Archive for the ‘Education civique’ Category

Une vidéo du Grenelle de l’environnement très géographique

jeudi, septembre 24th, 2009

Ce film publicitaire du Grenelle de l’environnement intervient près de deux ans après les conclusions du
Grenelle : « Deux ans après les conclusions du Grenelle Environnement, au lendemain du vote solennel au parlement de la loi Grenelle 1, et alors que débute au Sénat la loi Grenelle 2, le Ministère lance une campagne de communication afin de sensibiliser les Français sur toutes ces avancées. »

Cette vidéo est très pédagogique et très géographique : on pourrait dire pédagéogique !
Se succèdent quatre paysages qui sont bouleversés par l’arrivée de nouveaux modes de production d’énergie qui modifient les logements individuels et collectifs ou encore les centres urbains grâce au développement de transports en commun performants.
Je trouve que cette vidéo exprime très bien l’un des plus grands intérêts de la Géographie : étudier et anticiper la transformation des espaces (ruraux, urbains) face aux nouveaux enjeux politiques, environnementaux et sociaux, ici le développement durable. Elle montre bien que les acteurs (ici les citoyens, les politiques, les producteurs d’énergie) ont un impact réel sur les transformations des paysages.
Le message délivré est très optimiste : rien ne sera plus comme avant ! Mais on peut aussi étudier ces mutations de paysage avec un oeil plus critique, quand par exemple les paysages se sont couverts d’antenne de télécommunication avec le boom des téléphones portables. L’installation d’éoliennes est aussi souvent l’objet de controverses au niveau local, et que dire des centrales nucléaires, qui devront forcément être plus nombreuses si l’énergie électrique est privilégiée et considérée comme une énergie propre : la taxe carbone en tout cas la définit ainsi.

Soit, cette vidéo permet de comprendre que la Géographie et la citoyenneté sont étroitement liées.

Obama : des étudiants Américains témoignent !

mardi, décembre 9th, 2008

Sara Davis-Médevielle enseigne le Français à l’Université de Kenyon dans l’Ohio. C’est aussi ma belle-soeur. Je l’ai sollicitée pour qu’elle nous fasse part, ainsi que ses étudiants, de leurs témoignages à propos de l’élection de Barack Obama. L’Ohio est un des Swing-States les plus importants. Il a la particularité d’avoir toujours rallié le candidat vainqueur.

Merci à eux pour ces riches témoignages qui nous permet d’apprécier de plus près cette élection qui restera dans l’Histoire.

Sara Davis, 33 ans

Cette élection était sans doute la plus intéressante que je n’ai jamais vue, et peut-être la plus intéressante que je verrai.  Il me semble que McCain aurait eu plus de chance s’il n’avait pas choisi Palin (je suis féministe, mais cette femme a tué sa campagne avec ses idées et ses attitudes dignes des années 1950), s’il avait été plus honnête et peut-être tout simplement, plus gentil. Les problèmes de l’économie ont aussi joué un rôle important et ont aidé à renvoyer les Républicains, mais il n’y avait pas que ça.

Je pense qu’Obama est le JFK de notre génération, et peut-être aussi de celle après nous.  Il a mené une campagne électorale puissante, respectable (au contraire de celle de McCain), et encourageante. Il réussit à donner de l’espoir à un pays qui n’en avait presque plus. Entre la guerre que Bush refuse de finir, la guerre qu’il n’aurait jamais dû commencer, l’environnement que les Républicains nient être en danger, l’économie désastreuse,  et le fait que, dans ce grand pays qui essaie de montrer le bon chemin au reste du monde, il reste toujours autant d’inégalités sociales, il fallait faire quelque chose. Les jeunes, ceux qui avaient plus de 10-12 ans le 11 septembre 2001, s’en sont rendu compte. Cette génération a une vision que les générations d’avant n’ont plus, une qu’elles n’ont jamais eue, parce que 1) Le monde n’a jamais été dans un tel état, et 2) On n’a jamais pensé auparavant que les changements que nous propose Obama seraient possibles.

J’ai un peu peur que nous mettions trop de pression sur le dos d’un seul homme et que nous soyons déçus à la fin parce qu’il ne pourra pas nous aider à réaliser tous nos rêves pour ce pays, mais pour le moment, je le considère comme notre rayon d’espoir, et je peux envisager les changements qu’il nous a promis. C’est la première fois depuis 12, voire 16 ans, que je pense que notre pays a vraiment fait le bon choix.

Matt Davis, 18 ans

Je ne dirais pas que je suis vraiment la politique, mais cette élection historique a fait une telle sensation, qu’il était difficile de l’ignorer. Bien sûr, les candidats étaient intéressants : un Afro-Américain et un ancien prisonnier de guerre, le premier faisant montre de charisme, le second ayant une solide expérience politique. L’appel d’Obama pour le changement ne m’a pas inspiré ; en fait, je me sentais plutôt ambivalent. Une telle proposition est séduisante, mais je me demande si elle a de la substance ; c’est-à-dire, est-ce que de bons actes pourront remplacer de bons mots ? De plus, je suis assez sceptique vis-à-vis des  politiques libérales et de l’existence d’un gouvernement fort et très présent. Churchill a dit quelque chose comme « si on n’est pas libéral pendant la jeunesse, on n’a pas de cœur ; mais si on ne devient pas conservateur à l’âge adulte, on n’a pas de cerveau. » Est-ce que les EU sont un pays qui prend plaisir à l’idéalisme, ou est-ce une nation fondée sur l’individualisme et la fonctionnalité ? Existe-t-il une combinaison ?  C’est une question juste qui mérite un peu de considération, je crois.

Diana Deoki (originaire de Guyana), 21ans

En tant que supportrice d’Obama, je suis très contente qu’il soit élu. Au départ, j’étais nerveuse d’être heureuse, parce que j’avais peur que l’histoire se répète, qu’on se trompe et que ce soit McCain qui passe. Je pense que notre nouveau Président fera du bien pour ce pays. J’étais un peu surprise quand, en regardant les infos tard mardi soir/mercredi matin, on a annoncé qu’Obama était le premier président noir aux EU, au lieu d’un homme biracial, comme sa mère était blanche et son père Africain. Pourtant, je n’ai pas encore le droit de voter dans ce pays, même si j’y habite depuis presque 10 ans et tout ce qui touche à un Américain me touche, peut-être même plus.

Je dois admettre que, même si je suis très enthousiaste à propos des quatre, voire huit, années à venir, j’ai quand même un peu peur. L’Amérique, c’est le pays de la liberté, mais il y a toujours beaucoup de tension entre les races et de problèmes de préjugés qui ne sont pas encore derrière nous. D’une façon, je m’inquiète pour Obama parce que je sais que maintenant, les Américains racistes vont devoir regarder au-delà de la couleur de la peau et se rendre compte que les gens sont des gens, et ce sera difficile pour eux. Nous avons tous le même sang et devrions avoir les mêmes droits.

Je pense que le discours de défaite de McCain était très honorable, mais j’étais déçue quand les Républicains l’ont hué, comme s’ils étaient très fiers d’être la partie la plus civilisée. Et bien sûr, le discours d’Obama était spectaculaire.

Nate Gray, etudiant en eco et sciences politiques

Même si je n’ai pas soutenu Barack Obama, sa victoire ne me déplaît pas. Ca m’intéresse de voir le genre de politique l’administration Obama poursuivra et promulguera. Il a une excellente fenêtre d’opportunité pendant les deux premières années de son mandat pour faire adopter de nouvelles politiques comme les Démocrates ont consolidé leur majorité à la chambre des représentants et que sa majorité au Sénat va sans doute empêcher les Républicains de faire de l’obstruction systématique. Je doute que Président Obama aura une meilleure opportunité pour faire adopter sa politique, pourtant, j’ai peur que le parti minoritaire soit exclu du processus de décisions politiques. Le refus de la collaboration du partisane a beaucoup augmenté au cours des 30 dernières années et il semble peu probable que les Démocrates iront contre cette tendance.

Il est évident que la question de la race a été importante pendant cette élection. Cela montre largement les progrès qui ont été accomplis par ce pays au cours des 40 ou 50 dernières années. Une certaine mauvaise conscience des blancs a peut-être joué un rôle dans l’élection du futur Président, quoiqu’il s’agisse d’une affirmation tout à fait subjective qui n’est basée sur aucune information empirique. Je ne suis pas sûr que l’Amérique soit prête à avoir un Président noir, et j’espère que les Services Secrets vont conserver la vigilance dont ils ont fait preuve pendant la période électorale.

J’ai hâte de voir l’inauguration du Président Obama car je suis curieux de voir quelle sera la dynamique des rapports entre législatif et exécutif. Obama a fait campagne sur le thème du changement, et il sera intéressant de voir quels types de changement il va faire et comment il va les mettre en œuvre. Le système politique américain est complexe et cherche à empêcher que les hommes politiques sans expérience le change trop, afin que les hommes politiques les plus habiles puissent profiter des institutions.

Nous avons abordé les élections américaines avec les élèves de section européenne du collège. Peut-être ceux-ci auront-ils des questions à poser à nos correspondants américains, dont on peut féliciter la qualité du Français.



Obama, l’espoir sur un air de rap

mercredi, novembre 5th, 2008

J’adore ce clip ! Il mériterait une analyse fine en classe. Tiens, les sections européennes vont s’y coller !

Obama ’08 – Vote For Hope from MC Yogi on Vimeo.

En Angleterre, le portable nuit au patrimoine

jeudi, octobre 2nd, 2008

Un symbole de l’Angleterre vient juste d’être sauvé du péril de la disparition : la cabine téléphonique rouge !

« En 2002, British Telecom gérait environ 95.000 cabines publiques en Grande-Bretagne, depuis, 31.000 ont été supprimées. » source : www.francemobiles.com

Le responsable, le téléphone portable, qui réduit de fait l’usage des téléphones fixes publics. British Telecom propose désormais aux communes de payer la somme de 500 livres sterling (environ 627 euros), pour garder une cabine en état de marche. Car, et on reconnaîtra bien là une originalité très british, la possibilité de garder la cabine sans téléphone pour 300 livres !

Une disposition judicieuse pour le touristes qui pourront se faire tirer le portrait devant (ou s’abriter pendant un petit grain !).

Savez-vous que la cabine a une histoire ? Dont voici quelques épisodes, contés sur le site de l’émission Chic d’Arte :

« En 1923 la poste décide de lancer un concours de design pour créer une nouvelle cabine qui deviendrait la référence dans tout le pays. C’est l’architecte Sir Giles Gilbert Scott qui remporte le concours avec la K2. Le seul hic c’est qu’elle coûte tellement cher à fabriquer qu’elle sera produite uniquement pour Londres et qu’en 1935 elle sera détrônée par un autre modèle : la K6. Malgré ses fragilités la K6 est devenue la cabine préférée des Anglais. Dessinée pour le jubilé du roi Georges V, elle a été produite à soixante dix mille exemplaires dispersés dans toute la Grande Bretagne. Aujourd’hui il en reste treize mille  qui sont un peu considérées comme les joyaux de sa majesté. Deux mille d’entre elles sont même classées monument historique. Aujourd’hui la cabine téléphonique anglaise s’arrache à prix d’or sur des sites de vente aux enchères. Les Anglais sont prêts à payer plus de cinq mille euros pour en avoir une chez eux. Ils la transforment en cabine de douche, en aquarium, en bibliothèque et en bar… »

Une autre menace engendrée par le boom du portable sur le patrimoine : la prolifération des antennes-relais. Le phénomène est particulièrement flagrant en zone rurale. Photo de Rolph F., Flickr.

Les nouveaux programmes de collège

vendredi, août 15th, 2008

Ils rentrent en vigueur en 2009 pour les 6e. Les changements sont importants, y compris en Histoire (et oui, la façon dont on enseigne l’Histoire évolue, et même beaucoup !).

Le livret du citoyen

dimanche, juin 29th, 2008

Lors de l’épreuve du brevet, un document d’Education civique portait sur le livret de citoyen. Petite présentation de cette nouveauté instaurée en 2007.

Le document du brevet

Le 3 avril 2007, 98 jeunes de Longjumeau, dans l’Essonne, ont reçu pour leur majorité le livret du citoyen lors d’une cérémonie officielle à la mairie.

Il était  notamment demandé aux candidats du brevet de trouver les symboles républicains présents sur cette photographie : le buste de Marianne, la DDHC, le portrait officiel du président Chirac (difficilement reconnaissable), l’écharpe tricolore des élus.

Une autre photographie permet de se rendre compte du caractère cérémonial et d’élargir le cadre, révélant deux autres symboles : les drapeaux tricolore et européen. 

La présence de NKM, Nathalie Kosciusko-Morizet, députée de la circonscription, rajoute au caractère solennel de l’événement. Elle est aujourd’hui secrétaire d’Etat, donc membre du gouvernement.

Sur le site des conseils de la jeunesse, un article fait le point sur toutes les communes qui ont participé à l’opération.
En suivant le lien, on apprend que le décret est bien de Jacques Chirac, qui en a eu l’idée :
« Décret n° 2007-168 du 8 février 2007 relatif à la cérémonie de citoyenneté pour la remise de la carte électorale »

Toutes les communes organisent-elles cette cérémonie de citoyenneté ? NON ! La liste des communes ayant participé montre en effet que les 36.000 sont loin d’être atteintes. Un exemple de refus :
« Si je parle de ça aujourd’hui, c’est que, malheureusement, M. Mayet, maire de Châteauroux, n’a pas jugé utile d’organiser une telle cérémonie. C’est aujourd’hui trop tard, puisque le décret précise dans le deuxième alinéa de l’article R.24-1inséré au code électoral que :
Cette cérémonie est organisée par le maire dans un délai de trois mois à compter du 1er mars de chaque année ; […] » Source, un blog citoyen : http://leportevoix.over-blog.com/article-20030674.html

La cérémonie n’a rien d’obligatoire, selon le décret :
« A défaut de remise au cours de cette cérémonie ou lorsque celle-ci n’a pas été organisée, la carte électorale est adressée dans les conditions prévues à l’article R. 25. »

Pour télécharger le livret du citoyen, cliquez dessus !

Il présente les droits et devoirs des citoyens, les différentes élections auxquelles il doit participer. Au bas de chaque page, les symboles républicains sont présentés.

Il est très pratique pour tous les élèves préparant le brevet !

Un aperçu des nouveaux programmes de collège

vendredi, mai 2nd, 2008

A partir de la rentrée 2009, les programmes d’Histoire-Géographie au collège vont être renouvelés, en commençant par ceux de 6e.

Le document suivant les présente de manière synthétique en un tableau pour chaque niveau de classe. Vous pourrez ainsi vous rendre compte des profondes modifications introduites, avec l’étude de sujets complètement nouveaux, comme les civilisations « lointaines » d’Afrique ou d’Asie en Histoire. En Géographie, les études de cas sont privilégiées pour comprendre le fonctionnement des territoires, à différentes échelles.

Vous pouvez aussi télécharger ce document sur le site des Clionautes

 

programmes-2009Upload a doc

Read this doc on Scribd: programmes-2009

Les piroguiers de l’Amazonie

lundi, mars 10th, 2008

Aujourd’hui les élèves de 6e ont découvert la vie de Jesse, un petit brésilien de 14 ans qui, aborde les ferries du delta de l’Amazone pour vendre des produits alimentaires.

Renseignements pris auprès de France 5, qui avait diffusé le reportage en novembre 2007, la vie de Jesse a pris un tour tragique que ne montre pas le reportage. Voici la présentation de l’émission « les Routes de l’impossible » :

« Au nord du Brésil, en Amazonie, Jesse, 14 ans, et ses amis ont l’habitude d’attacher leurs pirogues aux barges et autres ferries qui circulent tous les jours sur le fleuve. A cause des courants forts et de la vitesse des bateaux, leurs rudimentaires embarcations peuvent chavirer à tout moment. Pour subvenir aux besoins de leurs familles et au péril de leurs vies, les intrépides montent à leur bord dans l’espoir de vendre aux passagers des fruits et des conserves contre une poignée de réis. Jesse travaille sept jours sur sept depuis l’âge de 10 ans. Ce cadet de douze enfants ne sait ni lire ni écrire, mais parfaitement compter l’argent. Comme ses comparses, il a appris à nager avant de marcher. Son grand-père, un colon portugais, s’est installé dans la forêt au début du siècle dernier lors du boom du caoutchouc. Son père, trop vieux pour travailler, a connu l’essor de l’industrie du bois. Une lourde responsabilité pèse aujourd’hui sur les frêles épaules de Jesse, qui doit rapporter à tout prix de l’argent à la maison. Poussés par la misère à la piraterie, Jesse et l’un de ses frères aînés finissent par attaquer une barge. Ce geste désespéré coûtera la vie au jeune garçon, abattu lors de l’assaut…« 

Ce drame n’est pas évoqué dans le reportage, ni même le fait qu’il s’adonne à la piraterie ! Au contraire, se présentant comme « bon chrétien », Jesse regrette de ne pouvoir se rendre à l’école, ne pas savoir écrire son nom, et rejette le monde urbain pour ses pêchés.

Pourtant, ce « détail », s’il est vrai -comment savoir ? – illustrerait encore plus le désespoir de ces populations rejetées de la croissance brésilienne, qui doivent se battre tous les jours pour se nourrir.

Voir aussi : le travail des enfants en Inde

Les oubliés de la faim en Mongolie

mercredi, mars 5th, 2008

Envoyé Spécial (sur France 2) a diffusé la semaine dernière un documentaire réalisé par l’acteur Samuel Le Bihan qui s’est rendu dans ce pays pour faire un reportage sur les oubliés de la faim. Les images sont terribles et témoignent de la misère profonde dans laquelle vivent les pauvres,dont beaucoup d’anciens nomades venus s’installer dans la périphérie d’Oulan-Bator.

Pour aller plus loin, un autre reportage vidéo présente le travail d’Action Contre la Faim suivi par deux collégiens français sélectionnés par l’ONG. Une expérience très forte et instructive pour ces deux adolescents.

Cliquez sur les liens pour en savoir plus, le site d’ACF présentant également des informations générales sur la Mongolie.

Qu’est ce qu’une Communauté d’agglomération? L’exemple de L’Agglo de Rouen.

mercredi, décembre 12th, 2007

Depuis 1982, les pouvoirs des collectivités territoriales (régions, départements) se renforcent dans la République, confirmée par la modification en mars 2003 de l’article premier de la Constitution de la Ve République, précisant désormais que « son organisation est décentralisée ».

« La communauté d’agglomération est un degré intermédiaire de coopération entre la communauté de communes et la communauté urbaine. Les élus concernés peuvent la créer sous trois conditions : 1/ Elle doit comporter un minimum de 50 000 habitants ; 2/ Elle doit comporter une commune d’au moins 15 000 habitants ; 3/ Elle doit être géographiquement d’un seul tenant et sans enclaves. » Source Wikipédia.

 « L’agglomération rouennaise s’est organisée progressivement, formant finalement un district en 1995. Celui-ci s’est transformé en communauté d’agglomération en 2000 (Agglomération de Rouen en 2002). Elle est présidée par le député européen François Zimeray (PS). Elle compte aujourd’hui 411.346 habitants contre 391.375 en 1999 ou 386.546 en 1990. » Source Wikipédia.

A travers les deux vidéos suivantes, découvrez quelles sont les compétences de l’agglomération. La première est un dessin animé qui montre l’importance de l’Agglo dans le quotidien des habitants. La deuxième est un reportage synthéthique sur ses compétences et ses projets. Elle a aussi un intérêt géographique.

 

Bien entendu, ce transfert de compétences a un coût qui s’est traduit par une forte augmentation des impôts locaux…