Discours de la servitude volontaire La Boétie

Discours de la servitude volontaire

I/Le pouvoir paradoxal:La tyrannie

1)Il n’y a rien de pire que la servitude? maître ? plusieurs maîtres

. La Boétie rapporte les paroles d’Ulysse et approuve la première partie (contre la hiérarchie) mais il réfute la seconde partie qui est encore pire ( 1 seul maître ). Son argument principal = être soumis à un maître c’est être dépendant de son arbitraire. La servitude est donc mauvaise en soi : Comment faire pour ne plus avoir de maître? Il faut comprendre pourquoi la servitude est-elle rendu possible.

2) Comment expliquer la servitude

? La lâcheté = pas par peur mais un vice que l’on ne peut pas nommer

? en opposition avec la lâcheté: le désir de liberté ( source de courage ) ex: Les grecs (guerres médiques contre les Perses)

3 Le caractère volontaire de la servitude

? les hommes ne souhaitent pas combattre le tyran . Avoir la liberté c’est la vouloir en opposition : volontairement les hommes ne la veulent pas = servent les tyrans

? Les peuples aident le tyran à asseoir sa domination

? S’ils voulaient les peuples cesseraient de servir = les peuples ne veulent pas être libres

II / Liberté et désir de liberté

D’où vient la volonté de servir/ la servitude chez les hommes? Parmi toute les choses que l’homme désire, il y en a une qu’ils n’ont pas la force de désirer c’est la liberté.

  1. La servitude n’est pas naturelle

L’auteur se réfère au droits naturelles par exemple des formes instinctives d’obéissance par exemple l’obéissance instinctive à ses parents. De même ce qui est naturelle chez l’homme c’est sa raison ou plus exactement quelque germes ou semence de raison qui par l’éducation peut se développer en vertus.

Du point de vue de la nature on peut donc dire que les hommes sont égaux non pas en fait mais en droit. Non pas parce qu’ils ont les mêmes qualités mais parce qu’il ont les moyens de vivre ensemble, sans être esclave de personne.

2 )Digression (=parenthèse) sur les 3 sortes de tyrans

1? les tyrans choisis par le peuple = élection du peuple

2? les tyrans par la force des armes = le droit de la guerre

3? les tyrans par la succession = héréditaire

Les trois tyrans sont au même niveaux car «si ils arrivent au trône de différentes manières, leur manière de régner est à peu près la même» Mais le pire de tous est celui qui est élu car il trompe le peuple et se donne la liberté d’effacer la liberté du peuple.