Un poème sur les droits des enfants par Ilza

22 06 2009

Les droits de l’enfant prennent la parole

Nous n’étions que des murmures

Que l’on pouvait à peine entendre

Des rêves incertains et purs

Que très peu voulaient défendre

Nous naquîmes avec l’enfant

Mais on nous réduit au silence

Durant des siècles décevants

Il nous fallut donc attendre

L’on nous jeta à l’ombre

Croyant qu’on pouvait nous soumettre

Mais l’innocence est l’espérance

Que tout Homme se doit de connaître

Puis nous vîmes enfin le jour

Grâce àd es esprits de lumière

Qui bâtirent tour à tour

Les murs de notre sanctuaire

C’est avec douceur et candeur

Que nous écrivîmes notre histoire

Car nous ne cherchions pas la grandeur

Mais juste un peu plus d’espoir

Nous n’étions que des murmures

Que l’on pouvait à peine entendre

Aujourd’hui nous sommes des cris mûrs

Que tout le monde doit apprendre

Ilza Hoste



Expérience poétique avec les 5èmeD : la poésie médiévale

28 05 2009

Une organisation en bronze !

Nous avons d’abord reçu un recueil de poésies du moyen-âge, recueil composé de fatrasies, rondeaux, chansons de toile, balades, fables, pastourelles, complaintes écrits par des auteurs aussi divers que François Villon, Rutebeuf, Jehan Bodel d’Arras, Charles d’Orléans, Richard Coeur de Lion, Guillaume de Machaut, Philippe De Rémy et des anonymes perdus dans le labyrinthe du passé.

De la musique avant toute chose !

Notre documentaliste nous a demandé de faire comme si notre texte était une partition de musique : nous devions suivre les nuances : crescendo, decrescendo, forte, piano, pianissimo, fortissimo, des pauses plus ou moins longues, placer les respirations en respectant les phrases qui du coup devenaient des phrases musicales.
Nous devions nous exprimer sans retenue, être à l’aise, jouer et chanter ! Mais certains ont été timides, c’est dommage !

Leçons pour l’avenir :

La prochaine fois, nos profs ont promis de choisir des textes plus modernes et plus accessibles. La langue médiévale a posé des problèmes à certains élèves qui avaient du mal à comprendre le texte et comme, en plus, il fallait en faire quelque chose de vivant et d’original … nous vous laissons juger par vous-même mais soyez indulgents et n’oubliez pas que nous ne sommes que des jeunes élèves de 5ème !
Bonne écoute, ne vous endormez pas !

Johanna-la grande, Les deux Léa, Laurène, Paul, Stella-en-chocolat, Anthony-le p’tit-chou

Livret de poèmes préparé par Mesdames Leport-Bidault, professeur de français et Duvialard, professeur-documentaliste.

Les poèmes sont dits par tous les élèves de la classe.

poesie_medievale1

poesie_medievale_milieu

poesie_medievale_fin



Les brigades d’intervention poétique font le printemps des poètes.

14 03 2008

Justine lit
Justine participe au printemps des poètes

La classe de 4eD a fait éclore le Printemps des Poètes au collège Philippe de Commynes. Au cours de cette semaine les élèves de 4eD ont été les passeurs de poèmes auprès des
autres classes et des adultes de l’établissement.
Voici les témoignages d’Océane qui a été un membre actif des brigades. « Ca donnait la sensation qu’on apportait un petit moment de bonne humeur pendant que les autres travaillaient. », celui de Charlotte qui a donné « la girafe » de Guillevic : « C’était bien ! »
Lila a été spectateur, elle a eu la visite de six brigadistes-poètes en classe, voici ses impressions : « Je trouve que c’est une bonne expérience, je pense que ça doit se renouveler car ça apporte vraiment quelque chose dans la journée : un bon moment de détente dans un cours, quoi ! »
Les élèves ont été très bien reçus et gardent un souvenir ému et amusé de cette manifestation.
On remet ça l’année prochaine en 3ème.

Hélène Pico, chef de brigade

Les BIP au CDI
Intervention de deux membres des BIP au CDI auprès des 6èmes

Article de la Nouvelle République

Le 7 avril 2008 dans la Nouvelle République