Fable

« Pilote de tortue-jet pendant la guerre est toujours dangereux ». C’est ce que me conta Papy tortue un beau jour.

Les carapaces étaient prêtes et partaient au combat.

Jeunes, elles ne pouvaient pas croire en la mort d’une des leurs. Parmi celles-ci, mon papy tortue était pilote. Avec ses collègues, les tortues-soldats montèrent dans l’appareil. Elles volèrent au-dessus des terres ennemies des chiens, quand soudain, les bombardements se déclenchèrent.

Ce fut une tornade de balles, un tonnerre de bruits et un tourbillon d’éclats enflammés.

Mon grand-père perdit le contrôle de son appareil qui s’écrasa au sol. Quand il reprit connaissance, il s’aperçut que son copilote était mort.

Il promit de ne jamais plus faire la guerre.

La fable montre que le malheur d’autrui rend les hommes plus sages.

Zachary BEGEL, 6°B

Posted in Articles
RSS 2.0 | Trackbacker | Commenter

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.