Le présent n’est-il qu’un futur passé?

Je réponds ici à Sarah car la rubrique « commentaire » est hors service.

Il me semble que l’on peut commencer par dire que les trois instances du temps (passé, futur,  présent) semblent interchangeables. Puis, dans une seconde partie, dire que cela n’est pas le cas  car le temps est irréversible : il ne se parcourt pas en tous sens, contrairement à l’ espace.
Et puis, ensuite, insister sur le caractère insaisissable  et complexe, ambigu, du présent en vous appuyant sur Saint  Augustin? C’est l’occasion de souligner  que le rapport du sujet conscient au futur n’est pas le même que le rapport au présent, et que dans cette indétermination (du futur) se situe l’ouverture qui est la condition de la liberté. Vous ne croyez pas?

Laisser un commentaire