Cours 1 et 2 : Transition et bilan Thème 1

L’art de la parole, l’autorité de la parole et les séductions de la parole

Rappel:

Langue : système de signe conventionnel partagé par un groupe de personnes d’une même culture ou d’un même espace géographique et d’un même temps. La culture est acquise par chaque individu grâce à un apprentissage.

il existe de nombreuses langues qui ne sont pas toujours écrites ni consignées dans une histoire, ni même utilisées par des majorités de peuple. Les langues se déclinent aussi à l’oral ex : les dialectes, les patois

La parole est la mise en œuvre d’une langue acquise par un individu, chacun l’utilise en fonction de son propre lexique, son style ou d’expression particulière. ex: accent, ton…

On peut se demander comment la parole est constitutive d’une identité.

Parler c’est toujours parler à quelqu’un et parler de quelque chose , la parole est performative , « quand ont dit quelque chose cela est » (Bible , Coran  genèse , récit de la création du monde, ex nihilo ancien testament = texte sacré ), Dieu parle = il crée la réalité

Langage de l’ordinateur ( binaire ), la machine = concept de la tragédie grecque , « dire c’est faire » la parole comme instrument de domination , les différents pouvoirs , la langue politique « qui parle ? » « qui a le pouvoir de censure ? « comment les formes essentielles de la parole correspondent soit a des sentiments soit a la raison ( argumentation scientifique ou philosophique) deux approches de la parole qui mettent en jeux la définition de l’homme entre:

-l’homme raisonnable et

-ce qui le rapproche au plus prêt du langage animal, l’homme sensible ( exemple : texte de Platon, Gorgias ). Le sophiste est traité d’animal, le sophiste est violent car son langage est celui des passions.

Le langage animal est un langage de signes et le langage humain est un langage de symboles, il peut tout dire , l’animal ne signifie pas alors que l’homme peut inventer , mentir, manipuler. Dans la nature il y a des signes mais l’homme sait les décrire et les interpréter et complétement casse le lien entre le signifiant et le signifié, l’homme peut tout dire.( Exemple : mariage = contrat sur parole , le simple mot performe, car dire c’est vraiment faire par un simple « oui » , dans ce cas la  signature est secondaire ).

le logocentrisme = privilège à la parole