88px-Da_Vinci_Vitruve_Luc_Viatour_002Exercice :

Choisir parmi ces définitions de l’homme celle qui vous semble la plus pertinente, expliquer et donner des arguments (deux ou trois arguments par définition)

1/ L’homme est un animal politique.

–  L’homme organise lui-même les règles de sa propre cité (par ex: le régime politique).

– L’homme peut s’élever par l’échelle sociale.

– Si l’homme connait la loi de la jungle/la loi du plus fort, cependant il peut inventer d’autres lois.

2/ L’homme est un être de raison.

– L’homme se pose des questions, grâce à sa raison il sait différencier le vrai du faux. C’est la faculté de connaitre qui permet la connaissance et tout ses progrès en science(le questionnement, la réflexion).

– Il sait différencier le bien du mal, c’est l’usage pratique de sa raison qui permet la morale, le choix des décisions et la responsabilité de ses actes.

– La conscience, l’homme sait qu’il pense, sait qu’il décide, sait qu’il imagine, qu’il veut, qu’il sent, qu’il grandit et qu’il meurt.

3/ L’homme est un fabricateur (cf le latin « faber ») d’outils.

– Seul l’homme fabrique des objets susceptibles d’être réutilisés et de progresser.

– L’homme peut enseigner aux autres l’usage de ses outils et les transmettre aux générations futures qui à leur tour les améliore.

– L’homme sait domestiquer son environnement grâce à l’usage de ses outils.

4/ L’homme est un être de langage.

– L’animal utilise des signes, l’homme en plus utilise des symboles. Il a une infinité de possibilités: c’est l’arbitraire du signe.

– Seul l’enfant apprend un langage, l’animal est déterminé par son espèce à une seule forme de communication.

5/ Le rire est le propre de l’homme.

-Seul l’homme prend du plaisir au spectacle.

-Seul l’homme sait pourquoi il rit.

6/ Le travail est le propre de l’homme.

-l’animal est déterminé à travailler pour survivre.

-l’homme travaille non seulement pour subvenir à ses besoins mais aussi pour satisfaire ses désirs.

-l’homme se réalise dans et par le travail, il développe un réseau social.

7/ L’homme est libre.

– Dans la mesure où il peut choisir ses pensées et ses actes, cette liberté doit être garantie par les lois.

– Être libre ce n’est pas faire ce que l’on veut c’est réaliser le bien moral au sens universel.

8/ L’homme est un être de culture.

– L’homme devient ce qu’il est grâce à l’apprentissage.

– Seul l’homme transmet ses propres apprentissages : « une génération éduque l’autre » de Kant.


? ????? ?


Un commentaire pour “Qu’est-ce que l’homme ? (un essai)”

  1.  Jean Mauchamp dit :

    Je n’ entends pas le grec ancien, ni le grec moderne d’ ailleurs. Je n’ entends pas non plus le latin, même le latin de cuisine. Seul le latin de Linné m’ est très familier. Il est utilisé worldwide pour désigner tout ce qui grouille et pousse sur la planète terre: Leptinotarsa Decemlinéata…le doryphore qui a dix liqnes sur le dos et qui accessoirement dévaste les champs de pommes de terre…Solanum Tubérosum pour la famille. Pour comprendre l’ allusion (perfide?) faite par l’ auteur(e) qui entend certainement le grec ancien j’ai fait appel à mes connaissances en mathématiques anciens et modernes, qui ne sont pas négligeables,pour une lecture littérale et non littéraire de ce post-scriptum. J’ obtiens: love..pi..oméga..lambda..iota..sigma..love soit pour tout un chacun: j’ aime (la) police…!!! Sans doute un résultat inattendu de la politique sarkosienne!!! Quand même surpris j’ ai fait appel aux lumières d’ un grand esprit, le géographe montpellierain Roger Brunet ( qui n’ a rien à voir avec un autre « grand esprit » du lieu Georges Frèche) qui a tout dit sur les poles dans un très bref article au titre évocateur …Histoires d’ o. Il distingue: 1- Le pôle qui est un pivot. 2- Le radical pole qui a deux sens. L’ un vient du grec « polis » la ville (nous y voila) l’ autre du grec « polein » vendre. Voila tout ce qu’ il faut savoir quand on n’ entend pas le grec ancien pour comprendre le post-scriptum. Euréka il semble que l’ auteure ait voulu dire: « J’ aime la ville ». Comprenne qui peut et tant pis pour les primitifs qui n’ entendent pas le grec ancien. signé le Ciron d’ Athènes…