Le collège reçoit le label développement durable

Une bonne nouvelle pour notre collège!

Mme Eve, la principale du collège avait candidaté pour que le collège ait le label « développement durable ». Il nous a été octroyé par la commission ces jours -ci. Une remise du diplôme sera effectuée à La Sorbonne le 3 juin où nous montrerons une petite vidéo des nombreuses actions menées au collège cette année scolaire 2017-2018.

-tri et collecte des stylos, colles, teepex =espace recyclage dans le hall (voir notre article)

-collecte des piles

-recyclage des déchets de nourriture à la cantine

-mise en place d’un compost dans le cadre de l’atelier scientifique avec les 6ème SEGPA

-recyclage de 16 vélos (remise en état) par les 4ème SEGPA

-collecte de jouets à Noel par Mme Caillabet pour une association

-achat et distribution de poubelles jaunes dans les classes pour trier le papier

-reportage papier sur le continent de plastique

-reportage papier sur le compost de l’école Titon

 

Une nouvelle vie pour les vélos

Les 5èmes A du collège donnent une deuxième vie à des vélos hors d’usage (un projet de M. Cousin). 

Les élèves ont réparé chacun un vélo pour le recycler et le mettre en état de marche.

Voici le projet :

« En partenariat avec la Cyclofficine, nous souhaitons aider les élèves à acquérir un vélo, qu’ils le remettent en état de marche eux-même dans les locaux d’une ressourcerie. L’idée est promouvoir le vélo auprès des élèves, qu’ils apprennent à circuler, à entretenir leur véhicule, qu’ils comprennent les avantages du vélo d’un point de vue environnemental et économique, les sensibiliser à l’idée de réemploi des objets dont nous nous débarrassons souvent trop rapidement. ( à la fin du projet les élèves repartent avec leur vélo).

Quand les vélos seront en état de marche, nous organisation un voyage à vélo de trois jours pour nous rendre à la base de loisirs de Jablines-Annet en Seine et Marne. « 

Qu’est-ce que la Cyclofficine ?

C’est une association qui aide les gens à réparer eux-même leur vélo en échange d’une adhésion libre. Cette association fonctionne grâce aux deux salariés et surtout grâce aux bénévoles . Il y en a deux à Paris (dont une dans le XXème arrondissement, non loin du collège, une à Pantin et une à Noisy-le Sec.

Qu’ont appris à faire les élèves?

On a appris à : réparer une roue crevée, changer et graisser une chaine, démonter et remplacer des câbles de frein, changer un rayon, dévoiler une roue, installer un dérailleur et le régler, démonter et changer la selle, resserrer une direction….

L’espace recyclage au collège

Depuis le mois de décembre, il existe un espace dédié au recyclage dans le hall du collège. On peut y déposer ses piles usagées, ses tubes de colles et aussi bien sûr les stylos, teepex (tubes et souris), feutres…. A vous de  trier!

Depuis le mois de février des poubelles jaunes annoncées ont été distribuées dans chaque salle, par les élèves de la classe média qui avaient eu l’idée d’en mettre.

 

La grande lessive du 28 mars 2019

Cette année encore, pour la 3ème fois consécutive, le collège a participé à LA GRANDE LESSIVE. Chaque organisme participant expose le même jour des oeuvres autour d’un même thème. Cette année le thème commun était « Formes et couleurs ».

Comme l’année dernière, l’école élémentaire est venue exposer dans notre cour. Il faisait beau ce jeudi 28 mars!

Un bel exemple de recyclage : le compost à l’école élémentaire Titon

Compost à l’école Titon, juste à côté de notre collège.

Interview de Saïd le responsable des animateurs qui est en charge du compost

Comment ça marche ? : Les enfants rentrent chez eux le week-end avec un petit seau et mettent dedans leur déchets organiques comme : des épluchures de légumes, découpés en morceaux, des épluchures de fruits coupés en morceaux,restes alimentaires divers d’origine végétale SANS SAUCE ( riz, pâtes…) marc de café, filtres, sachets de thé, coquilles d’œufs broyés, feuilles…etc

ATTENTION :

On ne peut pas mettre ceci : poisson, viande,pain, fromage, restes avec de la sauce

Ensuite, les enfants reviennent avec le seau le lundi et versent les déchets dans le compost.

Au tout début (avant que les déchets aient étés transférés dans le compost), on verse un sachet de petits vers de terre au fond du compost. Par dessus on met les déchets organiques puis des bouts de cartons mouillés (découpés en petits morceaux par les enfants) et une autre couche de déchets, des cartons… jusqu’à ce que le compost soit rempli. Il faut tout le temps retourner la terre à la surface et les déchets pour que ça chauffe ce qui sert à activer la décomposition des déchets. Les vers vont monter à la surface du compost, ils vont manger les végétaux, se multiplier, faire des crottes qu’on va récupérer comme engrais pour les plantes

Pourquoi met-on du carton dans le compost ?

Le carton sert a aérer le compost pour que les lombrics ( vers de terre)puissent respirer.Comme le carton est alvéolé l’air circule.

Qui participe au bon déroulement du compost ?

Au début les enfants y participaient mais certains d’entre eux ne prenaient pas cela au sérieux , donc cela a dû cesser.

Les enfants n’y participent plus mais les adultes  ont pris le relais.

Pendant les vacances ou les mercredis, les animateurs amènent parfois un petit groupe d’élèves au marché d’Aligre pour récolter le maximum d’épluchures et de fruits pour après les mettre dans le compost. Il y a aussi des ateliers pour découper le carton.

Photo-reportage exposé

Enquêteurs/trices de terrain : Camille, Laura, Haile, Hector, Adèle, Erwell, Thomas (51)

Info ou intox ?

Atelier info ou intox à la Bibliothèque publique d’information à la Bibliothèque du musée Beaubourg

Ce jeudi 24 janvier 2019, après la visite matinale du quartier du musée d’art moderne , de la fontaine Stravinsky à la Piazza, la classe médias a eu la chance de participer à un atelier de recherche d’information sur des sujets tirés au sort. Cet atelier a mis l’accent sur l’importance des mots clés, des navigateurs et des moteurs de recherche. Et surtout comment distinguer le vrai du faux, l’information validée du fake news. Les documentalistes ont aidé les élèves à distinguer un site fiable d’un site qui propage de fausses informations ou développe des théories complotistes. En s’appuyant sur des outils de » fact-Checking tels que les Décodeurs du Monde, les Cheeck News de Liberation, et France Tv éducation.

Avec quelques conseils à garder en tête pour rester vigilants :

-toujours croiser les informations trouvées

-se méfier des articles contenant beaucoup de fautes d’orthographe

-chercher l’identité d’un site suspect et vérifier que l’article a un nom de rédacteur (on peut ensuite googleliser ce nom)

-regarder attentivement les photos pour voir si elles n’ont pas été photoshopées

 

Vers la fin des tigres?

Les tigres et leurs souffrances.

A partir du 19 ème siècle, il ne restait que 100 000 tigres, alors qu’aujourd’hui il n’en reste que 3890 dont 2280 tigres du Bengale qui vivent dans des réserves d’Inde . Les douanes américaines ont interceptés beaucoup de têtes de tigres et de léopards (comme on le voit sur la photo). Les griffes, les dents, les vibrisses (moustaches), et la peau de tigres sont très recherchées en partie par les braconniers mais pas autant que leurs os ,qui, réduit en poudre, sont la base de divers élixirs aphrodisiaques ou pseudo-médicinaux.

Certaines espèces de tigre ont déjà disparu ces dernières années et l’espèce tout court est en voie d’extinction.

Depuis quelques jours , les Thaïlandais sont scandalisés par la vidéo d’un tigre forcé a rugir pour prendre la pose avec des touristes . Pour se faire , le fauve en captivité se voit contraindre par des coups de perche sur le museau . La Thaïlande est souvent accusé d’exploitation abusive des animaux à des fins touristiques.

article rédigé par Elya (sources Geo Hors série de septembre 2018)

Qu’est-ce que le 7ème continent?

Le continent de plastique désigne un amas monstrueux de plastique concentré surtout dans le Pacifique Nord. Ce continent  de plastique qui va jusqu’à 30 mètres de profondeur occupe un volume énorme : jusqu’à 6 fois la France (source Le monde du 16 janvier 2019 !

François Galgani, océanographe et chercheur spécialiste des déchets à l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) donne cette définition dans le journal Le Monde (publication de mai 2012) « Il s’agit plutôt d’une multitude de micro-plastiques, d’un diamètre inférieur à 5 mm, en suspension à la surface ou jusqu’à 30 mètres de profondeur, difficiles à voir de loin. Mais quand on puise dans l’eau, on en remonte une quantité impressionnante. »

Ce sont les courants qui  créent les amas en faisant tournoyer les morceaux de plastique aux mêmes endroits. Ces tourbillons s’appelent des gyres ou des vortex. Le plus gros continent est celui du Pacifique Nord mais il en existe 5 en réalité.

Les conséquences pour les animaux sont terribles. Ils mangent du plastique ou s’empêtrent dans des sacs . Les cormorans et les cachalots confondent le plastique avec de la nourriture et leur estomac en est rempli…

L’océan devient une grande poubelle.

Un photo-reportage de la classe médias est affiché sur le palier du 1er étage au collège.

Des poubelles jaunes dans les salles de classe en 2019

Le collège va se doter de 35 poubelles jaunes à mettre dans les salles de classe afin que le papier y soit trié plus systématiquement et plus efficacement. Cet achat est prévu dans le budget de 2019.

Ce projet de la classe média a immédiatement été validé par Mme Eve. Nous avons choisi un modèle simple de 30 litres. La poubelle est ajourée (le plastique est maillé de petits trous) afin d’éviter qu’on puisse voir facilement que le tri est bien effectué.

Les pangolins en situation critique : danger d’extinction!

Les pangolins sont les seuls mammifères a être couverts d’écailles mais dépourvu de dents. C’est l’animal le plus chassé sur la planète : il est servi dans les restaurant et ses écailles sont considérées comme un remède miracle en Asie , ce qui n’a jamais été prouvé. La photo ci-dessus présente un pangolin mort dans une assiette , ce qui montre qu’ils ne sont pas seulement tués pour leur écailles mais aussi pour leur viande, appréciée dans certain pays .

Les pangolins sont présents en Afrique et en Asie, mais ils se sont faits tellement rares en Asie que les prétendus « médecins » qui disent avoir besoin de leur écailles sont allés en chercher en Afrique.

Tout récemment, plus de 4 000 carcasses de pangolins ont été saisies à l’intérieur d’un conteneur dans le port de Sumatra, en indonésie.

Chaque année, plus de 100 000 pangolins sont enlevés à la nature : un toutes les 5 minutes !

Victor et Pako

(sources : hors série de Géo septembre 2018)