le 12 novembre dernier à Grenoble, un étudiant a été sauvagement poignardé par un schizophrène. Les parents du défunt souhaitent que les responsable de cet échec médical et administratif soient mis en cause à l’issue de la procédure judiciaire. Ils ont donc porté plainte contre X. Cependant la procédure vise sans les nommer les préfets, directeurs d’ hôpitaux et médecins qui ont suivi le malade tout au long de son séjour psychiatrique. Aucune suite judiciaire ne sera donné à l’affaire.

Jeremie, Claire et Laura