DSC05653Photo personnelle, British Muséum, galerie de la mode

Au 20ème siècle, les ethnologues affirment la diversité des cultures comme un fait, en étudiant les multiples coutumes, modes de vie, règles sociales et habitudes de sociétés différentes de la notre. Cette diversité pose problème lorsque l’on tente de définir une nature humaine.

En effet, supposer une identité pour définir l’homme n’est ce pas nier les différences qui constituent l’histoire des civilisations ?

Nous devons étudier la différence entre nature et culture relativement à l’être humain puis se demander si un passage est possible de l’une à l’autre de ces deux notions.

I/ Nature et culture :

  • La nature au sens large, c’est ce qui nous entoure et comprend aussi bien le vivant (objet de la biologie) que l’inerte (minéral, la terre, l’air, le feu, l’eau).

C’est ce qui s’oppose à l’artificiel, c’est à dire ce qui est fabriqué par l’homme.

  • Parler d’une nature humaine, c’est supposer quelque chose qui définit tout homme sans exception, son essence, sa caractéristique propre.

Les classiques ont vu dans la raison, le propre de l’homme (« le bons sens est la chose du monde la mieux partagée » Descartes)

Les sciences humaines (XX°) proposeront tour à tour le travail ou le langage ou même le rire pour définir l’homme, le distinguer de l’animal.

Tout se passe comme si la complexité humaine se jouait entre une nature universelle qu’il refuse de partager simplement avec les animaux, et la revendication d’une culture originale, et particulière.

  • Depuis Darwin (XIX°) l’homme partage la même lignée que certains animaux, l’enjeu de l’affirmation d’une culture propre est donc de taille.

La culture c’est ce que l’on acquiert par l’éducation (discipline et apprentissages) en partageant les valeurs d’un même groupe : habitudes, coutumes, idées, religions, art, règles du droit etc.

Cette culture s’inscrit dès l’enfance dans notre esprit mais aussi dans nos gestes et attitudes. Elle constitue l’histoire particulière de chacun comme l’histoire commune d’un groupe d’individus.


Nature Culture
-Faune , flore et l’homme

-Cosmos-L’eau , le feu , l’air , la terre

-Le minéral

-Le naturel (l’inné)

-Biologie (génétique) : le déterminisme

-L’évolution des espéces (Darwin)

-Evolution aveugle sans intention ni but (à moins de supposer un créateur …)

-La nature humaine = l’essence de l’homme (propre à tous les hommes, universel)

-Langage humain: articulations de sens et articulations de sons

-Industrie , artisanat , l’art , les techniques-L’acquis , l’éducation (discipline et apprentissages)

-Transmission des savoirs , des gestes ; des attitudes , toutes les habitudes de pensées ou d’actions

– L’acquis

-La liberté

-Histoire personnelle (individu) et commune (peuple)

-Progrès: projet et déroulement intentionel.

-Diversités, différences, multitudes des civilisations (modes de vie, coutumes, idées, mode, cuisine etc.)

-Langues, accentuations, dialectes, patois, langage des signes, écriture, dessin, graphisme, tags etc.


7 commentaires pour “Nature et culture (1)”

  1.  terminalestlc dit :

    Quesque le mythe?
    un récit fabuleux, souvent d’origine populaire, qui met en scène des
    êtres incarnant sous une forme symbolique des forces de la nature, des aspects de la
    condition humaine.

  2.  terminalestlc dit :

    Lazzerini/Rottier

    Sauvage: Adjectif singulier invariable se dit de qq chose qui pousse naturellement, qui n’a pas été apprivoisé, modifié par l’homme.
    C’est aussi un nom, se dit pour un homme primitif dans la visions des autres.

    Barbare: Adjectif. Se dit de qqn non civilisé. Se dit pour tout étranger dont les moeurs sont considérés comme non civilisés.

    Primitif: Adjectif. Désigne un peuple ayant conservé un mode de vie archaïque.

    Ethnie: Nom. Ensemble d’individus unis dans une communauté de langage et de culture et dont les structures économiques et sociales sont proches.

    Ethnocide: Nom. Destruction de la culture et de la civilisation d’un groupe ethnique.

    Génocide: Nom. Extermination systématique d’un peuple, d’un groupe ethnique ou religieux.

    Humanicide: Nom. Extermination des humains.

  3.  terminalestlc dit :

    Commentaire par Buubble (Tracie) , Bebluue (Morgane) et Graou (Anthony) =)

    *Chercher les definitions des mots suivants :

    – sauvage :
    Sens 1 Qui n’a pas été apprivoisé, en parlant d’un animal.
    Sens 2 Qui pousse sans avoir été planté volontairement.
    Sens 3 Inhabité, isolé.
    Sens 4 Spontané, subit.

    – barbare :
    Sens 1 Relatif à toutes les personnes qui n’étaient pas grecques ou romaines.
    Sens 2 Cruel, féroce.
    Sens 3 Vulgaire, inculte, grossier. Synonyme primitif

    – primitif :
    Sens 1 Le plus ancien. Synonyme ancien.
    Sens 2 Peu élaboré, rudimentaire.
    Sens 3 Se dit des sociétés ne connaissant pas l’écriture et ne pratiquant ni culture ni élévage.

    – ethnie : Groupement humain homogène dans la culture, la langue…

    – ethnocide : Destruction culturelle d’une ethnie

    – genocide : Extermination d’un groupe ethnique.

    – humanicide : Extermination de l’homme.

    *Qu’est ce qu’un mythe ? Quelle place tient-il au sein d’une culture ?

    Un myhte est un récit légendaire mettant en scène des personnages imaginaires (dieux, demi-dieux, héros, éléments naturels) d’une façon allégorique [Mythologie].
    Nous vivons dans une culture qui entend avoir dépassé le stade du mythe, nous pensons pouvoir ignorer la représentation mythique parce que la représentation objective de la science moderne nous en a débarrassé.

    *Que nous apprennent les differentes études sur les sociétés primitives du point de vue de l’histoire ? De l’humanité ?

    Les sociétés primitives ? Des sociétés sans État On peut s’appuyer sur l’existence des sociétés primitives, qui n’ont pas connu de développement technique et sont restées à l’écart de histoire, pour montrer que l’on peut se passer d’État. Quelle est l’essence de la société primitive ? Elle exerce un pouvoir absolu et complet sur tout ce qui la compose, en interdisant dès lors l’autonomie éventuelle de l’un quelconque de ses sous-ensembles. C’est le spectre de la division que la société primitive tente d’exorciser, en mettant le chef lui-même sous surveillance ; il est le lieu où pourrait surgir « la captation du pouvoir » qui entraînerait l’inégalité entre maître et sujets par l’émergence d’un pouvoir politique individuel, central et séparé. Le chef a pour fonction de « maintenir tous les mouvements conscients et inconscients qui nourrissent la vie sociale [mariages, naissances, conflits…], dans les limites et dans les directions voulues par la société » (Clastres).

    On est trop des warrior’s =D B’B’G.

  4.  terminalestlc dit :

    Définitiiiion:

    Sauvage: Sens 1 Qui n’a pas été apprivoisé, en parlant d’un animal.
    Sens 2 Qui pousse sans avoir été planté volontairement.

    Barbare: Sens 1 Cruel, féroce.
    Sens 2 Vulgaire, inculte, grossier.

    Primitif: Sens 1 Se dit des sociétés ne connaissant pas l’écriture et ne pratiquant ni culture ni élevage

    ethnie: Groupement humain homogène dans la culture, la langue…

    ethnocide: Extermination de groupement humain homogène dans la culture, la langue

    génocide: Extermination d’un groupe ethnique

    humanicide: action de tué l’humanité.

    By Izmou & Didou.

    Ps: joyeux anniversaire a Nhedim le beau goss peace 😉

  5.  terminalestlc dit :

    martinez/ durbesson/ pini

    Un mythe est u récit porté à l’origine par une tradition orale qui propose une explication pour certains aspects fondamentaux du monde et de la société qui a forgé ou qui véhicule ces mythes:
    – la création du monde
    – les phénomènes naturels
    – le statut de l’être humain
    – la génèse d’une société humaine

  6.  terminalestlc dit :

    1- Définitions :

    * Sauvage : qui est naturel, qui n’a pas subit de modofications par la main de l’homme.

    * Barbare : personne non civilisée, inhumaine et cruelle.

    * Primitif : qui est à son commencement, à son oprigine, peut désigner un peuple resté à un mode de vie archaïque (ancien).

    * Ethnie : ensemble d’individus unis dans une communauté de langage et de culture et dont les structures économiques et sociales sont proches.

    * Ethnocide : destruction de la culture et de la civilisation d’un groupe ethnique.

    * Génocide : extermination d’un peuple, d’un groupe ethnique ou religieux.

    * Humanicide : extermination de l’humainité, d’un groupe d’humains.

  7.  terminalestlc dit :

    Genre oral qui a permis de transmettre les connaissances avant que l’écriture soit capable de le faire. Le mythe précède la légende ou le conte.
    Nicolas Dumont