Pratiques du numérique et construction cognitive

ob_226072_110329-08t97-cerveau-femme-activite-sn635

Les avancées technologiques ont toujours engendré des réactions mues par la peur.

L’innovation rapide, tout bouleversement dans les habitudes et les mœurs, sont accompagnés de la crainte d’une diminution d’autres compétences, de la perte d’autres savoirs.

Or, les technologies du numériques n’ont jamais autant avancé que durant ces vingt dernières années. La technologie s’est immiscée dans nos vies, et le numérique, les objets connectés servent à chaque aspect de notre quotidien. Nous laissons les enfants accéder à des plus en plus d’outils numériques, et de plus en plus tôt. Et, comme lors de chaque changement donc, et, de la même façon qu’avait Platon de craindre que l’enseignement de la lecture et de l’écriture ne signifie la perte de la mémoire, nombreux sont ceux qui redoutent que l’usage du numérique affectent les mécanismes de la pensées, et les capacités cérébrales.

Continue reading Pratiques du numérique et construction cognitive

Le community management appliqué aux institutions muséales

community-manager2-270x180

Depuis les prémices de l’intégration du numérique dans la société, les institutions muséales se sont, chacune à leur rythme et à leur échelle, approprié les outils nés de cette évolution afin d’offrir toujours plus de services à leurs visiteurs.
Que ce soit au travers d’outils comme des bornes numériques, des écrans télévisés ou tactiles, des cédéroms et dvd, ou de services tels qu’un site internet ou la dématérialisation de la billetterie, le numérique a ainsi envahi l’espace des musées.
Mais, en marge du musée, l’une des pratiques actuelles du numérique s’est aussi trouvée être un très bon allié des musées pour fédérer une communauté de visiteurs, les tenir au courant des activités et actualités et gagner en popularité : le Community Management.

 

L’essor des réseaux sociaux, et même certains outils en ligne existant avant leur apparition tels que les forums et les blogs, permettent en effet ce phénomène de créations de communautés, dont les membres sont généralement rassemblés en fonction de leurs goûts.

Les entreprises, mais aussi les institutions publiques et privées, sociales ou culturelles, se sont donc emparées de ce nouvel outil permettant une communication externe efficace.

 

Le terme, et le métier, est cependant encore relativement flou, puisque nouveau et en construction permanente.
Grâce au recoupement d’interviews et d’articles de quelques community manager des musées de Paris nous pourrons toutefois ici tenter de répondre à quelques questions concernant cette discipline : que permet un bon community management au sein d’un musée, quelles sont les tâches du community manager d’une telle institution ?

L’article ici rédigé prend compte de propos récoltés de Sébastien Magro, chargé des projets multimédia au Musée du Quai Branly, Stéphanie Van den Hende, community manager du Grand Palais, Eric Jouveneaux, community manager du musée d’Orsay, et Niko Melissano, community manager du Musée du Louvre, qui ont tour à tour et en diverses occasions expliqué à la presse leur vision de leur métier et de leur rôle dans les missions muséales.

 

Continue reading Le community management appliqué aux institutions muséales

Intelligence artificelle ou transhumanisme, de la science-fiction au modèle d’avenir controversé

883666Transhumanisme

Dans les craintes et réticences causées par les évolutions technologiques de plus en plus rapides, se distingue celle d’aller trop loin dans la fabrication de l’intelligence artificielle, et de ne plus maîtriser nos propres créations.

 

Il suffit de se pencher sur les œuvres littéraires et cinématographiques dites de science-fiction depuis l’apparition du genre pour se rendre compte qu’en règle générale, une leçon se détache du discours des leurs créateurs, celle qu’à force de vouloir « jouer à Dieu », l’Homme risque d’outrepasser son pouvoir.
Ainsi, nombre de ces œuvres font l’exposé d’inventions qui échappent à leurs créateurs, que ce soit dans Le Cycle des robots roman culte de Isaac Asimov dans lequel les robots finissent par régir la Terre sans même que les humains ne s’en aperçoivent réellement , ou dans 2001 L’odyssée de l’espace de Stanley Kubrick.

De la même façon, la plus récente série télévisée Black mirrors est construite autour de saisons composées d’épisodes narrativement indépendants, mais présentant un point commun thématique : celui d’une vision assez sombre des différents aspects de la technologie, et des risques potentiels de son développement.

L’Homme tente d’aller toujours plus loin dans le développement technologique à son service mais aussi de l’intelligence artificielle donc, mais en a dans un même temps une certaine crainte.

A l’inverse, le transhumanisme est un courant qui propose d’utiliser la technologie pour augmenter et optimiser les capacités de l’Homme, plutôt que de développer celles des machines.

Dans une ère où nous nous faisons de plus en plus assister par la technologie, certains réfléchissent ainsi à tous les moyens pour l’Homme de dépasser sa condition et ses failles biologiques. Pour, peut-être, ne pas ainsi se laisser distancer par une robotique qui devient de plus en plus humaine, en accélérant l’évolution des corps humains par la robotique.
Pour mieux appréhender cette course à l’évolution, il faut donc se pencher sur ces deux concepts, celui de l’intelligence artificielle et celui du transhumanisme, sur leurs promesses et leurs dérives potentielles.

 

Continue reading Intelligence artificelle ou transhumanisme, de la science-fiction au modèle d’avenir controversé

La bibliothèque universelle, de Voltaire à Google

Dans cet article du Read/Write book, Robert Damton fait le lien entre Google, le géant omniprésent dans nos vies numériques, et sa capacité à finalement réaliser le rêve utopique des Lumières de l’universalisation du savoir, notamment par la construction de la plus grande bibliothèque numérique au monde, obtenue par la numérisation de tous les ouvrages accessibles.

 

128-267x374

Continue reading La bibliothèque universelle, de Voltaire à Google