croisés sont aussi appréciées, soit en version papier, soit en mode interactif. Les quiz de révisions permettent de faire enfin de bonnes révisions. Toutes ces activités périphériques, qui encadrent le cours, permettent d’apprendre les leçons de manière ludique tout en restant sérieuse.

Parallèlement aux fiches de révision, nous apprendrons à réaliser des cartes mentales, afin de solliciter tous les types de mémoire (nous n’apprenons pas tous de la même façon). Et si jamais cela ne rentre pas sans vous en rendre compte, il faudra fournir des efforts ! Cela ne fait pas mal du tout, c’est même une activité à encourager !

[J’ajoute des projets passionnants : la visite d’un château fort, des champs de bataille de la Grande Guerre, un voyage en Provence, un échange via Internet avec une classe américaine, un IDD original sur le Moyen Age, les olympiades du savoir… et sans doute d’autres idées à venir !]

J’arrête l’inventaire, de façon à ne pas transformer des résolutions de début d’année en voeux pieux du mois de juin…où nous ferons le bilan !

Bonne année à tous

Tags:

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.