Le port du Masque est-il un obstacle à la connaissance de Soi ? 7

SANDER Coline BALÈZE Paul  ALCALDE Lucas ZARKA Adrien

Le port du Masque est-il un obstacle à la connaissance de Soi ? Tout d’abord,il semble important de rappeler que le masque n’est qu’un accessoire.Cependant,il offre aux autres et à soi même une perception différente du monde. Pour autant, offre-t-il une perception différente de soi ? Dans l’Histoire, le masque paraissait indispensable pour cacher son identité.Au  théâtre même, le masque était utilisé par  les Grecs pour cacher l’identité de l’acteur qui incarne un personnage, fictif ou non. Elle lui permet une dualité :d’être à la foi quelqu’un et quelqu’un d’autre. Aussi,que cesoitpoursedissocierdecepersonnage,ous’associeràlui,onenapprendsursoi.Parélémentdecomparaison,l’autre,l’identitéquisecolleànousparl’intermédiairedecemasqueengageundialogueavecnous-même.Ilpermetuneintrospection.Enapprenantàconnaîtrelepersonnagejouépendantuncertain,onapprendaussiàleconnaîtreetlesidéesdupersonnageetdel’individupeuvententrerenconflit,oualorssecompléter.C’estalorsqueleSoiévolue,semétamorphose,grandit.Iltiredecemasquedesélémentsqu’il amène à lui et le complèteront.Rousseauexprimeainsicetteidéequ’aumoindre« reversfuneste,lemasquetombe,l’hommereste,etlehéross’évanouit. »Celasousentendaussiquelehérosn’estpasl’Hommederrièrelemasque,maisbienl’Hommemasqué.CetteobservationdeRousseauestparailleurstoujoursapplicableaujourd’hui.Leshérosquel’onvoitdanslesfilms,ceuxquisauventlesautressontmasqués,commeBatman.Sanslemasque,ilsperdentdeleurforce,dumystèrequilesentoure.Leuranonymat,fournipar le masque, est la clef de leur image, de l’image qu’ils renvoient au mondeLemasqueoffreunairmystérieux,quimodifieleregarddesautres,quionttendanceàillustrerpareux-mêmecequedisaitOscarWilde« Labrumerendtoutmerveilleux,c’estl’incertitudequifaitlecharme. »Celanousmontreaussiqu’aveccetaccessoire,noussommesobligésdenousconcentrersurautrechosequesurlephysique,cequiestplutôtbénéfiquesinouspartonsduprincipequeleSoin’estpasessentiellement somatique.Atitrepluspersonnel,maistoujoursdanscetteidéedephysique,lemasquecouvrenotrevisage,maispasnotreconscience.Çan’estpasparcequenoussommesmasquéquelesactesetquelespenséesnerelèventpasdenoterconscience.Enoutre,celapeutnousrappelerle“moisocial”etle“moiprivé”deProust.Grâceaumasque,

le“moiprivé”pourraitprendreledessuseteffacerlesstéréotypesdel’hommemondainpours’exprimerdelamanièrelaplussincèrepossible.Danslesbalsmasqués, quand personne ne reconnaît personne, la vérité est plus facilement dévoilée.Iln’estpasnécessairedecachersesfautesderrièreunmasque,puisquecommedisaitShakespeare,« Quimasquesesfautes,sevoitenfindecompte,démasquéparsaconscience ».Cettedernièrenedisparaîtpasaveclemasque.Peut-êtremêmeest-elleplusprésente,parcequ’ellenesubitpasleregardetlapressionextérieure.OscarWildedisaitencesensque« l’hommeestmoinssincèrequandilparleensonnom.Donnezluiunmasqueetilvousdiratoutelavérité. »Alorslemasqueenlèveraitunpeudelapressionsociale,permettraitpeut-êtredeseretrouvermieuxfaceàsoimême et à sa propre conscience.Deplus,lemasquenouspermetdegardercequiestnôtre,commelasalive,l’airquenousrespirons,etnotremorveparexemple.Celapeutfairedubiendesecacherderrièreunmasque,depouvoirdonnerunnouvelaspectàsoi.Nouspouvonsjaugerdenotretolérance,decequel’onaimeetdecequel’onaimepas,dechoisirunpeupluscequenousvoulonsmontreretcequenousnevoulonspas,aussibienducôté physique que mental.Enfin,lemasquenenousdéstabilisepasphysiquement.Noussavonscequ’ilyasousnotremasque,nouslesentons.Nouspouvonstoujoursnoustoucher.Notreboucheparletoujours,notrenezrespireencore.Labuéevientparfoischatouillerunvisagequenousapprenonsàconnaîtresansvoir.Puis,quandlemasquetombe,nousnousretrouvons,nous.« Personnenepeutporterlongtempslemasque »disaitSénèque. Nous finissons par nous retrouver, nous, notre physique et notre conscience.