Pour les militants du Parti socialiste, il va encore falloir s’armer de patience. Malgré des discussions de plus de six heures, lundi 24 novembre, la « commission de récolement », qui passe au crible les litiges autour du scrutin interne pour désigner le nouveau premier secrétaire du parti, a suspendu ses travaux jusqu’à mardi après-midi. Cette décision a été prise « en commun » au sein de la commission, selon le secrétaire national aux fédérations, Kader Arif, un des représentants de la direction au sein de cette instance.

Martine Aubry a battu Ségolène Royal de 42 voix d’écart sur près de 140 000 votants pour le poste de première secrétaire . Dans ces conditions , estimez-vous que….

l’élection de M. Aubry doit être validée car même avec une seule voix d’écart la loi de la majorité s’impose. 53.4 %
ou qu’un nouveau scrutin doit être organisé jeudi prochain compte tenu des incertitudes de régularités et de fiabilité du scrutin. 39.7 %
Sans opinion . 6.9 %

Baptiste et Mikhaël Th1

Tags :