Dernières révisions avant le bac (philosophie)

Les fiches sont au complet. Signalez-moi les oublis, s il y en a, posez toutes vos questions.
A partir de demain, nous revoyons les méthodes..

10 réflexions au sujet de « Dernières révisions avant le bac (philosophie) »

  1. Le , kévin a dit :

    Bonjour madame, je suis en terminale S et je doit faire une dissert sur « le bonheur est-il une affaire privée? ». Je n’arrive pas à faire le lien avec le cours que nous avons fait sur le Désir et la Morale qui devraient me permettre de répondre au sujet. Je voudrais vous poser plusieurs questions (sans vouloir accaparer tout votre temps bien sûr), tout d’abord est-ce que le terme « affaire privéé » signifie qu’autrui ne peut ou ne doit pas intervenir dans notre propre bonheur ou est-ce qu’il faut donner un autre sens à « privé »? Est-ce que faire intervenir les autres dans notre bonheur c’est les considérer comme des fins ou bien comme des moyens? Et surtout faut-il opposer bonheur et morale à bonheur et plaisir?
    Merci d’avance pour votre aide.

  2. Le , bibou a dit :

    Bonsoir !
    J’ai un peu de mal avec une dissertation de philosophie, j’ai pourtant cherché et cherché …
    Mon sujet s’intitule ‘Le bonheur peut-il se partager?’
    J’ai choisi un plan dialectique grâce à mes idées.
    I/ Certes le bonheur est d’abord une affaire personnelle
    II/ Mais le bonheur refuse l’égoisme
    III/ Il faut donc accepter ses limites

    Dans le I/ je veux dire que le bonheur est une construction personnelle et dire aussi que selon le proverbe ‘le malheur des uns fait le bonheur des autres’. Le bonheur nous renferme-t-il en nous?

    II/ Le bonheur est le résultat d’une sagesse. Il peut contaminer tout le monde autour de lui car il est rayonnant. Il faut faire part de son bonheur Comment communiquer son bonheur?

    III/ Les limites: nos inquiétudes restent là, nos doutes, on veut toujours plus on ne se contente pas de ce que l’on a et donc le bonheur devient difficile a atteindre et le partager reste compliqué car on est est jamais tout a fait heureux, donc on transmet quelque chose mais est-ce réelement cela le bonheur?

    J’aimerais m’appuyer sur des citations ou des exemples de philosophe. Cependant je n’ai pas beaucoup de connaissances à ce sujet. Merci d’avance à la ou les personne(s) qui voudront bien me répondre.

  3. Le , bibou a dit :

    Ah excusez-moi j’ai mis un pseudo au lieu de mon prénom, je m’appelle Louise.
    Je ne demande pas une correction car ce ne serait pas juste, ni utile pour moi mais juste avoir un peu d’aide…
    Merci d’avance.

  4. Bonjour Louise, e merci de vous présenter. Votre brouillon me semble défendable.
    Tapez bonheur et hansen-love, vous trouverez beaucoup d’éléments à exploiter sur les différents blogs.
    Sur le partage du bonheur , voir Kant, Constant, Tocqueville.
    Le bonheur est une affaire privée (Kant) pour les modernes (Constant) il ne peut être imposé (Tocqueville).
    Cependant il peut sans doute être partagé (cf le jardin d’Epicure) mais cela relève d’un choix privé.
    Vous trouverez des textes de Michael Foessel sur mon blog over-blog . Il estime que la vie intime ne peut être déballée sur la place publique.
    Mais le bonheur peut bien sûr être partagé dans la vie intime.
    Pour ce qui est du bonheur public , voir ce que dit Bataille sur la fête.
    Regardez , demain si Obama gagne il va y avoir du bonheur (ou plutôt de la joie) partagée.
    Faites bien la distinction entre joie e tbonheur.
    Et tenez moi au courant, Louise..

  5. Le , bibou a dit :

    D’accord, je vous remercie beaucoup de m’avoir répondu ! Je vais à présent m’aider et vérifier mes sources à l’aide de ce que vous m’avez cité.
    J’ai découvert ce site hier, je ne regrette pas, les éléments fournis ici en philo sont précieux et cela permet de remettre les idées en ordre.

  6. Le , bibou a dit :

    Bonjour !
    En fait je peux dire qu’un plaisir et une joie sont synonymes, mais qu’ils sont tous les deux à différencier du bonheur ?
    J’ai fait des recherches sur les philosophes Constant et Tocqueville mais je ne trouve pas grand chose, enfin à propos du bonheur.
    Je pense qu’il est nécessaire de parler des Sophistes pour qui le bonheur ( par éthymologie ‘bonne chance’) signifie à la fois un bon présage mais aussi la possession de biens matériels. Je voudrais parler d’eux car selon moi le bonheur ne dépend pas de biens matériels, donc je pense les mettre dans mon antithèse. Je ne sais pas comment exemplifier encore pour le moment.
    Ensuite, vous m’avez dit pour faire la distinction entre bonheur et plaisir: bonheur (état de satisfaction totale et durable) et plaisir ( expérience agréable liée à des sensations d’ordre corporel mais aussi psychique). Pour que le bonheur consiste dans le plaisir, il faut donc que le plaisir puisse durer, ou qu’il existe un type de plaisir durable ; et que tous les plaisirs ne s’opposent pas au bonheur, état stable et permanent.
    J’ai lu sur l’un de vos sites que lors d’un devoir il ne fallait pas citer plus de trois philosophes ?
    Louise

  7. Oui, pa splus de trois philosophes.
    POur Constant et Tocqueville vous les trouvez sur mes sites. Constant : de la liberté des anciens et des modernes.
    Ne partez pas dans tous les sens. Concentrez -vus sur le bonheur comme PARTAGE
    Ne confondez pas bonheur et plaisir, pas non plus joie et bonheur ni joie et plaisir…

  8. Le , bibou a dit :

    J’ai compris que Constant, qui fait partie des modernes est plus indépendant dans la vie privée, donc lui serait plutôt pour le bonheur comme construction PERSONNELLE, donc pas dans le partage du bonheur (enfin à nuancer quand meme)
    Tocqueville reproche à l’état de s’occuper du bonheur privé.
    Je pense que ‘lebonheur est-il quelque chose de collectif, ou de personnel’ est une question à se poser pour bien comprendre le sujet de la dissert’.
    Le troisième philosophe sera Epicure évoqué dans l’antithèse.
    Merci vraiment de votre aide !

  9. Etat s’écrit avc un E pajuscule
    Quant à Constant, il n’est pas « pour le bonheur individuel », mais il constate que les modernes le conçoivent ainsi; ce n’est pas spécialement son idée.

Laisser un commentaire