LYCEENS AU CINEMA 2009/2010

adieu_philippine1Adieu Philippine
France, Italie, 1961, 1h43, noir et blanc
Réalisateur : Jacques Rozier

SYNOPSIS : Michel est un jeune machiniste travaillant sur les plateaux de télévision. Dans deux mois il sera appelé pour faire son service militaire. En 1960, cela signifie partir dans un département français en pleine guerre d’indépendance, l’Algérie. En attendant, il séduit deux jeunes femmes, Liliane et Juliette, dans les cafés et les clubs parisiens, puis sur les plages corses.

http://a69.g.akamai.net/n/69/10688/v1/img5.allocine.fr/acmedia/medias/nmedia/00/02/38/54/famille.gif La Famille Tenenbaum
États-Unis, 2001, 1h48, couleurs
Titre original : The Royal Tenenbaums
Réalisateur : Wes Anderson

Margot, Chas et Richie Tenenbaum sont trois enfants surdoués. Alors qu’ils ont une dizaine d’années, leur père, Royal, annonce qu’il quitte la maison.
Vingt ans plus tard, ses enfants n’ont pas pris le chemin de la réussite auquel ils étaient destinés : Margot est dépressive, Chas paranoïaque, Richie a brutalement interrompu une brillante carrière de tennisman. Le retour inattendu de Royal, qui se prétend mourant, au moment où son ex-femme s’apprête à se remarier, va provoquer un regroupement familial périlleux.

the-hostThe Host

États-Unis, 2006, 1h59, couleurs
Titre original : Gwoemul (Le monstre)
Réalisation : Bong Joon-ho

À Séoul, une créature monstrueuse sème la panique dans la population. Elle enlève la jeune Hyun-seo, rejeton adulé de la famille Park, qu’elle entraîne dans les eaux polluées du fleuve Han. Alors que le gouvernement annonce la présence d’un virus lié au monstre, Gang-du, père de la fillette disparue, reçoit à l’hôpital où il est en quarantaine un bref appel téléphonique de celle-ci…


2 commentaires pour “and the winner is…”

  1.  LesfifousdeS1 dit :

    Je ne comprends pas le choix de ces films, dans le cadre de la matière « philosophie ». Le premier tout d’abord… Pourquoi un film si vieux, qui ne sera donc pas de très bonnes qualité, et dont l’histoire a l’air « spéciale ».
    Le deuxième film, comique apparemment, peut ouvrir des perspectives sur la psychologie intra familiale etc.
    Mais le 3° film… A part parler des techniques cinématographiques mises en oeuvre pour instiller la peur et le suspense dans le publique… Je ne vois sur quoi nous pourrions philosopher.

  2.  florencebegel dit :

    « L’art du cinéma consiste à s’approcher de la vérité des hommes, et non pas à raconter des histoires de plus en plus surprenantes. »
    Jean Renoir