Oeuvre du concours : L’orchidée… c’est quoi ?

L’orchidée… c’est quoi ?

    Définition d’après LAROUSSE : Orchidée: Plante à fleurs ornementales de la famille des orchidacées.

Orchidée qui vient du grec  »orchis » qui veut dire testicule (ou olive), est nommé ainsi par rapport à la forme tuberculeuse de ses racines. Les orchidées font partie de la famille la plus riche du règne végétal. Dans les régions tropicales comme en Guyane, on peut en apercevoir certaines, vivre dans les arbres, accrochées aux branches. On les qualifie alors d’orchidées épiphytes, elles prennent l’arbre comme support sans le parasiter (comme le font certaines plantes carnivores).

L’orchidée est considérée comme l’une des plantes les plus évoluées mais aussi comme l’une des espèces de fleurs les plus menacées d’extinction.

Les animaux pollinisateurs chez l’orchidée.

Il existe en effet des insectes butineurs chez l’orchidée : le sphinx (papillon nocturne) qui la reproduit par entomogamie, les papillons, les fourmis, les abeilles mélipones, le colibri, d’autres encore venus de différents pays comme le souimanga (oiseau malgache) et autres insectes par pollinisation.

Orchidées phalaenopsis

– Les différents types d’orchidées.

Ils existent différents types d’orchidées :

   – Les « Botaniques », on qualifie ainsi les orchidées qui vivent dans leur milieu naturel.

   – Les « Terrestres », on qualifie ainsi celles qui poussent sur le sol.

   – Les « Lithophytes », on qualifie ainsi les orchidées qui poussent accrochées aux rochers.

   – Les « Épiphytes », on qualifie ainsi celles qui poussent dans les arbres en moyenne, jusqu’à la cime.

   – Les « Hybrides », on qualifie ici, celles que les producteurs, cherchant à les améliorer, ont ainsi créées.

   – Les « Autotrophes » et les « Mycotrophes », on qualifie ainsi celles qui ont les feuilles réduites voire des écailles.

Il y en a encore d’autres : les pérennes, les rhizomateuses, les tubéreuses…

L’histoire de l’orchidée.

Au XIXe siècle, l’orchidée, connue comme une fleur rare et précieuse a attirée de nombreux aventuriers qui la recherchaient dans les jungles hostiles, au péril de leur vie. Aujourd’hui, les orchidées sont reproduites in vitro*. Les horticulteurs ont obtenu de nouvelles générations d’orchidées plus résistantes et accessibles à tous, grâce à d’innombrables hybridations et en sélectionnant certaines lignées.

*In vitro : Processus biologique (ici par rapport à la fécondation des plantes) qui se fait dans des conditions artificielles.

.

L’orchidée est-elle vraiment menacée ?

80% des orchidées sont menacés de disparition à cause du manque d’attention porté à leur situation. Leur disparition est souvent due à la cueillette excessive de l’espèce et à la destruction de leur milieu de vie. Malgré leur commerce international réglementé, leur vente sur le marché ne diminue pas assez pour permettre à l’espèce de se reproduire convenablement et plus facilement.

Pourquoi les protéger ?

Les orchidées sont des plantes à fleurs mais elles ne sont pas que des plantes à fleurs. Elles font parties des plantes à fleurs les plus connues et emblématiques sur terre. Bien que les orchidées ne soient pas des êtres humains, elles sont quand même des êtres vivants. Quand elles disparaîtront complètement de la surface de la terre, certains diront : « Je ne savais pas qu’elles étaient menacées d’extinction donc j’ai continué à les acheter » ou bien « Déboiser la forêt c’était mon boulot, il fallait que je gagne ma vie » ou encore « J’en ai écrasé une petite colonie mais elles étaient dans le passage et je n’ai pas pu les éviter ». Et d’autres encore n’essayeront pas de se justifier.

Mais cependant les générations futures ne connaîtront pas leur beauté réelle. Maintenant que vous le savez, leur avenir dépendra de ce que vous ferez. Plusieurs associations ont trouvé des solutions, malheureusement sans votre aide leurs projets n’aboutiront pas. L’une des solutions proposée est la conservation et la protection ainsi que des plans de restauration des espèces sauvages pour donner un autre espoir à l’espèce.

.

Preuves que l’orchidée est une plante à fleurs évoluée : par sa reproduction.

  1. L’orchidée est une monocotylédone c’est-à-dire que sa graine n’a qu’un seul cotylédon.
  2. Sa forme est directement adaptée à la pollinisation car elle épouse celle des insectes pollinisateurs.
  3. La graine est atypique. La germination de la graine est possible dans le cas d’une symbiose avec un champignon particulier.
  4. Les plantes adultes créent des rejets qui produisent une plantes nommée keikis (soit bébé).
  5. Pour les jardiniers, on utilise de vieux pseudo-bulbes*, séparés du pied mère.
  6. Elles ont développées des caractéristiques rendant leur famille très économe en ressources : baisse du nombre d’étamine, métabolisme (du type CAM) etc.
  7. Certaines orchidées, bien qu’elles soient de la même famille, sont qualifiées comme orchidées piégeuses qui attirent les insectes par leur couleur, leur forme (certaines peuvent changer d’apparence) et par l’odeur qu’elles dégagent. Ce qui montre que la famille de l’orchidée a des particularités que les autres familles n’ont pas.

*Pseudo-bulbes : tige modifiée très charnue.

.

La vanille : une orchidée et une épice.

La vanille (nom scientifique : vanilla planifolia) est un fruit et une épice, elle est la deuxième épice à être la plus chère dans ce vaste monde. Elle peut être une liane. Les orchidées, comme la vanille, se développent grâce à la chaleur, mais ont besoin aussi de beaucoup d’humidité. La vanille peut être considérée comme hémi-épiphyte. Le projet ‘Les vanilles de Guyane’ cherche à valoriser des vanilles de Guyane et à les protéger car la floraison se fait pendant les saisons sèches et les fleurs sont très importantes pour la reproduction des espèces concernées.

 

L’orchidée : que symbolise-t-elle ?

Dans le langage des fleurs l’orchidée est le symbole du  raffinement ainsi que de la sensualité et chaque couleur d’orchidée a sa propre définition. Les noces d’orchidée symbolisent 55 ans de mariage. Le Parc Naturel Régional de Guyane, au service du développement durable, valorise cette fleur dans son logo. La signification de cette fleur est pertinente car elle représente la diversité et la rareté de la flore Guyanaise. Sur 25000 espèces végétales recensées en Guyane, il existe seulement 325 espèces d’orchidées. Mais est-ce suffisant ? Que deviendront-elles alors ? Agirons-nous à temps ?

.
.

… Ketsia

__________________________________________________

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *