Bilan de cette première partie…

4 02 2011

 Premier bilan du projet éducatif avec la classe de Seconde 1

Nous venons de tourner la dernière page de notre projet :

Le roman policier en Limousin, « de la page blanche à la dédicace ».

Il nous reste à présent à organiser l’épilogue : une visite lors de la manifestation « Lire à Limoges », le vendredi 1er Avril avec la classe de 2nde 1 où les élèves retrouveront dans leur milieu les acteurs du livre rencontrés au lycée.

Nos objectifs étaient multiples, audacieux et novateurs pour notre lycée.

Tout d’abord, faire entrer dans notre établissement scolaire, un genre littéraire souvent qualifié de mineur : le roman policier, facile d’accès pour des jeunes souvent rebutés par la lecture,  et ayant un lien avec la région Limousin.

Nous avons choisi de proposer aux élèves d’une classe de seconde (qui n’envisagent pas une orientation en première littéraire) de lire au moins un des trois livres sélectionnés par les enseignantes, initiatrices du projet.

Ce projet débuta en présentant et distribuant aux 32 élèves de Seconde 1,  les trois romans à lire, (deux écrits par des auteurs du Limousin, un édité par une maison d’édition de notre région) .

Premier sucés et première satisfaction pour nous : les 32 élèves ont lu au moins un des trois livres. 6 élèves au moins ont lu les trois.

Deuxième temps du projet, permettre aux élèves de rencontrer des personnes qui exercent un métier qui sort de l’ordinaire, les métiers autour du livre.

Bien entendu chaque rencontre a été préparée sérieusement avec les élèves, les questions notées, distribuées ensuite aux élèves volontaires pour les poser. D’autres rôles ont été aussi attribués : trois photographes (vous trouverez les photos sur le blog), des preneurs de notes dans le but d’écrire ensuite des articles envoyés à la presse locale, des élèves pour accueillir et guider notre invité jusqu’à la salle.

Il nous parut judicieux de débuter la première rencontre avec

David BELAIR : responsable littéraire dans une grande libraire de Limoges et spécialiste du roman policier.

Nous partions ainsi du livre, objet que nous connaissons tous, palpable, et d’un métier que nous croyons tous connaître.

Cette première rencontre fut très riche. Les élèves ont découvert une personne passionnée par son métier, racontant sa vie dans la libraire, ses contacts avec les lecteurs, les auteurs, son travail de gestion des personnels sous sa responsabilité, des stocks…les raisons de son attirance pour ce genre de littéraire. L’heure est passée bien vite…

Vint ensuite le premier auteur, Franck LINOL. Face à face étonnant, avec des élèves très impressionnés, qui ont pu constater que non, les écrivains ne sont pas tous morts… !

De nombreuses questions lui ont été posées : «  pourquoi écrivez-vous, pourquoi des romans policiers, mais aussi comment écrivez vous, que lisez vous ?…

A l’issue des questions cet écrivain nous fit deux surprises : la présentation du projet de première de couverture de son prochain roman à paraître en Mars 2011 en demandant  leur avis aux élèves.

Franck LINOL lut ensuite dans un silence inhabituel et étonnant (que nous aimerions obtenir en classe !) quelques pages écrites dans la foulée de la destruction des Tours GAUGUIN de La Bastide. Sa visite se termina dans l’enthousiasme général par la dédicace de ses livres achetés par le CDI du lycée.

Le deuxième écrivain, Patrick K. DWENEY était très attendu car son livre avait été lu par tous. Là encore, les élèves ont  rencontré  un « personnage » hors du commun, jeune donc plus proche d’eux, attentif aux questions, partageant leurs inquiétudes sur le choix d’une orientation professionnelle, défendant des valeurs, expliquant pourquoi un roman noir, des personnages dans la misère…

Là encore la séance fut bien courte pour aller au bout de la curiosité des élèves.

Photos et dédicace conclurent cette chaleureuse rencontre.

Entre ces deux rencontres, Cyril HERRY, directeur des  éditions  ECORCE, accepta de venir expliquer son métier. Comment devient-on éditeur, pourquoi, comment sélectionner un livre à éditer, les relations entre l’éditeur et l’auteur, le libraire, les lecteurs ?

Une fois encore les élèves de Seconde 1 ont rencontré une personne très engagée dans son travail, amoureux des livres et de l’écriture, préférant gagner peu  mais être un créateur, faire ce qu’il aime, expliquant son engagement de tous les instants pour parvenir à ses fins : tenir entre ses mains le fruit de son travail et de son acharnement : le livre, objet rêvé, qui devient objet réel.

Là encore une surprise nous attend, Cyril HERRY offre au CDI son dernier roman édité, qu’il a reçu le matin même de l’imprimeur et qu’il dédicacera.

Les élèves ont donc rencontré des personnes hors du commun que nous remercions très chaleureusement pour  nous avoir consacré un peu de leur temps, et qui ont réussi à transmettre leur enthousiasme pour les projets qu’ils entreprennent.

Nos élèves connaissent un peu  mieux le monde du livre et sa complexité. Ils auront peut être envie ou seront moins réticents à se plonger dans un livre, quelque soit son genre !

Nous sommes, toutes les deux, extrêmement satisfaites de l’attitude très positive, enthousiaste, sérieuse et engagée de chacun de nos élèves ; ce projet n’aurait pu aboutir sans leur adhésion.

Nous tenons aussi à remercier les parents de nos élèves qui nous ont soutenues et encouragées dans ce projet un peu audacieux.

Nos objectifs sont donc atteints, au delà de nos espérances…

Un deuxième chapitre s’ouvre à présent : écrire!

Nos élèves auront ils l’envie, le temps, l’audace d’écrire à leur tour ?

Nous allons donc animer avec l’aide de Franck LINOL des ateliers d’écriture pour tous les élèves de la classe. Ensuite seuls ceux qui sont vraiment motivés poursuivront ce travail.

A suivre, donc.      

                                      Les professeurs responsables du projet




Rencontre avec Patrick K. Dedwney

4 02 2011

Le mardi 11 Janvier, pour notre dernière rencontre, nous avons eu la chance de voir un jeune auteur : Patrick K. Dewdney. A peine entré dans la salle de cours, il a su nous mettre à l’aise en écrivant au tableau :
« Je ne suis pas assez vieux pour être tutoyé ! »
Et
« Aucune question n’est idiote, seule les réponses le sont. »
Il nous a très bien expliqué l’histoire de son livre et de celui qui va suivre. Il a répondu à toutes nos questions sans exception.




Rencontre avec Cyril Herry

4 02 2011

Rencontre avec cet éditeur limousin qui a publié Retour à la nuit d’Eric Maneval…

ce mardi 14 décembre 2010, les élèves de la classe de seconde 1 étaient au rendez vous. Il s’agissait d’entrer dans un nouveau monde, toujours le livre, certes mais vu du coté de l’édition.

Cyril Herry a partagé encore plus que cela avec les jeunes. Il s’est présenté, a échangé avec eux sur son parcours, le métier, les rapports qu’il entretient avec les auteurs, l’imprimeur. Mais ce fut aussi l’occasion d’exposer ses valeurs : pourquoi il a décidé de se lancer dans ce monde de l’édition et plus encore du roman noir dont les intrigues se passent en Limousin?

Moment aussi trés fort car notre intervenant est venu avec son dernier livre, tout juste sorti des cartons le matin même et qu’il s’apprêtait à diffuser dans les librairies de Limoges : Bois de Fred Gevard.

Les professeurs qui coordonnent se projet le remercie vivement de cet échange… et lui ont donné rendez vous le vendredi 1er avril, avec les seconde 1 à la foire du livre de Limoges.




Bonjour à tous!

7 12 2010

Et d’abord merci pour votre accueil respectueux et chaleureux.
Merci aussi pour votre grande qualité d’écoute et surtout pour vos questions très pertinentes qui m’ont permis de tenter de vous expliquer -en m’appuyant sur mon expérience- les méthodes pour écrire, éditer, imprimer et diffuser un livre.
Oui, « de  la page blanche à la dédicace  » !
Je vais vous dire mon sentiment personnel sur trois choses : l’écriture, le livre et le polar.
Au cours de notre (trop courte!) rencontre, on a surtout parlé du travail d’écriture car si c’est une passion, un loisir, c’est aussi du travail, même si ce n’est pas toujours un métier
Pourquoi écrit-on ?
Pour ma part, je dirai d ‘abord : pour le plaisir de raconter des histoires. Mais cette explication reste insuffisante. Écrire est surtout une nécessité afin d’essayer d’adoucir le cours de sa vie. Écrire, c’est aussi d’une certaine façon faire sa propre autopsie afin de savoir réellement qui nous sommes. Et aussi pour comprendre le monde dans lequel on vit et parfois dénoncer ses injustices et ses inégalités.
Je compte sur vous pour vous y mettre vous aussi : écrivez! des poèmes, du rap, du slam, des nouvelles qui font peur, des histoires d’amour…ce que vous voulez, mais écrivez !
Mais un livre, c’est quoi au juste?
C’est d’abord un objet matériel des pages reliées grâce à des techniques spéciales qui se feuillette. Mais c’est aussi une « œuvre » artistique, intellectuelle.
On dit le livre menacé à cause d’internet, du livre numérique, de l’iPAD ,de cette nouvelle culture de l’écran que vous connaissez si bien.
Mais si un jour vous vous retrouvez sur une île déserte, que ferez vous de votre ordinateur lorsque la batterie sera épuisée ?Alors que si vous avez réussi à sauver quelques livres du naufrage, ils vous accompagneront toute votre vie! (mais j’espère pour vous, qu’un jour, on vous retrouvera…Essayez de jeter votre iPAD ou votre ordinateur du 5em étage…et faites la même chose avec « La cinquième victime »…nous verrons bien celui qui sera encore utilisable!
Certes, le livre c’est du papier, donc des arbres. Savez-vous que pour tirer 300000 exemplaires d’un prix Goncourt, il faut couper 120000 arbres? Les écologistes marquent un point!
Umberto Eco (le célèbre romancier italien) a dit récemment : « le livre est une invention aussi indépassable que la roue ou le marteau ou la cuillère ».
Je compte sur vous pour défendre le livre !
Enfin, le polar.
Les polars dépassent désormais les autres catégories de romans parmi les genres les plus lus (un roman sur quatre appartient au genre policier). Le polar a enfin gagné ses lettres de noblesse ! Le polar aujourd’hui, se définit comme « du » roman noir : intrigues, sujets sombres, personnages solitaires et cabossés par la vie, la mort qui rôde constamment, atmosphère (citadine ou rurale) glauque…Tout ceci nous renvoie à nos peurs immémoriales.
R.J. Ellory, l’écrivain anglais, a dit: « la raison qui m’a poussé vers le genre policier, c’est qu’en prenant pour héros quelqu’un qui a commis un crime, je peux explorer les palettes des émotions humaines : de la violence à la colère, du désespoir à l’enthousiasme ».
Jean-Patrick Manchette (grand auteur de polar français mort en 1995) disait que le polar nous donne l’opportunité de parler de tous les thèmes qui nous mettent mal à l’aise ou réveillent nos douleurs.
Je compte sur vous pour continuer à lire (et à faire lire) des polars !
C’est avec un grand plaisir que je reste à votre disposition.
A bientôt et bonne continuation avec Cyril et Patrick.
Franck Linol
Le 4/1/2010




La rencontre du Libraire : David Belair

18 11 2010




Néva

15 10 2010

Lire la suite »




Retour à la nuit

15 10 2010

Le livre de Eric Maneval, édition Ecorce

Tes questions, tes remarques…attention à ne pas dévoiler l’intrigue ou la fin…




La cinquième victime

15 10 2010

Le livre de Franck Linol …

Tes questions, tes remarques…attention à ne pas dévoiler la fin, l’intrigue !!




Dates des prochaines rencontres…

15 10 2010

Notez dans vos tablettes les dates de rencontres.

mardi 16 novembre : David Belair (responsable littéraire à la librairie Page et Plumes de Limoges)

mardi 30 novembre : Franck Linol (auteur du roman policier : la cinquième victime)

mardi 14 décembre : Cyril Herry (éditeur Ecorce)

Mardi 11 janvier 2011 : Patrick K. Deweney (auteur du roman : Neva)




C’est quoi ce projet???

15 10 2010

Les Objectifs :

–         Ouverture sur le monde extérieur, notamment le monde du travail avec découverte des  métiers du livre.

–         Connaître sa région par les livres et rencontrer des professionnels du livre en Limousin

–         Acquérir des connaissances

–         Entrer dans le « monde de la littérature »

–         Devenir un citoyen lecteur, cultivé et acteur de projet.

Qu’est ce que les élèves vont apprendre ?

–         Découvrir les différentes étapes ainsi que les professionnels sur la genèse d’un livre (de l’écriture au lecteur)

–         Le roman policier, c’est quoi ?

Comment cette action va se déouler ?

–         Lecture de trois romans policiers, (deux auteurs limousins, un éditeur limousin)

q       Neva de P.K. Dewney

q       La cinquième victime de F. Linol

q       Retour à la nuit d’E Maneval

–         Rencontres avec un auteur (ou des auteurs), un libraire, un éditeur

–         Exposition photographique et mise en place d’un blog pédagogique

–         Ecriture de nouvelles par les élèves de la classe avec l’aide d’un auteur sous forme d’ateliers d’écriture

–         Découverte de la genèse d’un livre avec visite sur le salon du livre de Limoges

–         Publication de nouvelles et mise en avant de ce travail à l’intérieur du lycée.

–         Organisation d’un temps fort autour du polar avec rencontres des professionnels du livre sur le Limousin (auteur, éditeur, libraire, universitaire) , café littéraire, table ronde. et biensûr d’autres surprises…