Le visage (Levinas)

Le visage nous ouvre ainsi l’accès à la dimension de l’éthique :

     « Le visage est seigneurie et le sans défense même. Que dit le visage quand je l’aborde ? Ce visage exposé à mon regard est désarmé. Quelle que soit la contenance qu’il se donne, que ce visage appartienne à un personnage important, étiqueté ou en apparence plus simple.Ce visage est le même exposé dans sa nudité. Sous la contenance qu’il se donne perce toute sa faiblesse et en même temps surgit sa mortalité. À tel point que je peux vouloir le liquider complètement, pourquoi pas ? Cependant, c’est là que réside toute l’ambiguïté du visage, et de la relation à l’autre. Ce visage de l’autre, sans recours, sans sécurité, exposé à mon regard dans sa faiblesse et sa mortalité est aussi celui qui m’ordonne :  » tu ne tueras point « . Il y a dans le visage la suprême autorité qui commande, et je dis toujours, c’est la parole de Dieu. Le visage est le lieu de la parole de Dieu. Il y a la parole de Dieu en autrui, parole non thématisée.
     Le visage est cette possibilité du meurtre, cette impuissance de l’être et cette autorité qui me commande  » tu ne tueras point « .
     Ce qui distingue donc le visage dans son statut de tout objet connu, tient à son caractère contradictoire. Il est toute faiblesse et toute autorité ».
     Lévinas, Altérité et transcendance, ed. Fata Morgana, p.114.
    
    

5 réflexions au sujet de « Le visage (Levinas) »

  1. Le , Manuel Jacubowiez a dit :

    Bonjour, je suis élève en khâgne et je prépares un devoir de philosophie sur le sujet: Le visage. Tout d’abord, je voulais vous remercier pour le bel extrait que vous avez mis en ligne. J’ai aussi une petite question. Je pense que, pour un tel sujet, lire du Lévinas est incontournable. J’ai trouvé que trois de ces ouvrages – Totalité et infini, Ethique et infini, Altérité et Transcedance – traitent du visage. Je me demandais si vous aviez un conseil concernant le livre le plus indispensable sur ce sujet, où celui le plus facile, où le plus essentiel à la compréhension de la pensée de Lévinas. (Le temps me manque pour lire toute ces œuvres qui apparaissent au demeurant passionnante).
    Remerciements philosophiques, Manuel

  2. Ethique et infini est très court et à peu près compréhsensible. Je vous donne un conseil; lisez La sagesse de l’amour, de A. Finkielkraut, qui explique les idées de Lévinas dans un langage plus accessible.

  3. Le , jiji a dit :

    salut je suis une eleve des classes prepa on nous proposé ce texte pour la seance du colle mais je n’arrive pas a expliquer ce que levinas veut dire du  » le visage est seigneurie » je cherche une simple explication si c’est possible
    merci d’avance

  4. Salut, Jiji!
    Rien n’est simple, la philosophie n’est pas simple, et Levinas n’est pas du tout simple

    Il s’exprime par métaphores. Cherchez ce que « seigneur » évoque.. Une idée d’ascendant, de hiérarchie, bien sûr. Aussi une idée de noblesse, et de devoir imposé, d’humilité voire de soumission. Bien sûr une idée de respect. Et ce n’est pas tout…
    Notez l’importance de l ‘asymétrie. Face au visage de l’autre, je me sens humble. Je suis le vassal de l’autre. Demandez – vous pourquoi cette représentation si peu démocratique…
    VOus me direz quelle note vous avez obtenue…

  5. Le , jiji a dit :

    mercii bp pour votre aide je ferai de mon mieux pour dechifrer ce texte et le bien analyser merci pour m’avoir montré le chemin a suivre ,de me mettre au bon depart
    c’est parce que dans cette semaine du colle on nous a proposé trois textes sous le theme du ‘autrui piece maitresse de mon univers’ ( levinas, sartre, et tournier) pour ces deux derniers je les ai fait ce qui me reste c’est levinas que j’ai trouvé des le début difficile mais grace a votre aide je vais l’attaquer avec certitude ce qui me manquait c’etait le bon depart !!
    je ne sais pas quoi vous dire mais tt simplement merci!!

Laisser un commentaire