Comment aborder un sujet politique?

3 réflexions au sujet de « Comment aborder un sujet politique? »

  1. Le , EP a dit :

    Bonjour. Je suis réservé sur votre exempel de thèse absurde.
    Si un élève developpe l’idée que l’on n’a absoluement pas besoin de l’Etat, pourquoi la sanctionner ?
    La disparition de l’Etat n’est-elle pas l’horizon du marxisme ?
    Proudhon, Stirner, Bakhounine doivent-ils être tenus pour rien ?

  2. Le , EP a dit :

    Même chose pour l’exemple sur le néolibéralisme ? en quoi est-ce une provocation ?
    Un élève qui s’appuit sur Constant, Tocqueville, Hayek et Nozick doit-il être sanctionné ?
    Même chose pour la mponarchie plutôt que la démocratie. De Platon à Nietzsche, la philosophie est parcourue de critique de la démocratie ! Faut-il en être choqué ?

  3. Sur le premier point: je ne dis pas « il faut sanctionner »! Je dis, aux élèves: mieux vaut éviter de défendre des thèses.. indéfendables. Sauf si on est très brillant…
    Qui, parmi nos élèves, connaît l’argumentation d’un Marx, Stirner etc.. ? En toute une carrière, je ne me souviens pas avoir eu d’élèves de terminale connaissant vraiment ces auteurs…

    Pour la politique, c’est la même chose. On peut être nietzschéen, théoriquement. Sauf que je n’ai jamais un élève de terminale assez bien maîtriser Nietzsche pour le citer avec pertinence, ou critiquer la démocratie avec de bons arguments, solides, raisonnables..

Laisser un commentaire