Cours 2 La religion peut-elle nous donner du sens ?

La religion peut-elle donner du sens à notre vie ?

« La religion est un fait social » ? ce qui ce passe = droit : ce qui devrait ce passer

Visionner exposition BNF sur les trois monothéismes et les textes sacrés

Trois monothéismes : ? L’Islam, le Coran

? Le Christianisme, la Bible Ancien et Nouveau Testament

? Le Judaïsme, La torah, ancien Testament

Blasphème : Une parole ou un discours qui outrage la divinité ou ce qui est considéré comme sacré.

FATWA : Une communauté religieuse qui condamne quelqu’un de la même religion pour un cas douteux. (décision)

La liberté d’expression, article 11 de la DDHC

*Religare public ? pratique, rite, ce qui relie les hommes entre eux

? ce qui relie les différents hommes à une transcendance

*Religare ? recueillir

La croyance est à la fois privée et intime,

La religion c’est ce qui relie les hommes entre eux.

La religion peut elle nous donner du sens ( ou un sens à la vie ) ?

le sens commun c’est a dire l’opinion (l’homme de la rue, qui sait tout, qui a des prejugés)

Le sens commun confond la religion et la croyance, c’est a dire un ensemble de rites, de pratiques collectives et une pensé individuelle, personnelle. Or qu’est ce que qui peut donner un sens à notre vie ?

Comment ce qui est commun, collectif peut- il satisfaire une question individuelle, intime ?

Le problème est dans cette confusion de vocabulaire entre une expérience de la religion qui est toujours partagée et une pensée du sens de la vie qui relève de l’intimité de chacun.

Métaphysique ? a côté de la physique (livres d’Aristote) phusis = la nature : animal, végétal et inerte

Il y a trois idées métaphysiques :

  • avoir une idée de Dieu
  • avoir une idée sur l’origine et destination de l’univers (question de Pangloss dans Candide de Voltaire : Pourquoi y a t il quelque chose plutôt que rien ?
  • sur l’origine et destination de l’humain = sens de la vie

A ces trois questions la religion répond (:Dieu), la métaphysique ne répond pas, ce n’est pas une science ni un savoir, il n’y a pas de vérité de la métaphysique mais des limites de l’esprit humain. Ces réponses relèvent de la foi et non du savoir, d’une conviction intime et non d’une réflexion ou raisonnement universel.