SDC10036

NOTES DE LA VISITE DU MUSEE ANGLADON

Qu’est-ce que le génie ?

Doisneau n’était pas reconnu comme photographe, à ses débuts , sa particularité était de prendre des photos de gens au naturel. Il était vu comme un débutant. Au cours de la vie de Doisneau la photographie est reconnue comme art à part entière. Mais lui même n’est pas considéré comme un grand artiste ni comme un grand génie.

Travail ou inspiration ?


Son matériel est assez rudimentaire, il utilisait des appareils assez lourds et encombrants. Il aimait la peinture et s’est lié d’amitié avec nombre d’entre eux. Ils partageaient plusieurs soirées afin de discuter de leurs œuvres.

La photographie semblait faire concurrence aux peintres, il travaille essentiellement pour la publicité et les œuvres de commandes, c’est pour cela qu’il photographie de nombreux artistes. Pour des photos très connues comme le Baiser de l’hôtel de ville il y a eu 350 figurants. Pour la composition des photos il fait de nombreux jeux avec la lumière afin de mettre en valeurs certains éléments comme des mains. Il joue avec la matière et photographie aussi l’atelier même des artistes.

Il développait les photos dans sa baignoire.

Le noir et blanc permet de nombreux jeux visuels , de mieux se concentrer sur les images et met en valeur les lumières.

L’inspiration, ce n’est pas la facilité de quelque chose qui viendrait sans effort.

L’artiste est-il un humaniste ?


C’est un art qui ne suppose pas tout un attirail de connaissances ni une culture précise, c’est un art populaire qui s’adresse à tous. Doisneau est un Humaniste, il ne prend pas la scène en photo mais l’homme. Cependant pour les œuvres de commandes c’est la création de l’artiste qui est mise en avant et pas l’artiste lui même.

Mais il ne veut pas prendre l’artiste dans le contexte que ce dernier avait prévu. La scène ne doit pas être préparée. Il usait de nombreux stratagèmes afin de duper les sujets, les photographier par surprise.

Il met en valeur les atouts de chaque personne ; par exemple pour l’artiste ce sont ses mains.

Il a réussi a faire de la photographie autre chose que quelque chose de figé. La photographie ne vieillit pas : c’est l’homme ou l’artiste créateur

Il photographie l’extérieur après la guerre parce qu’il considère que la rue est un théâtre. Il cherche toujours à faire des photos avec des lignes simples, parallèles. Cela les rend plus fortes, plus visibles et compréhensibles.

Y a-t-il un jugement de goût universel ?


L’œil de l’artiste c’est l’idée même qu’il se fait de la photographie, c’est aussi une vision subjective relative a ce qu’il a vécu. Il y a à la fois de l’expérience et un travail effectué par l’artiste.

Il attend que les personnes ne posent pas, qu’elles soient naturelles pour les prendre en photo.

L’artiste a pris la photo selon son point de vue et nous la regardons selon notre point de vue.

Cependant, du moment que ça nous touche, que ça nous plait ou pas, on peut dire que c’est de l’art du moment que cela retient notre attention. Exemple de la photo du peintre : En même temps il n’y a pas que la photo mais la façon dont elle est disposée dans le musée ( exemple : le regard de Picasso dans les escaliers )

Le photographe, artiste ou artisan ?


Le métier de photographe était méprisé, cela ne permettait pas de vivre, c’était une hégémonie de la peinture. On pensait que la photographie était éphémère, que c’était une intrusion dans la vie de chacun.

C’est de l’art parce qu’il y a un véritable travail de réflexion à la fois sur les thèmes et sur l’angle de vue. L’inspiration, c’est l’idée de l’artiste et il faut tout un travail pour la mettre en œuvre. L’inspiration, ce n’est pas la facilité de quelque chose qui viendrait sans effort.

L’artiste a pris la photo selon son point de vue et nous la regardons selon notre point de vue.

Au départ, son travail était considéré comme « nul ».

Les artistes qu’il a photographié : ce sont des œuvres de commande : Picasso, Derain, Braque, Marcel Duchamp, Jean Arp, Giacometti, Henri Laurens, Masson, Fernand Léger, l’atelier de Cézanne à Aix.

Tous les arts ne sont pas représentés, il privilégie les arts visuels.

SDC10052


Les commentaires sont fermés.