Nous irons voir le film Dead Man de Jim Jarmusch vendredi 27 mars.

USA / Allemagne / Japon 1995

William Blake prend le train vers l’Ouest pour y exercer le métier de comptable. Arrivé dans la sinistre ville de Machine, il s’y trouve accusé à tort d’un double meurtre et prend la fuite, une balle logée près du coeur. Accompagné de Nobody, un Indien cultivé qui le prend pour le poète anglais William Blake, il s’engage dans un périple à travers l’Ouest sauvage. Affaibli par la blessure et la faim, poursuivi par des tueurs à gages, initié à la culture indienne par Nobody, il fait une série de rencontres qui le métamorphosent, de comptable maladroit en implacable tueur de Blancs. Il meurt en Indien au terme du voyage, dérivant dans un canoë vers l’horizon océanique.

  • En cliquant sur le titre ci-dessous, vous pourrez avoir une évocation sonore du film par quelques scènes et la musique de Neil Young. Écoutez et élaborer des hypothèses sur le film. Dead Man
  • Analysez les affiches suivantes et vérifiez lors de la projection si une des deux affiches est un photogramme du film :

  • Qui est William Blake  (1757-1827) ?

Peintre, graveur et poète visionnaire anglais, William Blake est l’un des artistes les plus évidemment inspirés que le monde ait connus. Ses poèmes lyriques et prophétiques, ainsi que l’œuvre gravé qui leur est lié, constituent l’une des rares mythologies originales des Temps modernes. Les grands problèmes humains – la séparation, le mal, le salut – y sont abordés par le biais d’un symbolisme anthropomorphique parfois complexe, mais d’une singulière profondeur, et dans une optique qui se réclame du christianisme, mais se rapproche surtout de l’hérésie gnostique. L’originalité essentielle de Blake réside dans l’humanisme passionné avec lequel il proclame la valeur sacrée de l’énergie créatrice en général, et de l’imagination poétique en particulier, où il voit non seulement la forme mais la source même du divin. Il annonce et devance par là la plupart des conquêtes du romantisme européen.1. De la perception vulgaire au pouvoir visionnaire William Blake est né à Londres, et il y est mort. Son père, modeste bonnetier, ne lui imposa aucune instruction primaire, mais lui fit très tôt apprendre le dessin, puis le métier de graveur, qui demeurera le sien toute sa vie.(…) extrait de l’encyclopédie universalis

Pour un aperçu de ses gravures :

gravures-de-william-blake

  • A partir de ces articles critiques parus à la sortie du film, essayer de faire ressortir les mots clés et de déceler les thèmes et le genre du film:

lemonde1-1

lemonde2

la-nuit-des-bulgares-1

à suivre…


Les commentaires sont fermés.