Seymour Papert (né le 29 février 1928 à Pretoria en Afrique du Sud) est un mathématicien, informaticien et éducateur au Massachusetts Institute of Technology (MIT). Il est l’un des pionniers de l’intelligence artificielle, ainsi que l’un des créateurs du Langage Logo.

Lors d’une interview en 2004, il a évoqué le fait que, pour lui, placer quelques ordinateurs dans la classe tient du non sens. Écoutons-le :


Seymour Papert_2004 par CG40

Cette vidéo a été mise en ligne par le Conseil Général des Landes dans la cadre de l’opération « Un collégien, un ordinateur portable » :  http://www.landesinteractives.net/
Un opération identique se déroule dans l’Oise : http://www.peo60.fr/ordi60/accueil/
Celle des Bouches du Rhône : http://www.ordina13.fr
En Ile et Vilaine : http://www.ille-et-vilaine.fr/ordi35/
Et en Corrèze : http://www.ordicollege.fr/

Et l’opération Ecole Numérique rurale : http://eduscol.education.fr/cid56257/ecole-numerique-rurale.html

Et l’opération « One Laptop per Child » ?

Alors qu’en est-il ? Quelle est la configuration la mieux adaptée ? Une salle multimédia de 15 à 20 postes avec un équipement de vidéoprojection, des enceintes amplifiées, un tableau blanc interactif ?
Un ordinateur enseignant dans chaque salle avec un tableau blanc interactif ?
Plusieurs ordinateurs disséminés dans la salle ? Une classe mobile, c’est-dire-dire des portables que l’on utilise de façon souple en fonction des besoins ?
Un ordinateur, un élève ?

Ces configurations dans le second degré dépendent bien entendu de décisions académiques et des budgets alloués par les collectivités territoriales (conseil général pour le département, conseil régional pour la région) et des moyens humains mis à disposition.

Chaque enseignant qui arrive dans un établissement doit ainsi faire le point sur les moyens mis en œuvre pour les Tice et adapter sa stratégie pédagogique.

Jacques Cartier
www.jacques-cartier.fr

Tagged with:  

Laisser un commentaire